Météo du
Moment
Nous sommes en décembre
2017.

Le calme avant la tempête
s'installe en Écosse et en
Ewiland, tandis qu'un air
de fête emplit l'atmosphère.
Noël approche...





 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Les absents ont toujours tort.
Méfiance, nous sommes d'humeur taquine...

Une animation d'Halloween vous attend...

Venez donc nous présenter vos plus beaux sourires.

Hé, t'as vu ton rang?

Partagez | 
 

 L'été gaélique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Expert débutant

Age du personnage : 21
Messages : 118
Localisation : 168-168bis Queen's Gate, Kensington, Londres.
Scolarité : Durmstrang (07-14)
Université : 2 ans Etudes Supérieures sur les Loups-garous
Occupation : Auror de la Section Mixte

MessageSujet: L'été gaélique   Jeu 10 Aoû - 0:10

Après Greenock, Alieksandr avait été très occupé. Profitant de sa présence sur la sol écossais pour se faire connaître de sa parenté, il avait rendu un certain nombre de visites, principalement à de vieilles personnes issues de vieilles familles qui n’avaient pas totalement renié les anciennes pratiques. Comprenez ceux et celles qui après la chute du Seigneur des Ténèbres avaient échappé au sérum H.

Son jugement était sans appel, il n’y avait même pas de quoi former une armée de va-nu-pieds. La moitié au moins était composée de fou et tous ou presque étaient désargenté. Ils avaient pourtant encore quelques relations avec des milieux de meilleure fortune et il avait partout été bien reçu, comme l’on reçoit le dernier bouton de fleur de l’été au jardin : avec autant d’espoir que d’incrédulité. Alors il n’avait pas prolongé ses visites, se contentant d’échanger sourires, poignées de mains et de répondre -avec toute la modestie qu’il pouvait mobiliser aux questions sur ses années bulgares. Il constatait l’état de décrépitude du monde des partisans du Sang-Pur. Puis il avait rencontré les membres plus jeunes de ces familles écossaises. Invité à tel dîner ou tel événement, il avait, son cousin Tobias (star retraitée du Quidditch et dernier Dieu vivant d’Écosse ) soudé à son côté rencontré tout le gratin à l’exception notable des politiciens qui comptaient ( il avait vaguement apercu dans un spectacle un Directeur de Département du Ministère écossais et quelques juges locaux). Campbell surtout il n’avait pas pu s’en approcher et quel dommage. Cependant il avait été très occupé et Artémis, son hibou, une superbe femelle diligente et de caractère consciencieux avait pas mal voyagé sur des distances n’excédant pas la frontière écossaise.

Il avait logé en divers endroits et le plus souvent à Menroth the Old, dans la demeure ancestrale de Tain, au Nord du pays. Le château formidable avait vu un millénaire et quelques siècles et tenait encore debout. A son fronton, le « M » de la famille. Les salles, petites et grandes, connues de tous ou bien secrètes auxquelles on n’accédait que par portes cachées et entrées dérobées lui avaient été ouvertes. Y vivaient dans des tableaux représentant leurs exploits réels ou mythiques les chasses émérites – géants, dragons, vouivres et autres trolls – de la longue lignée de sa parenté écossaise. Et tous, comme un ban levé, étaient venus dans la haute salle de réception voir le fils de la branche aînée, ce Bulgare fils de Larsen. Son terrible père jouissait en dépit et grâce à sa cavale entres autres faits de magie, d’un capital de respect plus inépuisable encore que la liste des ancêtres : familles dîtes cadettes au premier rang desquelles les Menroth de Tain et propriétaires du lieu, les Kenroth, Kintroth du Kintail et autres McKenzie, Serpens, Gray etc. Sinead Menroth, la Vieille et Harlan Menroth dirigeaient et devant leur cousin, immédiatement, avec une telle soudaineté sans apprêté que cela l’avait surpris ils avaient fait preuve de déférence. D’abord Alieksandr était resté sur la réserve. A présent, il en conservait un peu, mais il était entré sans mal dans un rôle de patriarche pour lequel on l’avait toujours préparé. Il y gagnait une certaine lenteur, écoutant chacun avant de faire son choix puis ne souffrant pas que l’on conteste sa parole ce qui n’était jamais vraiment arrivé.

Il avait fallu évoquer le sujet de l’argent. Les Menroth possédaient bien des coffres à Gringott’s dont on ignorait parfois la situation, l’existence ou la localisation des clés. Alieksandr réunit les personnages concernés en petit comité et ordonna qu’on soutienne avec cet or des œuvres de charité, des entreprises telles que Miles Cauldron, dont il connaissait le directeur et que le reste fut réuni sur le coffre famillial que servait de trésor inutilisé et intouché. Il invoqua devant tous leur devoir envers leur famille et devant les mines indécises n’hésita pas à rappeler qu’aujourd’hui il était pour ce vieux monde le meilleur espoir. Non qu’il leur rendrait le vieux monde. Mais il pouvait peut-être faire en sorte que la famille pesa encore comme autrefois. Pour cela il avait besoin que chacun mène une vie honnête de sorcier et réponde à ses appels, ainsi qu’il en avait toujours été.

Puis quelque chose dans l’air de juillet se tarit et août balaya de ses jours lumineux et orageux le souvenir de juillet et de ses chaleurs lourdes. Il eut alors une discussion avec Harlan, sous les futaies  du bois d’Alanhall ( ainsi qu’on appelait le château écossais) et Tobias. Le premier, rondouillard et aux bras puissants avait pour principale occupation le domaine et le second était au ministère d’Ewiland.

En quelques mots, Aleksey lui fit part de son projet immédiat. Il devait aller faire quelque chasse, dans un pays lointain. Lorsqu’il reviendrait il tâcherait d’entrer dans le Département de la Justice Magique en tant qu’Auror peut-être. A charge pour eux de lui trouver la bonne personne à rencontrer.

Tobias devrait aussi lui trouver un appartement et un Elfe pour vivre à Londres car il voulait quitter le Chaudron Baveur. Si possible dans un quartier magique comme le Chemin de Traverse ou près du Ministère. Et il leur annonça son intention de quitter la Grande Bretagne pour quelques jours. Il retrouverait Tobias à Londres.

Le lendemain, sans en dire davantage il était parti en laissait des instructions pour le retour de ses affaires sur la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t481-alieksandr-larsov#3704 http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t286-alieksandre-menroth#1757
 
L'été gaélique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit monde d'Angélique
» De 2001à 2004, les opposants avaient mis en place un plan machiavélique
» Angélique de Coulange
» Baptêmes de Framboise, Angélique, Ailé, Minuit, Sensuelle et Granit /!\
» * sourire machiavélique *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Les écrits alternatifs :: Un jour, une histoire-