Météo du
Moment
Nous sommes en octobre
2017.

Suite au décès d'Archibald
Strogov, Ministre de la Magie
pour l'Ewiland, le 21 août
dernier, Maureen Kinkaid
assure l'intérim à la tête
du gouvernement sorcier
anglo-saxon. 




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Les absents ont toujours tort.
Méfiance, nous sommes d'humeur taquine...

Une animation d'Halloween vous attend...

Venez donc nous présenter vos plus beaux sourires.

Hé, t'as vu ton rang?

Partagez | 
 

 [Greenock #5] Le planté de bâton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Admin

Messages : 1261
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: [Greenock #5] Le planté de bâton   Lun 1 Mai - 12:29

Samedi matin - Zone de camping
•• Contexte : Installation des festivaliers
•• Pour vous guider : Enfin, c'est le grand jour. Après des semaines d'attente les festivaliers découvrent enfin la zone de camping qui les accueillera pour le week-end. Les sorciers découvrent avec plus ou moins de discrétion le guide de montage de leur tente et il n'est pas rare de voir quelques fantaisies parmi les apprenti-campeurs. Au lot n° 226, il semblerait même qu'un campeur essaie de faire rentrer une quantité astronomique de bagages dans ... une minuscule petite tente. Les campeurs de ce samedi matin s'étonnent également de découvrir les tenus vestimentaires fort originales de leurs voisins de ces quelques jours.
•• PNJ moldu : Jay'limh Snowdred, jeune professeur de littérature. De nature paranoïaque, il est persuadé d'être témoin d'étranges phénomènes où qu'il aille. Ses collègues attribuent son imagination débordante à sa spécialité et ne font plus cas de ces récits. En ce samedi matin, il aurait juré avoir entendu parler le furet de son voisin de tente, et de plus, en termes peu élogieux. Et à bien y réfléchir, ce même voisin assemble sa tente avec une technique des plus particulière...

[Contrainte : Vous aurez reconnu l'animal, il s'agit d'un chartier domestique.]

•• Nombre de participants : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com
avatar




Dealeuse de thé

Age du personnage : 44 ans (07-02-1973)
Messages : 145
Localisation : Londres - Angleterre
Scolarité : Poudlard (1984-1991) - Poufsouffle
Université : Etudes itinérantes
Occupation : Gérante de la boutique "Aux Herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: [Greenock #5] Le planté de bâton   Lun 22 Mai - 16:00

Au soir du vendredi 28 Avril 2017, une lueur verdâtre illumina le salon de Brenna Quinn, lorsqu'elle et sa fille utilisèrent leur cheminée pour autre chose qu'un bon feu chaleureux... Raccordée au Réseau des Cheminées depuis que la maison devint la demeure de cette famille, la construction enchâssée dans le mur mitoyen du bâtiment fut reliée pour l'heure à celle qui trônait fièrement dans le cottage familial de Gedney Drove End, lequel prit à son tour une lueur verte qui s'évapora aussitôt.

La nuit venait de tomber. Brenna avait fermé sa boutique tard et s'était octroyé un rapide inventaire pour éviter de ramener des choses inutiles de son petit week end improvisé. L'invitation était arrivée tardivement, après tout, mais l'avantage du monde magique c'était bien que les sorciers étaient doués dans les choses "faites à l'arrache". Un talent indéniable qu'ils avaient là.

Puisque le 2 Mai était réservé à la commémoration annuelle de la Bataille de Poudlard et qu'il fallait de toute manière aller en Ecosse pour ça, toute la famille avait décidé de prendre quelques jours de vacances. Même Lolly. Seul Eugène, évidemment scolarisé à Poudlard et aîné de ses cousins et cousines, ne serait pas de la fête, mais l'école autorisait les visites ce jour-là à présent.

Toute la maisonnée était sur le pied de guerre. Les enfants couraient partout, excités comme des gnomes dans un jardin non entretenu. Les adultes s'affairaient à trier les bagages et à vérifier qu'il ne manquait rien. Tout le monde n'allait pas au fameux Festival de Greenock, alors il fallait bien s'organiser. Les grands-parents et les enfants, ainsi que Seamus, ses frères et ses beaux-frères rejoindraient la maison de campagne d'amis de la famille vivant non loin de Pré-au-Lard, tandis que Brenna et ses sœurs et belles-sœurs iraient s'amuser gaiement en se faisant passer pour des moldues, choses qu'elles n'avaient pas fait depuis longtemps ou même jamais pour certaines...

Annabella et Lolly en rêvaient depuis des années, raison pour laquelle elles adoraient quand c'était au tour de Brenna d'organiser les fêtes de Noël et du Nouvel An, leur donnant ainsi le parfait prétexte pour se mêler aux foules dans les rues de Londres. La première vivait dans un village de sorciers en Irlande, tandis que la seconde passait son temps entre le manoir isolé au cœur des Landes et son travail dans l'hôpital pour sorciers de Bordeaux. Et puis, elles mouraient d'envie de s'essayer à la cuisine à la moldue !
Quant à Jezebel et Coralia, toutes deux issues de familles de sang-pur, si elle connaissaient le monde moldu elle n'y avaient jamais vécu en vase clos et n'en connaissaient que très peu les usages. Elles reçurent donc un cours rapide de chacun des membres de la famille Quinn, tous éduqués à ces choses-là durant leur enfance. Les concernant, c'était les artistes moldus qui attisaient leur curiosité...

Au matin du samedi, tout le monde était prêt à partir. Par commodités, à cause des enfants comme des nombreux bagages à convoyer, la famille fit appel au Magicobus pour aller jusqu'à leur destination, tandis que les cinq mères de famille, après un au-revoir aussi bref que larmoyant, touchèrent leur pendentif colombe à neuf heures et deux minutes exactement.

Pouf...

Alors que le calme et la solitude régnaient autour d'elles en Angleterre, c'est une foule dense et chaotique qui les accueillies en Ecosse. Visiblement, beaucoup furent ceux qui décidèrent d'arriver dès les premières minutes, ne laissant donc aucune chance aux sorciers gestionnaires de l'événement de travailler correctement et avec une organisation sans faille...

Rapidement, les cinq sorcières se cherchèrent toutes du regard, notamment pour s'assurer que toutes étaient entières et au bon endroit. C'était le cas. Pas de troisième œil ni de bras en moins ou en plus, pas de mélange, pas de perte. Ouf.

Brenna étant l'aînée et la plus accoutumée au monde moldu, ce fut naturellement elle qui prit les choses en main. De toute manière, ni ses sœurs ni ses belles-sœurs n'auraient osé contredire ce fait, c'était une évidence. La sorcière traîna donc ses quatre compagnes vers le point d'accueil, pour s'acquitter des dernières formalités.

Bonjour mesdames ! Vous êtes cinq c'est ça ? Bien, je vais prendre vos baguettes et vos identités pour les retrouver quand vous viendrez les rechercher. Mon collègue juste à côté vous confiera vos kit de survie.

Chacune à son tour, les sorcières se résignèrent à abandonner pour quelques jours leur précieuse baguette. Du dire de Jezebel, on se sentait vraiment nu sans elle... Puis, ensemble, elle firent quelques pas de côté et prirent possession de leur kit. Brenna ayant eu le nez fin, elle avait réservé un emplacement double - n° 57 et 58 - et demandé deux tentes afin de donner plus de praticité à toute cette aventure. Et surtout parce que sur les cinq, elles n'étaient que deux à savoir monter une tente sans magie... Elles reçurent donc deux habitats de toile, un plus grand dans lequel elles pourraient dormir toutes ensemble, et un plus petit où elles mettraient leurs affaires.

Le temps pour les sorcières de poser quelques questions - "Du feu liquide en bouteille ? Mais comment ils font ça sans magie les moldus ?" - et s'assurer d'avoir tout compris - "Oui oui, on a ce qu'il faut en argent moldu, on est passé chez Gringotts dans la semaine exprès" -, le petit groupe fut bientôt partit pour retrouver leur petit coin de villégiature pour les trois jours à venir. Le long du chemin, elle eurent du mal à ne pas glousser en voyant leurs congénères avoir du mal avec les tentes non-magiques.

C'est vers dix heures, tout de même, qu'elle eurent enfin rejoint leur lot de campement et une demi-heure plus tard tout était prêt grâce à la dextérité de Brenna et d'Annabella, qui malgré les longues années se souvenaient encore de leur virée en Espagne avec les amis moldus de feu Arsenius. Les trois autres sorcières furent épatées, mais leur admiration fit très vite place à l'étonnement avec une pointe de déception en réalisant le peu d'espace qu'offraient ces tentes... bien loin du luxe relatif des tentes basiques avec sortilège d'extension intégré...

Mais il en fallait plus pour ternir leur enthousiasme, et la perplexité passée, chacune s'amusa à ranger ses petites affaires dans les deux tentes. Brenna, quant à elle, était déjà en train de faire chauffer de l'eau pour une petite collation à base de thé et de petits gâteaux secs. Le sourire aux lèvres, elle se félicita d'avoir tout de même pensé à prendre sa petite malle avec sortilège d'extension intégré - autorisé, bien sûr, Brenna ne fait rien dans l'illégalité, qu'allez-vous penser - pour introduire avec elle de quoi survivre bien plus agréablement à ces trois jours sans magie... ou presque...

Elle constata d'ailleurs avec ravissement qu'elle n'était pas la seule. Certains se faisaient déjà remarquer, et elle se renfrogna en voyant que leur voisin d'en face avait un Chartier et qu'il n'essayait même pas de le cacher, alors qu'un moldu visiblement soupçonneux regardait tour à tour la bestiole et la technique particulière de montage de tente du sorcier... ni une ni deux, la sorcière s'approcha, chopa l'animal par la peau du cou, lui jeta un regard noir et l'empêcha de déblatérer son infâme langage, et tâcha de faire diversion en invitant le pauvre moldu à venir boire le thé, que ça ne lui ferait pas de mal, il avait l'air un peu ailleurs et fatigué...

Profitant que le moldu en question lui tourna le dos un instant, elle colla la créature dans les mains de son propriétaire et lui jeta son regard de désapprobation.

Cachez-le et évitez qu'il sorte, sinon j'en réfère aux autorités. Le règlement, c'est pas que pour les lutins ! chuchota-t-elle alors au sorcier resquilleur, avant de lui adresser un étrange sourire poli puis s'apprêta à rejoindre ses compagnes et le moldu. Ah, et ce que vous portez-là, c'est une chemise de nuit pour femme... cela dit, ça vous va bien au teint... conclu-t-elle avant de se retourner définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t128-brenna-quinn-ou-la-tornade-flamboyante http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t81-brenna-quinn https://perchesurlabranche.wordpress.com En ligne
 
[Greenock #5] Le planté de bâton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je plante en ta faveur cet arbre de Cybèle... {Victoire}
» Me suis pas planté ! xD
» [3.xD] Bug planté dans un pC
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 4/5 - Assaut des brigands [Victoire]
» Je me suis plantée de dortoir *^* [PV Akira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Ecosse :: Reste de l'Ecosse :: Festival de Greenock-