Météo du
Moment

Nous sommes en août 2017.

Au matin du 21.08, Archibald
Strogov, Ministre de la Magie
pour l'Ewiland, est retrouvé
pétrifié dans son bureau.
Les circonstances de sa mort
restent obscures.
(pour + d'info)




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Dormir ou écrire, il faut choisir.
Le festival de Greenock
n'attend plus que vous! Il est grand temps de poster!

Plan canicule sur le forum...

Venez donc brassez un peu d'air avec nous...

Partagez | 
 

 Abygail Chevallier - l'abeille bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Age du personnage : 20
Messages : 34
Localisation : Londres le plus souvent
Scolarité : 2008-2015 à Gryffondor
Université : aucune
Occupation : Esthéticienne magique

MessageSujet: Abygail Chevallier - l'abeille bleue   Sam 11 Mar - 13:17


Abygail Chevallier


•• Nationalité : anglaise & française

•• Date de naissance  : 1 janvier 1997
•• Lieu de naissance : Exeter/Woodbury (comté de Devon - Angleterre)
•• Nature du sang : sorcière née-moldu

•• Taille : 1m49
•• Poids : 52 kg


Origines & évolutions :
•• Famille proche :

Stephane Chevallier, 49 ans, son père
Français immigré en Angleterre suite à un coup de foudre pour la campagne anglaise, est ensuite resté après être tombé amoureux d'un autre charme anglais. Comptable de profession, il est moldu jusqu'au bout des ongles mais adore ses petites sorcières, ce qui n'est pas évident pour un esprit aussi cartésien que le sien. Il fait cependant de gros efforts pour garder le contact avec ses filles malgré des méthodes peu orthodoxes (quelle idée d'envoyer du courrier par hibou !).

Angela Chevallier, née Scott, 46 ans, sa mère
Anglaise et campagnarde, elle aime profondément la nature. Le jardin de leur maison est son œuvre, ce dont elle est plutôt fière. Elle aussi moldue, elle tient une boutique de fleur juste en face de l'église de Woodbury.

Betty Chevallier, 17 ans, sa sœur
Elle a plutôt suivi les traces de son père. Actuellement étudiante en gestion, elle est un peu distante vis-à-vis de ses sœurs, elle ne les apprécie pas beaucoup, entre autre parce qu'elle leur en veut d'être parties dans un autre monde en la laissant toute seule.

Camille Chevallier, 13 ans, sa sœur
Petite dernière de la famille et considérée comme la préférée de son père parce qu'elle est la seule à porter un prénom français, elle est surtout la préférée d'Aby avec qui elle s'entend très bien. Guidée par cet amour un peu trop fusionnel du goût de Stephane et Betty, Camille s'engage sur le même chemin que son aînée (elle commence déjà à se teindre les cheveux, avec des couleurs plus discrètes pour le moment). Chose étrange (ou pas) Camille est elle aussi sorcière, actuellement en 3e année à Poudlard (à Serdaigle).

•• Scolarité :  Gryffondor, diplômée juin 2015

•• Université : /

•• Curriculum Vitae :

septembre 2008 – juin 2015 : Scolarité à Poudlard

mars 2016 : ouverture de « Aby's Bee »

•• Lieu de vie : officiellement Londres, officieusement partout

•• Occupations : Esthéticienne magique



Un portrait esquissé :
•• Qualités et défauts :

Petite, Aby était l'une de ces petites filles qui croyaient au prince charmant. Timide, la tête pleine d'étoiles et de paillettes, sans oublier les licornes ! Discrète, la petite blondinette disparaissait dans la foule. Elle n'imposait pas sa présence, attendant seulement le jour où viendrait son prince charmant pour l'emporter et faire d'elle une princesse.

Depuis, Aby a grandit. La petite fleur bleue est devenue abeille. Elle porte ses couleurs avec fierté et n'hésite pas à dire tout haut ce qu'elle pense. Personne n'ignore plus sa présence, et ce n'est pas qu'une question d'apparence. La jeune fille ne se retient plus, elle ne se cache plus et ne laisse pas les autres effacer sa présence.
Pourtant, au fond, Bee n'a pas changé. Toujours timide, toujours cette peur du jugement des autres et du rejet. Elle le cache cependant beaucoup mieux et peut aujourd'hui aller au contact des autres sans ciller. En réalité, elle se force et ne fait pas toujours bien la différence entre les moments où cela lui apporte et ceux où il vaudrait mieux s'abstenir, ce qui parfois donne lieu à des situations gênantes, voire dérangeantes. C'est comme pour les secrets, elle est capable de les garder mais seulement si on lui explique que s'en est un.

•• Allure & silhouette :

Pas la moindre chance que vous passiez à côté d'Aby sans la voir. Tout petit bout de femme plein d'énergie, la petite abeille s'agite beaucoup. Si elle était capable de se tenir à peu près tranquille en cours parce qu'il fallait rattraper son retard sur les autres, elle est aujourd'hui une véritable butineuse. La comparaison s'arrête là, puisqu'elle n'est pas aussi travailleuse que son animal totem. En cela, elle tient plutôt du papillon et volette d'une fleur à l'autre sans se poser bien longtemps.

Des gestes fluides et amples, une démarche énergique et un sourire aussi large qu'éblouissant sont son apanage. Avec sa voix qui porte et son rire spontané (trop selon certains), elle exhale une joie de vivre souvent communicative. Avec tout ça, c'est effet garanti : si vous ne la remarquez pas, alors c'est que vous êtes aveugle. Car si l'on dit d'elle qu'elle est haute en couleur, on parle autant de son caractère que de son apparence. Non seulement la jeune femme choisi les vêtements les plus colorés qui puissent exister (le noir ? le blanc ? connaît pas), mais en plus elle pousse le vice jusqu'à arborer des couleurs de cheveux les plus saugrenues (les couleurs varient selon l'envie, avec une préférence pour le bleu, il ne faudrait pas faire mentir sa réputation). Le monde est trop sombre pour elle, et Bee se fait un devoir de le colorer un peu. Quitte à ce que, parfois, cela pique un peu les yeux.

•• Tics et manies :

Lorsque quelque chose l'embête, Aby bourdonne. Elle chasse l'objet de sa contrariété en agitant les mains avec un « bzzz » agacé qui amuse beaucoup ses amis (ce qui les oblige à l'embêter encore plus pour qu'elle recommence).

Reprenant le geste de sa mère, Bee porte souvent une fleur fraîche accrochée à son col (la magie aidant, elle peut maintenant faire des économies et porter une même fleur plusieurs jours en la gardant en bon état plus longtemps).

Comme beaucoup d'anglais, Aby a des difficultés à toucher les gens. Elle a besoin d'une très grande proximité et souvent d'une situation particulière pour admettre la possibilité d'un contact physique. Dans sa famille, par exemple, son père et Betty n'ont que rarement pu la toucher, pour sa mère, Aby en a ressenti le besoin lors de grandes peines ou de grandes joies, quant à Camille c'est Aby qui la prenait dans ses bras lorsque sa petite sœur en avait besoin, ressentant un instinct de protection envers elle.

•• Trois anecdotes :

Le jour de son arrivée à Poudlard, Aby a fait connaissance avec les différentes maisons. Lors de la répartition, quand le Choixpeau l'a envoyée à Gryffondor, elle lui a demandé deux fois s'il était sûr de lui, et demandé confirmation au professeur McGonagall avant d'oser rejoindre la table de ma maison. Elle était convaincue d'être envoyée à Poufsouffle, si encore on voulait bien d'elle là-bas.

Si elle osait, elle se tatouerait un grand tatouage, mais elle craint de provoquer la réprobation de son père. Elle a cependant cédé à son envie et possède un petit tatouage discret juste au dessus du cœur (saurez vous en deviner le motif ?).

Aby est le premier bébé anglais né en 1997. Quand ses parents ont trinqué avec les aides soignants de la maternité pour fêter la nouvelle année, ils ont annoncé que cette enfant était magique. Par la suite, ils le répétèrent souvent.

Les informations facultatives:
•• Ma baguette : bois de sycomore, épine de monstre du Fleuve Blanc, 27 cm, très fine et souple.

•• Mon patronus : un geai bleu (infos)

•• Mon épouvantard : sa petite sœur morte.

•• Ma vision dans le Miroir du Riséd : Son plus grand désir étant d'être acceptée pour elle-même et d'être elle-même plus sûre d'elle, Aby se verrait sûrement largement entourée de nombreux amis.

Pour la petite histoire...
Si vous y tenez, je veux bien vous raconter mon histoire, mais je vous préviens elle est tout ce qu'il y a de plus banal.

J'ai grandi dans une petite ville de la campagne d'Exeter. Woodbury, ça s'appelle, même si je suis sûre que vous n'en avez jamais entendu parler. Là bas, on compte 1 600 habitants, quelques vaches et pas mal de champs. Il y a quand même quelques commerces : deux boutiques d'antiquités, deux pubs, un tout petit supermarché et, petit plaisir personnel, un restaurant chinois. Mais la boutique que je préfère entre toutes dans cette petite ville qui est la mienne c'est Angel's Flowers, la boutique de ma mère.

Ma mère est moldue. Personne n'est parfait. Elle tient une boutique de fleurs en face de l'église de Woodbury, une boutique où j'ai passé l'essentiel de mon enfance. C'est là que j'ai fait mes devoirs et appris mes leçons quand j'étais enfant. Ma mère nous prenait avec elle, moi et mes sœurs, quand l'école était finie et nous faisait partager sa passion. Je ne crois pas qu'elle était la maman la plus éducative du monde, mais elle était certainement la plus passionnée. Betty n'a jamais trop aimé les fleurs, mais moi, si. Je délaissais facilement mes leçons pour aider maman à confectionner de beaux bouquets, à entretenir les plantes et à agencer la boutique à chaque changement de saison. Plus tard, Camille a suivi mon exemple, mais je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de la voir à cause de notre différence d'age (elle avait à peine 4 ans quand je suis partie).

J'adore ces souvenirs. Je les garde précieusement en moi et, quand j'ai le cafard, c'est à ma mère que je pense. Ces moments passés à la boutique avec elle sont parmi les plus chers que je possède. C'est d'ailleurs là bas que l'on a commencé à se douter que je n'étais pas normale. Vous savez, mes parents ont toujours dit que j'étais leur cadeau magique depuis que je suis née, ils trouvaient que je leur portais chance. Mais aucun de nous n'aurait pu se douter que magique je l'étais vraiment. J'avais huit ans lorsque j'ai réalisé mon premier miracle. À l'époque, mon grand jeu était de créer des bouquets aussi beaux qu'inattendus, ce n'était pas toujours du goût de ma mère pourtant ils se vendaient toujours très bien. Ils rencontraient plus de succès que les siens, sans que l'on sache vraiment pourquoi. Si bien que maman ménagea pour moi un espace dédié à mes créations, avec un joli panneau coloré annonçant fièrement « Aby's colors » en écho à toutes ces couleurs que j'aimais donner à mes brassées de fleurs. C'est un petit fait sans importance à vos yeux, sans doute, mais pour moi ça ne l'était pas.

Avec ce succès, le lien entre ma mère et moi se renforça. Il devint si étroit qu'aujourd'hui encore il est toujours présent. Il se matérialisa sous la forme d'une petite fleur. Chaque jour, ma mère et moi prenions une fleur que nous accrochions sur notre chemise, une différente chaque jour mais toujours la même pour nous deux.

Dans l'année qui suivit, les coïncidences se multiplièrent autour de moi. Pour commencer, notre pommier eu besoin d'une petite taille et je participais à la tache (avec toute l'ardeur qu'on possède lorsqu'on a huit ans et beaucoup d'enthousiasme). Au printemps, notre arbre qui s'était toujours refusé à donner des fruits décida de fleurir pour la première fois. À la fin de l'été, il portait de belles pommes jaunes sucrées et juteuses.
Le miracle suivant eu lieu à la boutique. Un client nous rapporta une pauvre petite fleur en pot sur le point de mourir. C'était un hibiscus, une fleur que j'apprécie beaucoup. Parce que je le réclamais, ma mère me laissa m'en occuper après m'avoir bien expliqué ce que je devais faire. Je pris grand soin de la plante, la rempotais et l'arrosais doucement. Le lendemain, ses feuilles brunes rabougries avaient repris de la force et une belle teinte verte, une grande fleur rouge déployait ses pétales au soleil. Après ce jour, mes parents décrétèrent que je n'avais pas la main verte mais magique, et toute plante mal en point dans la maison reçu alors ma visite.

Cette bonne époque trouva son aboutissement plusieurs années plus tard lorsque, l'année de mes onze ans, je reçu une lettre des plus étranges. La lettre était accompagnée d'un être non moins étrange, qui se prétendait professeur. Professeur de magie, rien que ça ! Au début, nous pensions à un canular. C'était trop gros pour être vrai. Et pourtant…

Pourtant, tous mes petits miracles botaniques trouvèrent leur explication. Nous fûmes convaincus par l'élaboration trop minutieuse de ce que nous prenions pour une blague. Toute question avait une réponse cohérente et logique (pour peu qu'on accepte l'existence de la magie). Mes parents finirent par admettre l'évidence : j'étais magique.

Quelle aventure ce fut, par la suite ! Se rendre à Londres pour acheter toutes ces fournitures, trouver le chemin de traverse, échanger livres contre gallions et mornilles, acquérir robes, chaudron et baguette magique ! Et que dire du quai 9 3/4 ? Je crois bien être restée bouche bée une bonne minute au moins devant le Poudlard express. Je ne savais même pas que ça pouvait encore exister des trains comme ça. Je n'en avais jamais vu ailleurs qu'à la télé, dans les vieux films.

Pour la suite, pas besoin de vous faire un dessin. Vous aussi vous avez connu ces premiers jours à Poudlard. La seule différence qu'il peut y avoir entre vous et moi c'est que vous en connaissiez peut-être l'existence avant, que votre famille vous avait probablement raconté des histoires à son propos. Moi, j'ai tout découvert à ce moment là, et j'ai ensuite raconté plein d'histoires à ma famille.

Pour moi, l'apprentissage de la magie fut quelque chose d'étrange. Je n'avais jamais été très assidue en classe, mais là il fallut bien m'y mettre si je voulais devenir une sorcière digne de ce nom. Au début, j’eus beaucoup de mal puis, en comprenant tout ce que la magie pouvait accomplir, cela devint plus instinctif. Quoi que, comme toujours, les sujets les plus sérieux ne m'attirèrent pas. Je préférais de loin créer (je dessinais un peu et j'imaginais beaucoup). Je finis par briller en cours de sortilèges et métamorphose, ainsi qu'en potion quand cela n'était pas trop compliqué, tandis que l'histoire de la magie et la défense contre les forces du mal ne me fournirent que des notes passables.

Le meilleur changement qui soit reste malgré tout celui qui s'opéra en moi. Allez savoir pourquoi, le Choixpeau m'avait envoyée à Gryffondor. Moi, la petite fille toujours très discrète, pas franchement affirmée et bourrée de rêves. Côté courage, on pouvait repasser. Dans cette nouvelle maison, je me suis trouvée plongée dans une atmosphère différente, et pour tout dire, pas déplaisante. Et puis je me suis liée d'amitié avec celle qui est encore aujourd'hui une amie chère : Jade. Du moins, c'est ainsi qu'elle se fait appeler. Son vrai nom est Kristin, elle est métamorphomage et colorait le plus souvent ses cheveux en vert. Nous nous sommes très vite bien entendues. Nous partagions le même goût pour les couleurs, sauf qu'elle avait plus de chance que moi : elle pouvait en arborer autant qu'elle voulait. Ma seule touche de couleur personnelle résidait en une fleur accrochée sur ma poitrine. Avant mon départ, nous avions convenu avec ma mère de toujours continuer à les porter, même si nous étions loin l'une de l'autre.

Le caractère enjoué de Jade a très vite déteint sur moi. Elle a réussi à me sortir de ma coquille pour me rendre telle que je suis aujourd'hui : ouverte et toujours pleine d'enthousiasme. Elle m'a donné des trucs et des astuces pour apaiser la jalousie que j'éprouvais à la voir changer de couleur de cheveux à volonté. Grâce à elle, j'ai commencé à utiliser des potions de couleur, la première teinte que j'ai essayé : le bleu. Je ne voulais pas jouer la facilité en choisissant la couleur de ma maison (même si le rouge me va bien aussi). C'est d'ailleurs la couleur à laquelle je suis restée la plus fidèle, celle que je préfère sur moi. C'est comme ça que j'ai gagné mon nouveau surnom. Aby est devenue Bee. L'abeille bleue. Ce qui a donné lieu à beaucoup de blagues plus ou moins idiotes, comme tous les surnoms, sans doute.

Avec Jade, nous avons expérimenté plein de choses pour donner de la couleur au monde. Ce n'était pas parce que nous devions porter nos uniformes désespérément noirs que nous devions voir le monde de manière aussi sombre. Ainsi, toutes les deux nous avons créé des dessins magiques qui bougeaient sur notre peau. Ce sortilège était encore instable à l'époque et durait peu dans le temps, mais avec la pratique nous l'avons perfectionné, aujourd'hui il est le plus grand succès de ma boutique.

Car oui, aujourd'hui, et grâce à l'aide précieuse de mes parents et de leur apport financier, je possède ma propre boutique sur le Chemin de Traverse : « Aby's bee ». J'y vends tout ce qui peut mettre un peu de couleur dans le monde. Potions de couleurs diverses et variées (pour les cheveux ou toute autre partie du corps), dessins magiques (dont mes célèbres abeilles bleues), maquillages (magiques ou moldus) etc. Naturellement, je ne suis pas l'auteur de tous ces articles, mais je ne suis pas pour autant moins fière de cette boutique (même si je passe la moitié de mon temps ailleurs, à la recherche de nouveautés -je travaille aussi par correspondance pour compenser). Si vous avez du temps, passez me voir, je mettrai un peu de couleur dans votre vie.


Comment avez-vous connu le forum ?
Tourdejeu


Dernière édition par Abygail Chevallier le Dim 12 Mar - 20:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t327-abygail-chevallier-bee-l-abeille-bleue#2170 http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t318-abygail-chevallier-l-abeille-bleue#2045
avatar




Admin

Messages : 1091
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: Abygail Chevallier - l'abeille bleue   Dim 12 Mar - 12:23

Bonjour Abygail,
Avant toute chose, c'est un véritable plaisir de lire et découvrir ce personnage haut en couleur et quelque peu atypique.
Néanmoins, avant de pouvoir te valider, nous aimerions que tu apportes quelques (rapides) modifications à ta fiche.
→ La maison des Rouge-et-Or s'écrit avec un « y » (Gryffondor, et pas Griffondor)
→ Nous te prions également de noter que les sorciers nés de familles moldues reçoivent la visite d'un membre de l'équipe professoral, un peu avant leur onze ans. Son rôle est d'expliquer les choses à la famille de l'enfant et de les aider dans leurs premiers pas dans le monde des sorciers (présentation de l'école, découverte du Chemin de Traverse, etc). La lettre d'Abygail ne peut donc pas avoir atterri à la poubelle : elle a été délivrée en main propre par un professeur de Poudlard.

Une fois ces quelques modifications effectuées, signale-le-nous à la suite de ce message, pour que nous puissions procéder à ta validation.

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com
avatar






Age du personnage : 20
Messages : 34
Localisation : Londres le plus souvent
Scolarité : 2008-2015 à Gryffondor
Université : aucune
Occupation : Esthéticienne magique

MessageSujet: Re: Abygail Chevallier - l'abeille bleue   Dim 12 Mar - 20:16

Bonsoir,

Oups Embarassed Décidément, moi et les Y/I ... Voilà qui est corrigé. De même que pour la lettre ainsi que quelques fautes disséminées de ci de là Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t327-abygail-chevallier-bee-l-abeille-bleue#2170 http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t318-abygail-chevallier-l-abeille-bleue#2045
avatar




Admin

Messages : 1091
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: Abygail Chevallier - l'abeille bleue   Lun 13 Mar - 20:40

Je commence, mais j'aurais probablement pas le temps de terminer...


Bienvenue dans la communauté

Carte n° 970101170313


Nom : Chevallier
Prénoms : Abygail
Nationalité : franco-anglaise

Sexe : féminin
Né(e) le : 1er janvier 1997
A : Exeter

Lieu de vie : Londres
Occupation : esthéticienne magiue




En hj...

Merci d'avoir effectué les modifications demandées !
Nous sommes ravis d'accueillir cette petite boule de bonne humeur qu'est Abygail et lui souhaitons d'évoluer avec plaisir dans notre petite communauté. Sa rencontre avec certains de nos membres promet d'être mémorable.

Maintenant que tu es validé(e), pense à compléter les différentes listes et référencements : listes des prénoms, des patronymes, des avatars, des lieux de naissance et de vie. Le cas échéant, recense également ton personnage dans l'inventaire des métiers et occupations et dans les annuaires de Poudlard et de l'Université.
Veille à mettre à jour ton profil (Scolarité, Université, Occupation, Localisation, Âge du Personnage...) et les différents champs de contact (Fiche et Portrait du Personnage).
Pense également à aller faire un tour par ici afin de nous laisser tes avis, remarques, et compagnie...
Maintenant que tu es validé(e), il ne te reste plus qu'à te lancer dans le jeu. Guette les sujets sans réponse, les topics collectifs... sans oublier de contacter les joueurs qui t'intéressent pour tisser des liens par mp. Ne sois pas timide !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com
 
Abygail Chevallier - l'abeille bleue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )
» Lune Bleue
» Nuage d'Abeille
» Emilie [ABEILLE]
» Camille Kovenbourg [Abeille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Autour du Jeu :: Membres validés & Pnj-