Météo du
Moment
Nous sommes en octobre
2017.

Suite au décès d'Archibald
Strogov, Ministre de la Magie
pour l'Ewiland, le 21 août
dernier, Maureen Kinkaid
assure l'intérim à la tête
du gouvernement sorcier
anglo-saxon. 




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Les absents ont toujours tort.
Méfiance, nous sommes d'humeur taquine...

Une animation d'Halloween vous attend...

Venez donc nous présenter vos plus beaux sourires.

Hé, t'as vu ton rang?

Partagez | 
 

 [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Admin

Messages : 1261
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Sam 21 Jan - 20:27

Cassie Hampskin & Coleen MacLeod
•• Date et heure : vendredi 20 janvier - 21 h
•• Thème de la session : sortilège offensifs
•• Équipe : session menée par Jake Broderick, tireur d'élite de 45 ans et assisté d'une toute nouvelle recrue, en la personne d'Emerillo Jones, 25 ans. La médicomage, Katoina Filbins, 23 ans, est encore étudiante à l'Université, en dernière année.
•• Un aperçu de la session : Jake Broderick débute la session dans un état d'ébriété manifeste. Son assistant, tout comme Katoina, font tout pour dissimuler cet état de fait.
•• Note : veuillez vous munir d'un gallion, afin de satisfaire aux frais d'entrée de la session. Pour prendre un abonnement au Club de Duel, contactez Ms Berringford, département des Jeux et Sports Magiques.


Infos supplémentaires...

Cette session du club de duel se déroule au sein du tout premier centre, situé au Ministère de la Magie de l'Ewiland, à Londres. Vous pouvez rallier le Club par portoloin, pour peu que vous vous soyez inscrits par hibou quelques jours plus tôt. Vous pouvez, dans le cas contraire, vous rendre simplement au Ministère, où un employé de l'atrium vous orientera vers le Département des Jeux et Sports Magiques, au niveau 7. Prenez le premier couloir sur la droite et suivez-le jusqu'au bout : vous y trouverez une vaste salle, au sol de pierre et aux murs de bois, décorés de vastes tentures aux couleurs rougeoyantes. Le mobilier y est réduit au strict minimum.

Du côté du hors-jeu, nous vous demandons d'avoir terminé votre sujet pour le 17 mars. A cette date, le topic sera verrouillé. Aucun délai ne sera accordé.
Nous vous invitons à privilégier les posts courts (15 à 20 lignes), afin de ne pas perdre en réactivité et en dynamisme. Des contraintes et des informations peuvent vous être envoyées en cours de jeu. Merci d'en tenir compte dans vos messages suivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com



Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Lun 30 Jan - 22:27

Elle regarda une dernière fois le bout de papier, et bondit sur ses pieds. C’était ridicule, elle avait dit qu’elle y allait. Elle enfila un jean assez élastique et un pull puis attrapa sa robe de sorcier. Heureusement qu’ils ne l’avaient pas appelée, un rendez-vous au bar n’aurait pas eu de mal pour venir à bout de sa volonté. Cassie n’avait pas tellement envie de retourner au ministère à cette heure ou de croiser des gens. Pas sobre en tout cas. On s’enferme bien facilement dans nos habitudes et le confort d’une chambre.

Elle prit son sac, descendit et franchit le salon d’un pas pressé ? Son père était sur son bureau et répondait à une lettre. Ils n’échangèrent pas un mot. Elle croisa seulement son regard en se retournant dans la cheminée, alors que la fumée l’entourait déjà. Elle se retrouva au ministère et s’élança d’un pas sûr. Elle avait repéré la route quelque jours plus tôt, lorsqu’elle avait reçu le carton avec le cours auquel elle était conviée. Niveau 7, ce n’était pas compliqué. Elle se retrouva dans la salle parmi les premières, pourtant avec peu d’avance.

Comme tout bon groupe social, les participants déjà présents s’étaient regroupés en arc de cercle. Cassie s’acquitta donc de son galion, pose ses affaires dans un coin, et les rejoignit. Pour ne pas rompre les traditions. Quelques salutations l’accueillirent auxquelles elle répondit par un sourire, puis un silence gêné s’installa. La seule animation de la pièce semblait avoir lieu à l’autre bout de la pièce. Deux jeunes d’à peu près son âge faisaient face à un homme plus vieux. La fille contenait à peine sa colère. Elle serrait les poings et tous les traits de son visage étaient crispés. Elle eut deux jolis hoquets d’indignation, ce qui semblait beaucoup amusé son interlocuteur. Ce dernier n’était d’ailleurs pas le moins intéressé par le sermon qu’on semblait lui faire. Il souriait, s’embêtait à peine à baisser la voix et faisait de grands gestes.

- Tu es bien belle, mais tu devrais te décoincer ma jolie.
- Je me demande bien par quoi on va pouvoir commencer aujourd’hui, déclara subitement un jeune homme en face d’elle.

Il semblait mal à l’aise d’écouter cette conversation. Cassie, elle, esquissa un sourire en coin et reporta ses yeux sur leur animateur. Certains n’avaient pas hésité à prendre l’apéro apparemment. Peut-être aurait-elle dû aussi.


HJ : Je comptais écrire le pourquoi du comment de club de duel, je le rajouterai caché lorsque ce sera fait. Je voulais au moins poster la partie qui nous intéresse pour commencer ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Age du personnage : 24
Messages : 65
Localisation : Pré-au-Lard
Scolarité : Poufsouffle (2003 - 2010)
Université : Monoceros (2010 - today)
Occupation : Néomage en potions à l'U.A.D.

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Dim 5 Fév - 22:11

C’était vendredi. Elle était crevée, elle n’avait pas envie. Pas envie de bouger, pas envie de sortir, pas envie de parler, et moins envie encore d’aller en club de duel. Prostrée face à son miroir, la bouche pincée dans une expression dubitative, Coleen se demandait ce qui avait bien pu lui passer par la tête lorsqu’elle s’était inscrite au club de duel. Peut-être sa présence à la présentation du Philtre B612 lui avait-elle rappelé qu’agir en situation réelle n’était pas aussi simple que lorsqu’elle s’entraînait avec Naomh, dont elle connaissait les parades et les réflexes. Mais Peut-être pas. Et s’il était encore temps pour elle d’annuler ?

Sans grande conviction, elle posa un regard nonchalant sur sa montre et soupira. La session débuterait dans vingt minutes à peine et c’était vendredi. Aucune jeune femme de vingt-quatre ans normalement constituée ne restait à ne rien faire le vendredi soir, mais elle n’avait trouvé, parmi ses amis, aucune bonne âme qui veuille l’accompagner boire une bièraubeurre ou tout autre boisson, fermentée ou non. Résignée, elle s’empara donc de sa cape, gagna sans réelle envie les rues de Pré-au-Lard où elle mit une bonne dizaine de minutes à trouver le portoloin qui lui avait été indiqué, et rejoignit le Département des Jeux et Sports Magiques du Ministère, qu’elle régala grassement d’un galion si difficilement gagné.

Quelques pas plus tard, elle parvint finalement dans une grande pièce boisée, lourdement drapée de rideaux qui sentaient la naphtaline et qui avaient probablement minutieusement été choisis par un ancien Gryffondor. Elle inspira, balaya la salle du regard, soupira sans ménagement et rejoignit enfin l’attroupement qui s’était formé bien avant son arrivée, s’efforçant malgré elle de récupérer une vigueur qui lui était bien plus naturelle et lui seyait bien autrement que cet état de fatigue qu’elle avait traînait lamentablement depuis la fin de matinée. Non loin, un petit groupe de trois personnes exprimait vaguement un certain énervement, mais elle n’eut pas l’occasion d’en apprendre davantage à leur propos, car l'un d'eux, visiblement ivre – ivre, vraiment ? songea-t-elle avec emphase – prenait la parole pour leur expliquer le déroulement de la session. Bientôt, ils furent donc répartis en groupes de deux, et elle se retrouva face à une jeune femme qu’elle n’avait pas souvenir d’avoir déjà croisée auparavant. Plissant les yeux, elle fouilla un moment sa mémoire et abandonna sa réflexion au profit d’un sourire avenant :

« Enchantée. Je m’appelle Coleen. »

Une dernière œillade en direction de celui qui se faisait appeler Jake et elle haussa les épaules dans une expression à moitié perplexe, à moitié amusée.

« Je crois que nous sommes entre de bonnes mains », ironisa-t-elle sur un ton badin, un sourire d’enfant sur le visage. « Peut-être devrions-nous commencer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t123-coleen-tara-macleod



Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Lun 6 Mar - 23:03

Les paroles du jeune homme suffirent apparemment à lancer la séance. L’homme au visage rouge, aux yeux pétillants et au large sourire – jolis mots pour décrire l’ivresse – repoussa ses deux interlocuteurs et s’avança d’un pas décidé. Mal assuré, mais décidé.

- Pardonnez-moi les enfants, on m’a retenu.

Il accompagna sa déclaration d’un énorme geste pour désigner les deux autres, ce qui le déstabilisa un peu. Deux pas de côté et il retrouva son équilibre. Cassie arborait un sourire amusé. Presque… Complice.

- Alors, mon nom est Jake Broderick. Le petit est Emerillo et elle…
- Katoina Filbins.
- Katoina.  On dit merci à Katoina qui est là pour être sûr que vous ne vous fassiez pas trop mal.

Il appuya sa remarque d’un clin d’œil, elle répondit par un sourire pincé. Cassie hocha discrètement la tête. Elle n’approuvait pas son comportement, mais il fallait admettre que le mélange de gêne, de colère et de mépris de la jeune femme l’amusait assez. Son attitude à lui aussi d’ailleurs. Quelque part, elle était soulagée que leur séance prenne une tournure aussi informelle.

- Quant à moi, je suis tireur d’élite. Aujourd’hui nous travaillons les sortilèges offensifs. Montrez-moi ce que vous savez faire. Soyez inventifs. Je passerai vous donnez une ou deux idées pour pimenter ça. Alors, on va mettre… Toi avec toi. Puis… […] Allez !

Il tapa deux fois dans ses mains et ils commencèrent à se disperser. La jeune sorcière détailla la partenaire qu’on lui avait attitré. Une brune à l’air avenant, elle semblait gentille.

- Cassie, enchanté moi aussi.

La situation avait aussi l’air de l’amuser. En partie au moins. Heureusement, elle n’aurait sans doute pas supporté de passer l’heure suivante à écouter des soupirs exaspérés et des remarques sur le non professionnalisme. Bon, elle l’aurait supporté, elle n’était pas du genre à chercher la bagarre. Elle serait juste repartie de mauvaise humeur et cela aurait été une excuse suffisante pour ne pas revenir.

- Oui. J’imagine que l’une de nous doit défendre pour que l’autre puisse s’entrainer à l’attaque. Je te laisse commencer si tu veux ?

Elle sorti sa baguette et effectua le salut d’usage. Puis elle se mit en position de duel. Mince, ça faisait vraiment longtemps qu’elle n’avait pas fait ça. Espérons qu’elle commence par des sortilèges de base, et formulés si possible. Elle aura peut-être dû réviser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Age du personnage : 24
Messages : 65
Localisation : Pré-au-Lard
Scolarité : Poufsouffle (2003 - 2010)
Université : Monoceros (2010 - today)
Occupation : Néomage en potions à l'U.A.D.

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Dim 12 Mar - 22:49

Sa partenaire de joute s’appelait Cassie et était enchantée. De la rencontrer ou d’être là, Coleen ne le saurait jamais. Mais la bonne humeur amusée de la jeune femme lui suffisait. Elle n’aurait pas apprécié se retrouver en face d’un grabataire en fin de vie qui lui aurait conté à quel point il est important de profiter de sa jeunesse, ou de tout autre hippogriffe mal léché qui se serait plaint d’une baguette mal lustrée ou du manque d’adhérence de ses chaussures sur un parquet trop ciré. Non. La jeune sorcière, prénommée Cassie ne fit rien de tout cela et lui proposa sans plus de bavardages de simplement entamer leur duel, et même d’attaquer en premier. Voilà qui débutait bien. Pour tout dire, elle aurait préféré commencer par exercer elle-même les sortilèges défensifs, qu’elle maîtrisait bien moins que ceux d’attaque, et ce d’autant plus que, sans connaître le niveau de son adversaire, elle n’oserait probablement pas, dans un premier temps, mettre de réelle conviction dans ses offensives. Il lui faudrait donc s’adapter. Mais, au final, apprendre à quantifier et mesurer sa propre énergie n’était pas forcément une mauvaise chose, et ce d’autant qu’elles échangeraient probablement leurs rôles et qu’elle aurait, elle aussi, l’occasion d’apprendre à se défendre.

« Très bien. Je commence ! », répondit-elle simplement dans un sourire enfantin tout en levant sa baguette pour saluer la sorcière avant de se mettre en position d’attaque.

Il fallait un sortilège simple, qui ne la blesserait pas si celui-ci était mal lancé ou si elle ne le parait pas efficacement. Un sortilège qui ne viserait pas son intégrité physique. Elle s’apprêtait donc à lancer un « Colloshoo » dans le but de coller les semelles de la sorcière au sol quand elle fut coupée dans son élan, juste entre le « Collo » et le « shoo », par le tireur d’élite qui se faisait appeler « Jake » et qui s’approchait de leur binôme d’une démarche mal assurée, accompagné, visiblement bien malgré elle, de Katoina Filbins. Le regard aguicheur, il s’approcha cahin-caha de la brunette qui faisait face à Coleen.

« Vous êtes bien joliette ma mignonne, mais tenez mal votre… votre… baguette ! »

Jetant une œillade discrète à sa propre arme de bois, Coleen baissa le poing pour laisser au formateur le temps de corriger la position de Cassie. Mais celui-ci, dont l’alcoolémie était d’autant plus manifeste qu’il était plus proches de leurs narines qu’il ne l’avait jamais été – ce qui n’était pas bien difficile, compte tenu du fait qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés auparavant – semblait davantage intéressé par la physionomie de celle-ci que par son maintien. Sans camoufler ses regards déplacés, il se rapprocha un peu plus encore de celle-ci et, sous les yeux écarquillés de l’ancienne Poufsouffle, leur proposa d’échanger les rôles :

« Tu vas me montrer ce que tu as dans le ventre, ma petite. Ça m’intéresse… ! Et il ne faudrait pas abimer un si joli minois. Je préfère que tu attaques. Approche-toi. Oui, comme ça ».

Visiblement tout aussi scandalisée que l’était Coleen, Katoina voulu intervenir, mais elle n’eut pas engagé un pas dans leur direction que l’ivrogne la repoussa d’un ample mouvement de bras. 

« On laisse faire les professionnels, la jeunesse ! À moins que tu ne veuilles te mêler à la partie ? »

Un petit rire entendu et gras souligna que la pseudo-proposition de l’homme ne concernait aucunement le duel actuel, en réponse de quoi Coleen ne put réprimer une expression de dégoût manifeste. Elle voulut d’ailleurs intervenir, mais elle fut à nouveau stoppée dans son impulsion par l’alcoolique qui savait si bien se mettre en scène :

« Tututut ! Restez en position, Miss ! Cette très charmante enfant va lancer à votre encontre le sortilège suivant : ‘‘Brachixtensis'’. »

Et devant leur air incrédule à toutes deux – il était évident qu’aucune d’entre elles n’avait jamais entendu parler de ce sortilège – il crut bon d’insister sur le ton de la mère qui commande son enfant : « Et plus vite que ça ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t123-coleen-tara-macleod



Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Jeu 16 Mar - 13:11

Cassie se figea, tous ses muscles se contractèrent d’un coup. Mince, elle ne l’avait pas vu arriver celui-là. Elle était si concentrée sur sa partenaire, essayant de ne pas se laisser surprendre et de réagir au bon moment à son attaque. Elle aurait eu l’air maligne à faire volteface en criant ! Pas la bonne position, certes. Enfin il chipotait. Qui irait critiquer sa position si elle se faisait attaquer sur le chemin de Traverse ? Il avait finalement l’air plus conventionnel qu’elle ne l’aurait pensé. L’instructeur souleva donc sa baguette, puis mis les mains sur ses hanches. Elle se contracta de nouveau. Les poings et la mâchoire serrée, elle faillit l’incendier mais il appuya juste un peu pour lui faire fléchir les jambes et elle ravala ses insultes. Il ne s’était peut-être pas rendu compte que son geste était déplacé. S’énerver contre leur professeur n’était peut-être pas judicieux, mais s’il la touchait de nouveau ainsi… Elle fit de son mieux pour garder un visage impassible. Se raisonner. Rester calme.

Elle haussa les sourcils, le regard toujours loin devant elle. De petits compliments, d’accord… A en juger le regard de son adversaire, elle n’était pas la seule à penser que la situation dérapait. Au moins ce n’était pas de la paranoïa. Elle fit un pas en avant comme il le demandait, il la suivit dans son déplacement pour se mettre juste à côté d’elle. Sérieusement ? Elle commençait à se sentir vraiment mal à l’aise. Beaucoup trop de proximité. Il remballa l’assistante, fit son petit rire gras et plein de sous-entendu qui avait fait sourire la jeune fille un peu plus tôt mais lui donnait maintenant envie de grincer des dents. Il lui ordonna de lancer un sort bizarre, dont elle n’avait jamais entendu parler mais elle avait tellement envie de finir l’exercice qu’elle ne posa plus de question lorsqu’il les poussa à s’activer. Elle vérifia d’un mouvement de tête que l’autre jeune femme était prête puis lança le sortilège. Son adversaire le contra sans trop de difficulté.

- Allez, encore une fois. Continue jusqu’à l’avoir. Et n’hésite pas à changer de rythme, tu dois savoir comme ça marche bien.


Elle ravala difficilement sa salive. Quel porc. Porc, porc, porc. Elle lança de nouveau son sortilège. Porc. Elle sentait sa présence juste derrière elle. Porc. De nouveau un sortilège. Porc. Elle l’imaginait regarder tout autre chose que ses talents d’attaquantes. Porc. Elle enchaina deux sortilèges rapidement, puis un autre. Porc. Il la poussa d’un "Allez !" et posa une main dans le creux de son dos.

- Brachixstensis !

La baguette sous son menton, le sortilège toucha l’homme de plein fouet. Ses bras s’étendirent de chaque côté de son corps, comme tirés par des cordes invisibles. Cassie recula de deux pas, une mine de dégout à présent clairement sur son visage. Elle sentait, entendait son cœur battre à toute vitesse, son pouls lui battait les tympans. Elle serrait la mâchoire, contrôlait la respiration comme elle le pouvait. Le problème voyez-vous, c’est qu’elle n’était naturellement vraiment pas à l’aise avec les gens, avec le contact. Se faire coller, tripoter… Mauvais choix de cible. Ah, et puis, les gougeât qui pensaient être en droit de faire ce que bon leur semble avec les individus du sexe féminin, c’était vraiment pas son truc. Alors, elle ne savait pas ce qu’il attendait, mais tireur d’élite ou pas il pouvait bien aller se faire foutre.  Elle aurait voulu lui cracher ce qu’elle pensait mais la colère l’empêchait de prononcer un mot.

Elle réalisa vite que le silence c’était fait dans la pièce. Les conversations et les exercices s’étaient arrêtés et on les regardait. Seul l’ivrogne n’avait pas l’air de bien comprendre ce qui lui arrivait. Et là, là, elle rêvait de prendre ses affaires et quitter la salle sur le champ. Pourtant quelque chose la retint. Une sorte de mélange de fierté, et d’envie de lui coller une paire de baffes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Age du personnage : 24
Messages : 65
Localisation : Pré-au-Lard
Scolarité : Poufsouffle (2003 - 2010)
Université : Monoceros (2010 - today)
Occupation : Néomage en potions à l'U.A.D.

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Jeu 16 Mar - 20:09


Face à elle, la jeune Cassie n’en menait de toute évidence pas large. L’air pétrifié, elle suivait minutieusement de ses prunelles chacun des gestes du formateur, comme prête à bondir sur lui à la moindre nouvelle incartade déplacée. Visiblement dotée d’un flegme exceptionnel, elle ravala pourtant toutes les paroles qui semblaient si vivement lui traverser l’esprit que Coleen aurait juré les entendre quand bien même elle ne les prononçait pas. C’est ainsi qu’en moins de temps qu’il n’en n’aurait fallu que pour dire nox, elle consentit à se placer en face de sa camarade, prête à parer ce sortilège dont elle ne connaissait rien mais qui ne lui disait rien qui vaille. Un protego ferait sûrement l’affaire. Tout obnubilée et dérangée qu’elle était par la scène qui se déroulait sous ses yeux, elle n’aurait, de toute façon, rien pu trouver de mieux.

Au grand étonnement de Coleen dont le meilleur atout n’était clairement pas de savoir efficacement se protéger – sa meilleure défense n’était autre que l’attaque, elle en restait intimement convaincue– le bouclier fonctionna, mais la demoiselle n’aurait su dire si la raison était que celui-ci avait bien été effectué ou que son adversaire n’avait mis aucune conviction dans son sortilège. Toujours est-il que cet état de fait ne semblait pas contenter l’obscène saoulard qui, à coups de sous-entendus, insistait pour que Cassie l’attaque jusqu’à la toucher. Elle n’avait pourtant pas besoin d’un lifting et se serait bien contentée, dans un premier temps, d’un échauffement gentillet. Mais le rythme augmentait. Et tandis qu’elle parait et contrait du mieux qu’elle le pouvait les assauts de sa camarade de joute qui éprouvait manifestement de plus en plus de difficultés à contenir les propos qu’elle désirait bien évidemment retourner au tireur d’élite, elle fut soudainement prise d’un sursaut d’une empathie – dégoûté, s’il fallait vraiment le souligner – pour la brunette. Prête à foncer sur le maraud pour lui exprimer avec emphase sa façon de penser, elle baissa sa baguette et entama un pas dans leur direction au moment même où Cassie dirigeait sa baguette vers celui-ci. Comme il n’avait vu venir le coup, celui-ci le reçut sans dignité aucune, et bientôt ses bras s’étirèrent comme s’ils avaient été composés de chewing-gum. Retenant un rire mauvais, l’Écossaise se rapprocha et octroya un regard décidé à Cassie.

« Bien joué. »

Sans mot ajouter, elle s’approcha d’un nouveau pas et croisa les bras pour observer la petite scène d’un air olympien. Aux côtés de Jake, Katoina restait estomaquée, oscillant entre une satisfaction flagrante et son sens du devoir. Bien évidemment, les braillements poussés par l’assiégé ne manquèrent pas d’attirer la foule des badauds en quête de sensations et de commérages, de sorte que bientôt, l’entièreté de la salle observait avec stupéfaction le petit groupe, pantoise comme si elle découvrait pour la première fois les effets des Gnomes au poivre. Se fendant un chemin entre les curieux, l’acolyte de Jake parvint bientôt jusqu’à eux, les yeux ronds comme des gallions.

« Mais enfin, que se passe-t-il ici ? »

Pas particulièrement déconcertée d’être au centre de toutes les attentions, Coleen haussa les épaules et répondit du ton de la plus royale des indifférences :

« Notre formateur sent l’alcool à trois kilomètres. Il n’a pas dû bien distinguer ses chaussures, car il a glissé entre ma partenaire et moi au beau milieu d’un échange animé. »

N’étant pas bien certaine que ladite partenaire apprécierait d’être mise en avant alors qu’elle venait déjà de subir une situation humiliante, elle s’abstint de l’incriminer ou même d’expliquer le manège malsain dont elle avait été la victime : elle serait libre de l’évoquer elle-même si elle le désirait. Coleen, en ce qui la concernait, ne souhaitait pas la mettre davantage dans l’embarras qu’elle ne l’avait déjà été, et Katoina, probablement par solidarité féminine, semblait également partager cet avis. Ayant toutefois été engagée en tant que médicomage, elle intervint néanmoins finalement pour libérer l’homme du sortilège qu’il avait lui-même suggéré. Et comme il était conscient de l’état dans lequel le formateur se trouvait en début de session, Emerillo Jones n’osa pas plus faire de scandale et s’approcha silencieusement de la victime. Mais alors qu’il se proposait de venir en aide au goujat, celui-ci, les joues rouges et les tempes ruisselantes, le repoussa d’un geste grandiloquent.


Dernière édition par Coleen MacLeod le Ven 17 Mar - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t123-coleen-tara-macleod



Invité

Invité


MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Ven 17 Mar - 10:44

L’approbation de son acolyte conféra à Cassie le soupçon d’assurance qui lui manquait encore pour affronter la situation. Elle se détendit, sa colère retomba un peu. Elle avait eu raison d’agir ainsi. Quand bien même il était leur professeur pour la soirée. De toute manière, qu’aurait-il pu bien dire ? Son comportement était déplacé, les autres en attesterait. Son taux d’alcoolémie ne jouerait pas non plus en sa faveur. Et puis, elle était sûre que, si elle évoquait l’histoire devant Ian, il n’hésiterait pas à la défendre. Après tout, c’était lui qui l’avait poussée à participer. Et ces derniers temps, il se montrait assez… Paternaliste. Enfin, avec les relations qu’il n’avait, elle ne craignait rien.

Pourtant quand l’assistant réclama des explications devant l’ensemble de l’assistance, ce joli courage vacilla. Etre le centre de l’attention n’était pas tellement à son gout. Et les gens jugent rapidement les filles que l’on embête, bien qu’elle ait eu parfaitement raison de réagir. Il fallait toutefois justifier l’attaque, alors que s’éloigner et le dénoncer aurait été plus approprié. Tu travailles à la Justice magique bon sang, mets en application ce que tu as entendu ! Elle allait ouvrir la bouche mais Coleen la précéda. Un joli mensonge bien ficelé, parfaitement plausible et énoncé avec une telle indifférence qu’on ne pouvait qu’y croire. Cassie cacha de son mieux son étonnement et se contenta d’un sourire à sa partenaire. Un flot d’émotions se mêlait pourtant dans ses yeux. De l’étonnement et de l’amusement, mais aussi de la gratitude et une certaine admiration. Elle ne s’était pas attendue à trouver une telle alliée. D’ailleurs, la médicomage aussi semblait être de son côté. Elle avait assisté à toute la scène mais ne dit mot, et se contenta de libérer le tireur.

La mauvaise humeur de ce dernier était palpable. Son assistant voulu l’aider mais il le repoussa d’un grand geste. Il s’éloigna d’elle, l’assistance cru un instant qu’il partait. Il fit cependant volte-face et dégaina sa baguette.

- Puisque m’attaquez est le thème de la soirée, rendons-ça officiel !


Un sourire arrogant étira les lèvres du sorcier. Avec ses yeux pétillants et ses joues rouges, Cassie aurait presque eu envie de le gifler. Presque. Parce que quelque chose laissait penser que l’exercice ne serait pas des plus agréables. L’égo de l’homme semblait piquer au vif, et il était apparemment un peu rancunier. Il ne doutait pas de ses capacités, mais il ne viendrait pas à l’esprit de la jeune femme de les mettre en doute.

- Mesdames, à vos baguettes ! Deux contre un, c’est un cadeau. Nous attaquons et défendons à tour de rôles. Les dames d’abord bien sûr.

Il leur adressa un clin d’œil narquois et une révérence grotesque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar






Age du personnage : 24
Messages : 65
Localisation : Pré-au-Lard
Scolarité : Poufsouffle (2003 - 2010)
Université : Monoceros (2010 - today)
Occupation : Néomage en potions à l'U.A.D.

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod   Ven 17 Mar - 19:29

L’humeur du soiffard était exécrable, et cela se comprenait, en quelques sortes. Se faire humilier en public n’était jamais une expérience particulièrement agréable, mais il fallait pourtant avouer que sa petite tête de cuitard l’avait bien cherché. D’aussi loin qu’elle se souvienne, Coleen ne s’était jamais comportée de la sorte. Elle profitait certes, comme beaucoup de jeunes gens de son âge et d’autres moins jeunes, parfois des douceurs liées aux effets de l’alcool au point d’elle-même ne plus reconnaître ses propres orteils, mais jamais, au grand jamais ! elle ne s’était rendue en cours ou sur son lieu de travail dans cet état. Question de respect, lui semblait-il. Et puis, décuver dans son lit face à une bonne veille série moldue – plus elles étaient veilles et démodées, plus le mal de tête accompagné de sa typique nausée lui semblait supportable – était autrement plus agréable que subir ses propres émanations capiteuses face à un chaudron aux effluves puissants, sous les regards désapprobateurs de l’un ou l’autre quidam.

Le tireur d’élite lui, ne semblait avoir cure de son bien être post boisson ni même de l’image qu’il pouvait renvoyer. C’est ainsi qu’après avoir fait mine de s’en aller, il se retourna soudainement dans leur direction, baguette levée et regard hagard. Il voulait se battre. Avec elles deux. Lui qui avait été engagé pour superviser leurs échanges voulait affronter deux demoiselles inexpérimentées. Si on lui avait prédit cette scène, Coleen n’y aurait pas cru. Elle trouvait en effet la situation si absurde qu’elle en était incapable d’agir autrement qu’en se contentant d’observer ledit Jake les yeux plissés, les bras ballants le long de ses flancs. À bien détailler l’animal, joues lie de vin, pupilles humides et dilatées, souffle court et lèvres brimbalantes, cette réaction agressive n’était pas d’une nature particulièrement surprenante. Mais la jeune femme n’avait pour autant pas plus envie de l’affronter et, à en juger par sa posture sceptique, elle aurait mis sa baguette à couper qu’il en allait de même de sa partenaire de duel.

L’individu insista pourtant et leva un peu plus sa baguette en les conviant à en faire de même. Sûr de lui, il se risqua même à ponctuer sa vindicte d’un semblant de galanterie, ce qui déplut fortement à la néomage qui eut soudainement envie de lui prouver qu’une dame, et qui plus est une Écossaise, était tout à fait en mesure de l’affronter. C’était bien sûr sans compter sur le fait qu’il soit tireur d’élite, mais cela n’était, après tout, qu’un détail : il ne l’effrayait pas. Des coups en duel, elle en avait déjà pris de nombreux quand elle s’entraînait avec Naomh lors de la formation d’auror de cette dernière, et elle en était toujours sortie vivante, bien que parfois un peu abimée. Se rabaisser à son niveau l’inquiétait par contre beaucoup plus. Elle était calme et quiétude. Elle était le petit ry qui parcourt doucement le lit tracé par l’orage. Elle était le bambou dans le vent. Elle était le chat leste qui ronronne doucement, le boursouflet qui s’endort au creux de la nuque d’un enfant, la licorne à l’orée du bois dans le soleil couchant. C’est cela, elle était une licorne. Rien de plus, rien de moins. Et elle était calme. Elle était calme. Le calme lui-même, et rien ne lui ferait quitter cette idée.

La foule, aux aguets, retenait quant à elle son souffle, comme impatiente de voir l’action commencer. Satisfait de son petit effet, le formateur ponctua donc son propos d’une révérence surfaite, mais la seule réaction de Coleen fut d’à nouveau hausser les épaules. Elle ne se battrait pas contre un ivrogne, merci.

« Très honnêtement, avec tout le respect que je vous dois, je suis venue pour m’entraîner avec des gens en état de le faire et encore maître de leurs faits et gestes. Je vous remercie donc de cette très aimable invitation, mais je me vois dans l’obligation de décliner. Je vous souhaite bien de l’amusement avec votre gueule de bois. En ce qui me concerne, je rentre chez moi. »

C’est ainsi que, sans ajouter le moindre mot, elle ramena sa baguette vers son front, gratifia le boit-sans-soif d’un salut qui signa la fin du duel avant même que celui-ci ne fut entamé et pivota sur elle-même d’un geste prompt et déterminé. Certaine de ne pas vouloir revenir, elle  s’excusa auprès de sa partenaire de son départ anticipé – elle se sentait affreusement désolée – et traversa l’attroupement sans se retourner pour rejoindre la sortie. Elle avait su dès le départ que venir ce soir n’était pas la meilleure des idées et elle ne comprenait vraiment pas pourquoi elle s’y était forcée. Mais s’il était une leçon qu’elle retiendrait de cette soirée, outre le fait qu’elle soit la licorne à l’orée du jour au coin du bosquet – ou quelque chose dans ce goût-là – c’était bien qu’écouter ses intuitions n’était pas toujours une idée aussi stupide que cela n’en n’avait parfois a priori l’air.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t123-coleen-tara-macleod
 
[Club de Duel - Londres] Cassie Hampskin & Coleen MacLeod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscription : Club de duel
» A. Rosier VS D. Malefoy
» Club de duel ► Inscriptions
» Club de medecine
» L'envie de la revoir || [Pv Cassie ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Ewiland :: Angleterre :: Londres-