Météo du
Moment

Nous sommes en août 2017.

Au matin du 21.08, Archibald
Strogov, Ministre de la Magie
pour l'Ewiland, est retrouvé
pétrifié dans son bureau.
Les circonstances de sa mort
restent obscures.
(pour + d'info)




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Dormir ou écrire, il faut choisir.

Plan canicule sur le forum...

Venez donc brassez un peu d'air avec nous...

Partagez | 
 

 [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Admin

Messages : 1142
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Sam 21 Jan - 20:21

Milo Conaghan & Saoirse Shepherd
•• Date et heure : 29 décembre 2016 - 19 h
•• Thème de la session : sortilège offensifs et leurs contre-sorts
•• Équipe : session menée par Helen McGregor, Auror de 37 ans, assistée de son stagiaire de 22 ans, Ernest Stones. Le médicomage présent a pour nom Octavius Zermitanos, âgé de 59 ans.
•• Un aperçu de la session :  Helen est clairement en rage contre la gente masculine. Elle rabaisse constamment son stagiaire, et dénigre de façon systématique les efforts des individus de sexe masculin de la session.
Côté contexte, nous sommes quelques jours seulement après Noël, la salle est décorée de rouge et de vert. Comme tout artefact magique, les décorations en question peuvent parfois se montrer imprévisibles et facétieuses.
•• Note : veuillez vous munir d'un gallion, afin de satisfaire aux frais d'entrée de la session. Pour prendre un abonnement au Club de Duel, contactez Ms Berringford, département des Jeux et Sports Magiques.


Infos supplémentaires...

Cette session du club de duel se déroule au sein du tout premier centre, situé au Ministère de la Magie de l'Ewiland, à Londres. Vous pouvez rallier le Club par portoloin, pour peu que vous vous soyez inscrits par hibou quelques jours plus tôt. Vous pouvez, dans le cas contraire, vous rendre simplement au Ministère, où un employé de l'atrium vous orientera vers le Département des Jeux et Sports Magiques, au niveau 7. Prenez le premier couloir sur la droite et suivez-le jusqu'au bout : vous y trouverez une vaste salle, au sol de pierre et aux murs de bois, décorés de vastes tentures aux couleurs rougeoyantes. Le mobilier y est réduit au strict minimum.

Du côté du hors-jeu, nous vous demandons d'avoir terminé votre sujet pour le 17 mars. A cette date, le topic sera verrouillé. Aucun délai ne sera accordé.
Nous vous invitons à privilégier les posts courts (15 à 20 lignes), afin de ne pas perdre en réactivité et en dynamisme. Des contraintes et des informations peuvent vous être envoyées en cours de jeu. Merci d'en tenir compte dans vos messages suivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 356
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Mer 1 Fév - 16:30

Il fallait avouer que sur l’instant, s’inscrire lui avait paru une excellente idée. Elle s’était imaginée, avec la grandeur de ses évasions spirituelles, suffisamment douée pour pouvoir laisser traîner ses oreilles dans la salle et capter quelques informations intéressantes tout en faisant preuve d’une adresse remarquable de sa baguette. Elle s’était aussi persuadée, et cela lui paraissait tellement stupide désormais, qu’Archibald Strogov serait là, alors qu’il était évident que l’homme avait bien d’autres sombrals à fouetter que d’assister aux démonstrations maladroites de ses ouailles (et celles de son rival/acolyte/homologue/lui en plus jeune ou ce que vous voulez).

Et maintenant ? Elle se trouvait dans cette salle immense, à la décoration douteuse, à attendre son partenaire de la soirée, tout en essayant de prendre l’attitude confiante d’une jeune sorcière pour qui le duel n’était qu’une question de remise à niveau. Car c’était bien de cela dont il était question après tout, une simple remise à niveau dans le but d’être capable de défendre les bons et loyaux concitoyens d’Ewiland. Et dans son immense mansuétude, ce cher Strogov avait eu l’incommensurable bonté d’ouvrir les cours aux pauvres écossais Campbellien nécessiteux (elle). Si la manœuvre politique n’avait échappé à personne, Saoirse, forte de soupçons depuis quelques mois, se demandait, s’il n’y avait pas là, autre chose encore, qui leur échappait à tous.

Tout en enrayant sa troisième tentative pour se ronger un ongle, elle décida d’observer les autres qui s’échauffaient. Oui, on s’échauffait pour un duel. Qui de faire de grands moulinets du bras pour assouplir les articulations, qui de préchauffer sa baguette en jetant tout un tas de sorts complètement inutiles mais rivalisant d’étincelles pour montrer leur puissance et qui enfin, de faire tout un tas de mouvements grotesques des jambes pour être prêt à éviter et parer la magie de l’adversaire. Saoirse soupira et leva les yeux au ciel pour les détourner du spectacle plus stressant qu’autre chose.
Elle aurait souhaité que Joachim l’accompagne, mais il n’était pas disponible sur cette période, trop pris par ses salamandres. De son côté, elle s’était inscrite à cette session, dans le but de se changer les idées entre ces fêtes qui battaient de l’aile et lui mettaient les nerfs à mal. La sombre colère sournoise de ces derniers jours tenta à nouveau une vague intrusion et pour la chasser, Saoirse se concentra sur le personnel en charge du cours.

Au nombre de trois, deux d’entre eux étaient des hommes. Elle identifia le plus âgé comme étant le médicomage. C’était le seul qui portait une tenue peu adaptée aux duels. Parlons-en des tenues. Ils avaient précisé, « tenue adaptée ». A quoi ? On se le demande. Si certains avaient lus dans ces quelques mots « tenues d’apparat pour sorciers » et revêtu leur plus belle robe sorcière chatoyante, d’autre avaient opté pour d’affreux jogging en molton aux couleurs criardes tout droit issus de la mode sorcière, à faire pleurer les yeux d’un aveugle. De son côté, elle avait choisi son collant de running (oui, ce n’est pas parce qu’on est sorcière qu’on ne s’entretient pas !) assorti d’une veste à capuche blanche. Serait-ce adapté, ça, c’était une autre question. A tout prendre, c’était confortable, ce qui n’était déjà pas mal.

A classer parmi les adeptes du vêtement qui piquait les yeux, l’Auror, qu’elle savait s’appeler Helen McGregor. Elles avaient eu l’occasion de se croiser un jour dans le bureau de Strogov et Saoirse avait gardé d’elle l’image d’une femme posée qui était bien loin de celle qu’elle renvoyait aujourd’hui. Source de distraction immense, Helen allait et venait d’un pas vif, aboyant sur la moitié des gens et tout particulièrement sur les hommes, dont son jeune stagiaire. Ce dernier avait l’air de souffrir mille supplices et lançait à la ronde des regards d’excuses désolés. Saoirse lui rendit un sourire de soutien, évitant tout corporatisme féminin malgré ses convictions personnelles.

L’heure tournait et point d’adversaire on ne lui accordait. Tout autour, les paires se formaient et échangeaient quelques mots avant de passer à un autre type d’échange et elle, restait désespérément seule. Voyant se profiler l’horrible situation vécue jadis en classe où, sans partenaire, elle se voyait promue binôme du professeur, elle pria tous ces dieux qu’elle boudait de faire venir quelqu’un, là, pour elle, tout de suite, afin de s’éviter ce qui serait forcément, une humiliation publique. Et au vu de l’humeur de la bonne femme en rose fuchsia (oui, elle n’avait pas précisé la couleur, c’est chose faite) elle sentait l’instant mal venue pour d’éventuelles maladresses duelliennes.

Tambour et cœur battant, l’heure sonna et tel le messie, son partenaire entra, nez en l’air et majorité probablement tout juste en poche d’après son visage juvénile, Saoirse observa l’adolescent se diriger vers elle d’un pas tranquille, un petit sourire aux lèvres, après que les responsables l’aient désignée du doigt.

Scrout. Va falloir y aller mollo, le pauvre. Ils auraient dû le mettre avec d’autres gens de son âge, enfin !  

Crâneuse.

Elle lui sourit gentiment à son tour, avant d’être prise d’une seconde angoisse.

… Je vais me faire mettre en boîte par un petit jeune tout juste sorti de Poudlard…

Voilà qui était plus réaliste.

De quand datait son dernier duel déjà ? Le jeune homme était sûrement le meilleur de sa promo. Un tueur à coup sûr. Celui qu’on n’embêtait jamais dans les couloirs, qui d’un mouvement de baguette, vous retournait la moitié du collège, celui qui connaissait plus de sorts qu’Harry Potter en avait jamais utilisé à cette époque, celui qui…. Allait la ridiculiser.

– Bonsoir ! Claironna-t-elle pour donner le change. Saoirse, enchantée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 17 ans
Messages : 97
Localisation : Londres
Scolarité : Serpentard - 7ème année
Université : -
Occupation : Lycéen

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Mer 15 Fév - 18:59

Milo ne baissa le nez qu’une fois entré dans la salle qui hébergeait le club de duel, avec quelques minutes de retard à son actif, retard dû à l’observation intensive de l’endroit qu’il souhaitait plus tard devenir son lieu de travail. Son regard tomba sur celle qui semblait être la meneuse de la session.

La sorcière se tourna vers lui en le fixant d’un air glacial pendant de longues secondes avant de se décider à enfin lui adresser la parole.

-Helen McGregor, auror, responsable de cette session de club de duel. C’est quoi votre nom ?

-Conaghan… Milo.

Vous êtes en retard, magnez-vous, votre partenaire est là. Et il va me falloir un galion également.

Le jeune homme haussa vaguement les sourcils face à l'amabilité inexistante de l'employée du ministère et se contenta de lui donner la pièce avant de se tourner vers celle qui serait son binôme pour la soirée. Pour les réparties cinglantes, il verrait plus tard.

Il se dirigea vers la jeune femme qui lui avait été désigné, lui adressant un léger sourire en arrivant à son niveau.

-Milo, enchanté également.

Puis, plissant légèrement les yeux :

-On se serait pas déjà croisés ?..

Il y avait quelque chose de familier dans le visage de la jeune femme, sans qu’il arrive à mettre le doigt dessus.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t74-milo-e-conaghan
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 356
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Jeu 16 Fév - 15:49

Pourquoi il me regarde comme ça ??

Dansant d’un pied sur l’autre et guettant dans les glaces disposées autour quelque chose qui, dans son reflet, aurait pu paraître bizarre ou du genre à inciter les gens à vous fixer, elle sentit ses joues se teinter de rose malgré ses efforts pour sembler à l’aise.

Fort heureusement, il enchaîna sur une possible rencontre préalable. Elle se détendit aussi soudainement qu’un arc et lui rendit la pareille quant à son observation insistante.
De nature assez physionomiste, elle se serait rappelée de lui si elle avait eu à faire directement au jeune homme. Il avait, de plus, un visage suffisamment marquant avec son regard glacé, pour qu’on se souvienne de lui. Il était donc plus probable qu’ils se soient croisés dans un lieu quelconque, sans avoir vraiment échangé quelques mots.

- C’est possible. Surtout si vous êtes Londonnien.  A moins que… à l’université peut-être ?

Elle s’y trouvait quelques jours plus tôt pour écrire un article sur la mise en place d’activités sportives au sein de l’université dans le programme de lutte contre l’obésité sorcière. Un lien avait été établi entre la plus fréquente utilisation des portoloins et de la Poudre de cheminette et l’augmentation de la masse corporelle chez les sorciers de 15 à 30 ans. En bon esprit de contradiction qu’elle avait, elle s’était acharnée à prouver le contraire et à laisser percevoir dans la jeunesse sorcière, une génération plus active que ce que tendait à prouver les études. Si surpoids il y avait, elle penchait davantage pour une augmentation des résidus de sortilèges de croissance dans les plantes que l’on faisait consommer aux jeunes sorciers. Bref. Elle avait, pour l’occasion rencontrer Maureen Kinkaïd, elle-même adepte de sport et avait ainsi pu constater que si les jeunes sorciers se déplaçaient moins à pieds, ils n’en négligeaient pas pour autant l’activité.

Peut-être… Milo était-il étudiant ?

- Vous êtes à l’UAD ? On s’y est peut-être vus là-bas ?

A moins que… ce ne soit au Chaudron Baveur ? L’annexe de son bureau depuis le début de la semaine. Depuis qu’elle avait des envies de meurtres au sein de la Gazette et qu’elle avait réussi à se résonner en écrivant sur la paume de ses mains que finir piquée au sérum H pour avoir transformé son patron en poussière de Doxy n’arrangerait pas les choses.

Avant qu’ils n’aient eu le temps de poursuivre l’échange, la voix de la meneuse, augmentée par un sonorus particulièrement puissant, retentit dans la salle.

– Mesdames et ...  vous autres là, fiers porteurs de testostérone, bienvenus à cette première session de duel. Je vous épargnerai les blablas consensuels sur le bien de savoir se défendre, si vous êtes là, c’est que vous êtes au courant. Je me suis présentée à vous individuellement, aussi vous épargnerai-je la joie d’entendre à nouveau le laïus. Mon collègue Octavius Zermitanos nous fait grâce de sa présence pour pallier les éventuels problèmes que vous pourrez rencontrer d’un point de vue médical. Quant à lui Elle désigna son stagiaire d’un geste dédaigneux Il va tâcher de ne pas trop me déranger.

Saoirse haussa un sourcil, surpris. Que prenait-il donc à Helena ? Puis, haussant les épaules en geste d’ignorance, elle sourit à nouveau à Milo alors qu’on leur rappelait les consignes de sécurité élémentaires. Éclair de génie.

- Le match des Pride of Portree  peut-être ??!! S’exclama-t-elle brusquement en s’attirant un regard courroucé de quelques autres duellistes tout à l’écoute des consignes. Désolée, murmura-t-elle plus doucement en se rapprochant de Milo. Je cherche toujours où on a pu se croiser. Habituellement, ma mémoire est plutôt fiable. Glissa-t-elle en extirpant sa baguette et en la frottant sur sa manche pour la réchauffer.  Elle n’avait pas envie qu’elle lui glisse entre les doigt parce que le bois était froid.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 17 ans
Messages : 97
Localisation : Londres
Scolarité : Serpentard - 7ème année
Université : -
Occupation : Lycéen

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Lun 27 Fév - 9:33

-Nan, je suis encore à Poudlard. D'ailleurs vous sentez pas obligée de me vouvoyer...

Milo détourna un instant le regard de sa partenaire, le temps que la harpie qui leur servait de chaperon fasse son discours. L'auror avait l'air d'avoir un sérieux problème avec son stagiaire...

Il sursauta quand sa comparse repris la parole avec enthousiasme.

-Non, aucun risque, je n'ai pas beaucoup d'intérêt pour le quidditch...

Il sortit sa baguette d'une des poches de son pantalon avant de reprendre son observation de la jeune femme, ses sourcils se fronçant légèrement au bout de quelques secondes.

-Vous avez dit Saoirse ? Vous ne seriez pas...

-Aller ! Bougez vous ! Commencez par vous éloigner de quelques pas et échauffez-vous. A tour de rôle, dressez un charme du bouclier devant vous pendant que l'autre envoie des étincelles. Inoffensives les étincelles, inutile de le préciser n'est-ce pas ? Vous connaissez tous le concept de l'échauffement, non ?

Leur instructrice se tourna vers l'un des hommes du groupe, un jeune d'une vingtaine d'année vêtu d'une robe violette, dans la plus pure tradition sorcière.

-Vous là, jamais vous n'avez appris à tenir une baguette ? Pitoyable...

Milo leva les yeux au ciel avant de reporter son attention sur Saoirse. Autour d'eux, les différent binômes commençait à se déplacer, s'éloignant les uns des autres pour débuter leur échauffement.

-Je crois qu'on ferait mieux de s'y mettre avant de se faire hurler dessus par le troll...

Il fit un geste vague en direction de leur instructrice avant de s'éloigner d'elle de quelques pas.

-Vous préférez commencer sur la simili offensive ou la défense ?..

-Je ... veux bien défendre! Ou non... plutôt attaquer si ça ne te dérange pas... quoi que... Attends. Non, non vas-y en fait! Commence d'accord? Enfin, si ça te va bien sûr !

Il retient à grand peine un sourire un brin moqueur de se peindre sur ses lèvres et attendit qu'elle dresse devant elle son sortilège de protection. Lorsque ce fut fait, il leva sa baguette qui émit un sifflement joyeux, à s'attela à l'exercice qu'on lui avait demandé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t74-milo-e-conaghan
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 356
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Mar 28 Fév - 21:50

La super journaliste de renommée mondiale ? Mais, si, c’est bien moi.

Même pas la peine de ravaler ses mots, qu’ils étaient déjà digérés. Mais dans sa tête, ça sonnait follement bien ! Si immensément reconnue que son seul prénom faisait vibrer les foules ! Prise brusquement d’une folle envie de notoriété, elle se prit à croire qu’il avait pu effectivement lire son … prénom au bas d’une première qu’elle avait faite au temps glorieux ou Campbell avait réalisé le coup de maître d’offrir indépendance et rêves à l’écosse.

Avant d’avoir pu trancher avec elle-même sur la réaction à tenir à ces propos, ils furent interrompus par Helen le Dragon ( ou Troll d’après son partenaire) qui invectivait la plupart des membres de leur groupe, a fortiori lorsqu’ils étaient porteurs de testostérone.

Fronçant le nez lors de la non application de la fameuse règle du « ne me vouvoyez pas » qui n’avait pas d’autres signification à ses yeux que « Madame, vous êtes un début de fossile à qui mon jeune moi-même doit respect et vouvoiement » elle s’attela à la lourde tâche de produire un charme défensif pas trop pitoyable.

Le pauvre type dont la tenue de baguette venait d’être jeté en pâture aux hippogriffes, semblait hésiter entre le rouge periculum ou l’assassinat de meneuse de session. Et on le comprenait. On aurait réagi pire pour moins encore. Quand on dit on… elle pensait elle. En l’occurrence, si on l’avait rabaissée devant tout le monde de cette manière, elle aurait probablement arrosé toute la populace magique de ses plus grossiers sortilèges avant de quitter la salle, drapé dans un simulacre de dignité. Et de chialer comme une madeleine aussitôt la porte fermée. Chut.
Il réprima cependant avec brio ses instinct meurtriers et elle put de nouveau se concentrer sur son partenaire alors que du coin de l’œil, elle voyait la silhouette d’Hell(en) se rapprocher d’eux.

Et c’est bien la première fois que tu trouves confortable d’être la femelle femme du binôme.

Réaffirmant sa prise autour de sa compagne de bois, elle effectua les mouvements nécessaires au charme du bouclier et pria en silence pour que le jeune Milo ne l’éclabousse pas d’un trop plein d’enthousiasme magique.

La première salve d’étincelle rebondit avec entrain sur son bouclier dont l’efficacité la surprit elle-même. Se retenant d’effectuer une petite danse de la victoire (qui aurait légèrement éraflé le professionnalisme dont elle ne faisait pas preuve du tout, remarque…) elle ne put résister cependant à taquiner Milo.

- Méfies-toi, c’est un bouclier « antivous ». Si jamais tu m’appelles madame, il le vivra très mal.

Assorti d’un petit sourire mutin, elle lui intima d’un petit geste du menton que c’était à lui de se protéger parce qu’elle allait envoyer du super lourd d’étincelles !
Alors qu’elle se concentrait fortement, une petite clochette suspendue au plafond crut bon de se mettre à chantonner un « jingle bells » entêtant à voix basse tout en descendant de son perchoir. Saoirse la mitrailla du regard, et reporta son attention sur son partenaire. Loin de se contenter de ses prouesses vocales, la clochette enchantée poussa le vice jusqu’à tintinnabuler un  « Merry Christmas » aux oreilles de la petite écossaise qui tentait en vain de se concentrer.

T’en ficherai moi des Joyeux Noël...

« We wish you a Merry Christmas »

… Fête de bouse ! Dégage toi !!

« Good tidings we bring to you and your kin; »

Parlons en des proches !!! Espèce de gros lâcheur !

Le visage de Milo s’estompait peu à peu pour laisser place à un Ezio au sourire taquin. Saoirse fronça les sourcils et balaya l’image du traître à la nation d’un geste brusque.
Geste qui eut pour conséquences d’envoyer une salve d’étincelles bleues et argent (les saletés !) sur quatre ou cinq autres personnes qui ne s’attendant pas à l’attaque imminente de leur partenaire (pour cause, ils étaient censés attaquer eux-même) se trouvèrent forts dépourvus quand l’orage fut viendu.

Mortifiée, Saoirse observa un bout de cape prendre feu, un type à dix mètres se plaindre d’une escarbille dans les yeux, et préféra fermer les yeux sur le reste. Un pétrificus totalus n’aurait pas eu plus d’effet : livide au milieu de la salle, elle eut l’impression que tous les yeux étaient braqués sur eux, alors que s’avançait d’un pas vif : le Dragon-troll. Jetant un œil des plus désespérés à Milo, Saoirse murmura un « désolé » insonore mais sincère. Ou donc était le drap de la dignité déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 17 ans
Messages : 97
Localisation : Londres
Scolarité : Serpentard - 7ème année
Université : -
Occupation : Lycéen

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Mar 7 Mar - 2:42

-C'est bien compris... Madame.

Milo lui adressa un sourire exagérément grand, avant de ramener sa baguette vers lui, se préparant à dresser un protego devant lui. Mais les étincelles qu'il s'attendait à recevoir n'arrivèrent pas.

Sa partenaire sembla momentannément distraite par une clochette qui vint lui chanter des Christmas carols juste au dessus de la tête, et sans qu'il comprenne comment, les étincelles qui lui étaient destinées atterrirent sur un peu tout le monde dans la salle, excepté lui.

Il ne fallu que quelques secondes pour que McGregor le dragon ne leur fonce dessus en vociférant avec l'aisance que ne confèrent que des années de râlage intensif.

-Vous là ! La notion d'échauffement vous échappe tellement que vous vous sentez obligé de mettre le feu à la salle entière ?

Plus elle approchait, plus il paraissait évident qu'elle s'adressait uniquement à Milo, le regard fixé sur le jeune homme.

-Peut être que si vous saviez utiliser correctement le charme du bouclier, les étincelles de votre partenaire n'irait pas rebondir sur n'importe qui.

L'adolescent se contenta de serrer la mâchoire face à l'assaut verbal.

-Votre pitoyable performance aura au moins un avantage. Cette session, nous sommes censé travailler sur les sortilèges offensifs et leur contresorts, vous allez donc pouvoir vous atteler à réparer vos erreurs. Pour rappel, dans la majorité des cas les plus simple une seule et unique formule permet de mettre fin à un maléfice.

Elle se tourna vers la cape que Saoirse avait précédemment embrasée et pointa sa baguette sur la base de la flamme.

-Finite Incantatem !

Le début d'incendie mourut dans un petit claquement sec, et elle put à nouveau se tourner vers celui qu'elle semblait avoir chosit comme défouloir pour sa rancune à l'origine obscure.

-Je connais parfaitement les gamins de votre genre, issu d'une bonne famille sorcière et qui s'imaginent que la maîtrise de la magie leur est innée juste à cause de leur ascendance...

Les phalanges de Milo blanchirent en se serrant autour de sa baguette, rendant sa peau presque aussi pâle que le bois de celle-ci.

-Et bien figurez-vous que non, la magie est un art qui se travaille et se cultive, et vous n'échapperez pas à la règle. Alors faites moi plaisir, arrêtez d'essayer de faire l'intéressant, concentrez-vous et tâchez d'accomplir le minimum que permet votre capacité médiocre en lancer de sort.

Puis elle fit volte-face pour retourner au centre de la pièce continuez à dispensez ses instructions et conseils bienveillants. Milo choisit cet instant précis pour lever sa baguette et murmurer les mots qui depuis plusieurs longues secondes déjà lui démangeaient la langue. Il pointa la clochette qui chantonnait toujours au dessus de la tête de sa comparse avant de tracer une ligne effrayante de verticalité vers leur instructrice.

-Oppugno.

La cloche s'immobilisa une fraction de secondes en l'air, comme prise d'un sursaut. Puis, mue par la volonté du sortilège jeté par le lycéen, elle entama vaillamment la Chevauchée des Walkyries, et commença sa charge effrénée vers le tyran local.

Ambiance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t74-milo-e-conaghan
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 356
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: [Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd   Sam 11 Mar - 18:52

Avez-vous déjà vécu cette scène à Poudlard ?

Celle où votre chaudron crache des étincelles vertes après que vous y aillez ajouté un peu trop d’asclépiade tubéreuse et que manque de bol pour votre binôme, c’est lui qui était penché au-dessus du chaudron à ce moment-là ?
Cet instant ou le professeur ( et encore, vous avez eu de la chance, Rogue le terrible était décédé à cette époque) se précipite d’un pas furieux pour vous rejoindre et qu’en dépit de tout bon sens, il s’en prend ouvertement à votre innocent camarade qui n’avait de cesse de vous mettre en garde concernant la quantité ?
Alors que témoin honteux et muet de l’humiliation de votre ex-ami ( plus aucune raison qu’il vous adresse la parole après ce coup-là) vous ne parvenez cependant pas à vous dénoncer par peur des représailles du corps professoral ?

Ce fut exactement cette même scène que vécu Saoirse, à l’âge de 25 ans et quelques chaudrons.
Alors que le dragon vociférait et tempêtait comme si sa propre vie avait été menacée, que Milo encaissait avec un sang-froid remarquable, Saoirse, la bouche en cœur, ne parvenait pas à sortir plus qu’un timide « mais… mais… » d’un filet de voix rauque et inaudible.

Avant d’avoir réussi à dépasser ce statut d’immobilité mentale, elle vit l’horrible bonne femme faire demi-tour. Elle se tourna alors vers Milo, prête à s’excuser pour cet accès de lâcheté, lorsqu’elle le vit lever sa baguette. L’espace d’un petit instant, elle fut tentée de croire qu’il allait lui faire payer sa pleutrerie et leva sa baguette en retour pour se protéger de l’attaque. Cependant, elle constata vite que son partenaire, bien que motivé par la vengeance, avait une toute autre cible.
Dans une chevauchée à décoiffer un troll, la clochette ensorcelée traversa la salle comme un balai nouveau cri, percuta Helen McGregor qu’elle atteignit en plein dos et la projeta au sol. On a tendance à sous-estimer la force d’une clochette de Noël. La bonne femme fit un vol plané à travers la salle, en perdit sa baguette et pesta allègrement contre son assaillante. Cette dernière, ne se contentant pas d’un résultat aussi médiocre, fit volte-face au-dessus du tyran et glissa sous sa robe tout en poursuivant ses prouesses musicales (avouons que Wagner, c’est plus classe que les cantiques de Noël) , soulevant la malheureuse lors de son envolée suivante. Battant des jambes, hurlant et lançant des regards haineux à l’assistance, cette dernière virait au rouge cramoisi et agitait ses bras en tout sens.


- Est-ce que l’un d’entre vous va se décider à lancer un finite ! Par les culottes de Merlin !!!!

Le regard consterné échangé à travers la salle témoigna de l’hésitation de chacun.
Saoirse, n’ayant perdu aucune miette du spectacle, leva vaguement sa baguette avant de croiser le regard de Milo. Si son bon cœur accordait un peu de pitié à la bonne femme, elle n’en avait suffisamment pas assez pour être une fois encore responsable du savon que prendrait le jeune garçon. Lorsqu’une femme d’un certain âge lança enfin le sort escompté (Il y a toujours des fayots dans les cours) Helen McGregor acheva sa chevauchée au centre de la salle ou quelques sorciers essayèrent de ralentir sa chute sans grand succès. Décidément, ce cours de duel avait toute son utilité.
La petite écossaise se tourna brusquement vers Milo, baguette en main.

- On sort discrétos par derrière ?

Surprise de sa propre audace (ma pauvre fille, tu débauche un pauvre petit gars du club auquel l’ont peut-être inscrit ses parents après être à demi responsable de son attaque envers un membre du ministère ?????) elle lui offrit un visage à qui la mutinerie ôtait dix bonnes années, malgré une pointe d’angoisse sous-jacente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Club de Duel - Londres] Milo Conaghan & Saoirse Shepherd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscription : Club de duel
» A. Rosier VS D. Malefoy
» Club de medecine
» Club de Shogi
» Achats groupés club?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Ewiland :: Angleterre :: Londres-