Météo du
Moment
Nous sommes en octobre
2017.

Suite au décès d'Archibald
Strogov, Ministre de la Magie
pour l'Ewiland, le 21 août
dernier, Maureen Kinkaid
assure l'intérim à la tête
du gouvernement sorcier
anglo-saxon. 




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Les absents ont toujours tort.
Méfiance, nous sommes d'humeur taquine...

Une animation d'Halloween vous attend...

Venez donc nous présenter vos plus beaux sourires.

Hé, t'as vu ton rang?

Partagez | 
 

 Mes copines salamandres ~ PV Joachim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar




Catastrophe ambulante

Age du personnage : 22 ans
Messages : 70
Localisation : Perdue quelque part ...
Scolarité : Moldue
Université : Aucune
Occupation : Sans-emploi

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Mar 15 Nov - 21:30

Je me mordillais la lèvre contre mon gré. Lorsque j’avais tendue ma main vers lui, je m’étais attendue à ce qu’il la serre, mais les traditions étaient toujours présente, et quelle sotte j’avais été de rougir à son baisemain. Je me serais bien giflée mais cela n’aurait pas été très joli… Ni sain à voir. Pour le reste, il s’appelait Joachim, il était tellement écossais que ses yeux bleus rieurs pétillaient dans l’obscurité de leur grotte, et il élevait des salamandres. Voilà désormais le véritable portrait de mon vis-à-vis.  

Pour le reste, soit ma petite plaisanterie demandant le haggis à la place des graines de poivre, je ne pensais pas qu’il rebondirait dessus, et lorsqu’il passa sa main dans la tignasse rousse trempée qui lui servait de chevelure en disant que ça pouvait encore s’arranger, je crus que j’allais m’étouffer avec ma propre salive. Avais-je quelque chose de prévu ce soir ?... Il y a dix minutes, j’aurais répondu fuir l’énergumène qui me faisait face… Maintenant, je sais que si je parle, ce sera uniquement des bafouillis et des mots sans queue ni tête… Autant répondre par un hochement de tête négatif en plus de la réponse, ça évitera les bêtises. "Non, rien du tout..."

De toute évidence, je devais avoir pris quelques couleurs, parce que j’avais chaud au visage. Il s’était relevé, comme prêt à partir avant de se tourner vers moi – j’admets que je m’étais soudain retenue de respirer. Même en sachant qu’il est finalement gentil, il est toujours aussi impressionnant. Il me demanda finalement ce que je faisais ici, loin de toute civilisation. Là, j’eus un doute sur la meilleure chose à faire. Dire la vérité ? Ou inventer une raison quelconque ? Si j’étais douée pour cacher la vérité, je me voyais mal mentir à mon possible hôte et sauveur, parce qu’il est clairement sorcier, et moi pas, donc il pourra me renvoyer à Londres.

Que faire ? … Bon aller… Soyons honnêtes… Mais c’est seulement parce qu’il m’offre le haggis ! Je ris donc timidement à l’idée d’expliquer ma venue, avant de prendre la parole de ma voix nordique « Je suis…très malchanceuse avec les portoloins… Ils finissent toujours par m’envoyer ailleurs… Je voulais me rendre à Inverness mais il m’a envoyé ici… Et sous la pluie…» Je me sentais un peu ridicule d’avouer ça, mais bon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t362-i-walk-through-the-fire-vesperina-gotthelf http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t116-vesperina-isaline-gotthelf-la-flamme-du-grand-nord-terminee
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Mer 16 Nov - 20:45

Rien de prévu ce soir ? Parfait !

« Dans ce cas, je te l'offre, ce fameux haggis ! »

Et si Joachim faisait preuve d'un enthousiasme un peu louche, c'était juste parce que c'était l'animal social par excellence, qui adorait faire de nouvelles rencontres. Particulièrement, lorsqu'elles étaient atypiques. Il n'avait rien de plus en horreur que la banalité.

Il mettait au point un plan pour faire demi-tour jusqu'à chez lui sans se prendre toute l'eau du ciel sur la tête. Pas une deuxième fois. Une douche par jour lui suffisait largement. Et, en même temps, il attendait la réponse de Vesperina à sa question. Preuve que si si, un gars, ça pouvait faire deux choses en même temps. A la réponse en question (* Réponse en question ! Mouhaha ! Extra comme formulation !!!* - oui, il lui arrivait d'être assez fier de lui), il ne put s'empêcher un rire discret. Eh, quoi !? C'était toujours mieux que lui rire à la figure. Comme pour se rattraper, il avoua, sur le ton de la confidence :

« Moi, c'est la poudre de cheminette ! Une vraie plaie ! J'atterris toujours chez des inconnus. Bizarres, de surcroit ! »

Tout fier de leur avoir trouvé un point commun qui allait leur permettre de partir sur de bonnes bases, il poursuivit :

« Ça nous laisse le transplanage ! »

Joachim eut un instant d'hésitation.

« A moins que tu sois du genre désartibulée ? Oganach en raffole pas trop mais bon, ça ira vite ! »

Là-dessus, il lui tendit une main, afin de se tenir prête pour le départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar




Catastrophe ambulante

Age du personnage : 22 ans
Messages : 70
Localisation : Perdue quelque part ...
Scolarité : Moldue
Université : Aucune
Occupation : Sans-emploi

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Mer 16 Nov - 21:12

L'enthousiasme dont il fit preuve en disant qu'il allait m'offrir le haggis était légèrement trop important pour être normal, mais à la seconde où il avait parlé de m'offrir le repas, j'étais prête à le suivre jusqu'au bout du monde. Oui, je sais qu'il peut toujours être un tueur en série, mais j'ai faim, j'ai froid, je suis fatiguée, et franchement, je préfère avoir le ventre plein et m'enfuir d'une cave humide après des heures de torture, plutôt que d'attendre pour rentrer chez moi. Lorsque je lui répondit pour mon arrivée ici, il laissa échapper un rire léger, assez grave mais pas agressif, et il finit même par avouer qu'il avait lui aussi des problèmes avec les transports sorciers, principalement par cheminette. Je souris en l'écoutant me raconter qu'il arrivait toujours chez des inconnus, parfois très louche.

« Ça nous laisse le transplanage ! » Il hésita ensuite quelques instant avant de poursuivre sur une note plus effrayante. « A moins que tu sois du genre désartibulée ? Oganach en raffole pas trop mais bon, ça ira vite ! » Et il me tendit alors la main.

Je devais avouer que j'avais toujours eus un peu peur du transplanage. Je confie tout de même ma vie à quelqu'un d'autre, puisque je ne suis pas une sorcière, et donc pas capable de faire ça. C'est donc légèrement affolant, mais après, selon la personne, je suis plus ou moins rassurée. Là, je devais bien admettre que si le haggis n'était pas en jeu - et l'accompagnateur très mignon - je n'aurais pas saisit la main du jeune homme, ne le connaissant pas assez pour savoir si ce moyen de transport était sûr.

"Je ne le suis pas, après, j'avoue ne pas être très à l'aise non plus... je ne suis pas très douée" Tiens, c'est marrant, mon accent va encore plus dans les aigus quand je stresse, je ne m'en étais pas rendue compte jusqu'à maintenant, trop habituée à rester dans le silence. "Mais j'ai toujours eus du mal avec les transport en général alors... Pour Oganagh, je peux la garder contre moi s'il faut, j'ai cru comprendre qu'elle aimait bien ma veste...alors..." Je souris malgré moi, avant de poser timidement ma main dans celle du rouquin.

Non c'est pas vrai, je n'ai pas peur, je suis juste affamée. Oui voilà, j'ai faim, et c'est pour ça que je tremble... Qu'est-ce qu'il faut pas entendre, on dirait que j'essaie de me convaincre toute seule... Le seul truc que j'espère, c'est qu'il m'offre le transplanage d'escorte, parce qu'il ne faut pas compter sur moi pour transplaner toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t362-i-walk-through-the-fire-vesperina-gotthelf http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t116-vesperina-isaline-gotthelf-la-flamme-du-grand-nord-terminee
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Jeu 17 Nov - 8:30

Sans plus se formaliser, Joachim proposa un ordre rapide des opérations :

« Parfait. Voilà Oganach ! Tu la prends, tu t'accroches à moi (mais pas trop fort, j'ai la peau sensible Wink ) et on y va ! »

Et ainsi fut fait. En un tournemain, Joachim les emmena toutes deux dans son antre. Sitôt arrivée, Oganach s'échappa de l'étreinte de Vespérina et fila prendre ses aises devant la cheminée.
Quant aux deux humains, en quelques secondes d'immobilité, ils avaient presque réussi à inonder son rez-de-chaussée. Un petit sortilège de séchage y remédierait rapidement.

Joachim allait proposer un verre à son hôte surprise, mais, dans un flash, il se remémora les étranges rituels qu'observaient parfois les filles.

« Humph... Tu veux aller te rafraîchir d'abord ? »

Pourquoi parler de se rafraîchir, alors que le plus souvent, on utilisait de l'eau chaude ?

« La salle de bain, c'est là ! », indiqua-t-il en désignant une petite porte en bois, dans le fond. « Tu trouveras des serviettes... euh, quelque part ! »

Il avait pas grand chose à cacher.

« Pendant ce temps, je lance le haggis ! »

Et Merlin soit remercié pour la magie et le temps qu'elle faisait gagner. Avec quelques sortilèges, leur repas serait prêt en un rien de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar




Catastrophe ambulante

Age du personnage : 22 ans
Messages : 70
Localisation : Perdue quelque part ...
Scolarité : Moldue
Université : Aucune
Occupation : Sans-emploi

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Jeu 17 Nov - 14:22

J'étais assez mal-à-l'aise, mais la chaleur naturelle d'Oganagh, qu'il glissa contre mon bras encore libre me donna une sorte de sensation de sécurité. Oui, je me sens à l'aise avec les reptiles enflammés, mais on s'en fiche! En une seconde, ma main dans la sienne, j'avais compris sa manœuvre. Et dans la seconde suivante, tout s'était soudainement mit à tourner, pour finalement redevenir stable. Le souffle court, j'eus à peine le temps de tendre la main que la salamandre me sautait des bras et se jetais dans la cheminée qui nous faisait face.

Je pris quelques instants pour habituer ma vue aux lieux, mais aussi mes sens. Je n'aimais vraiment pas les transports sorciers... J'avais à présent la tête qui tourne, bien que ce fusse léger comparé à mon réveil lorsque... Enfin... Lorsque la maison a brulé. Je secouais la tête pour chasser ces funestes pensées, et me tournais vers mon hôte... C'est fou, on pourrait remplir une piscine avec l'eau qui s'écoulent de nos cheveux!

« Humph... Tu veux aller te rafraîchir d'abord ? » Entendis-je, et je dus réfléchir pour me souvenir de la signification de ces mots. Joachim m'indiqua ensuite la salle de bain en montrant une petite porte en bois dans le fond, me disant que je trouverais facilement des serviettes

J'avais acquiescé lentement, avant de le voir se précipiter dans ce que je supposais être la cuisine, puisqu'il parla de lancer le Haggis. Je suivis donc la direction donnée, et entrais dans la petite salle d'eau. C'était cosy, et dans tous les cas, je n'allais pas y rester des heures... Enfin... Juste le temps de me rendre un peu plus présentable... Sans magie et... sans vêtement de rechange... Je fais quoi?? ... Bon, concentration. Déjà, fermer la porte, et se déshabiller pour essorer mes vêtements dans le lavabos, ensuite, m'occuper de mes cheveux, et donner une impression "normale"... Je retirais mes affaires ainsi que mes bottines, et essorais les vêtements le plus fort possible, avec de les poser sur le rebords d'un placard. Je supposais que c'était là la cachette des serviettes, et l'ouvrais sans crainte.

Bingo! J'en pris une, et tentais de remettre ma chevelure en place. J'ai dis tenter, j'ai pas dis que j'y arriverai! J'ai donc renoncé, pris la baguette de ma mère et l'utilisais comme pique à cheveux, avant de me rhabiller... Le débardeur est outrageusement transparent en fait... Tuez moi... Je remis la veste, et la fermais sur le haut de ma poitrine, avant de me rafraichir le visage avec un peu d'eau. Bon... On va dire que ça ira, parce que sans magie, je ne ferais pas de miracle!

Je retournais donc dans le salon, les joues roses et la nette impression que je ne faisais définitivement pas "sorcière normale" dans cet environnement. Odin achevez-moi...

"Je vous remercie, Joachim...Vous... Vous avez besoin d'aide? Demandais-je d'une petite voix... je me sens ridicule.... Vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t362-i-walk-through-the-fire-vesperina-gotthelf http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t116-vesperina-isaline-gotthelf-la-flamme-du-grand-nord-terminee
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Ven 18 Nov - 21:05

Quelques sortilèges, certes, mais il s'agissait de ne pas se planter. Une fois, tout à son enthousiasme, lors d'une autre soirée haggis, Joachim avait jeté le maléfice de trop et sa préparation s'était retrouvée à gambader dans la maison en bêlant à qui mieux mieux. Son invitée, une certaine Laureen, avait voulu adopter la chose, et avait profité de l'occasion pour virer végétarienne. Il lui avait bien proposé une autre soirée cuisine (avec lui aux fourneaux, s'entend), mais elle n'était jamais revenu. Le souvenir lui arracha à peine l'ombre d'un haussement d'épaules.
Les regrets ne servaient pas à grand chose. En tout cas, certainement pas à préparer LE plat écossais par excellence.

Deux trois éclairs lumineux plus tard, le contenu de sa marmite avait pris une apparence savoureuse et appétissante. Et vu l'odeur, il s'était pas trop planté dans sa préparation.
C'était une chance que Vespérina ne soit pas revenue plus tôt. Tout à ses préparatifs, Joachim aurait probablement bondit, fait dévier la trajectoire de ses sortilèges de finition, sinon son invitée se serait retrouvée avec de la farce partout sur la face. C'était peut-être un masque génial, cela dit.

* Pour ce que j'y connais en cosmétique... *

Il avait bien trouvé une fois Saoirse avec du miel partout sur le visage...

« Non, regarde, ça mijote tranquillement... », répondit-il en envoyant son ragoût mijoter sur le feu d'un coup de baguette magique.
Ce fut à peine si Oganach jeta un regard navré sur cet objet volant non identifié. Et si si, on pouvait reconnaître l'expression d'une salamandre, juste comme ça. Avec l'expérience, ça venait tout seul. L'expérience, et beaucoup d'imagination.

Il salua le tout d'un petit sourire à Vespérina :

« Sympa, ta coiffure ! »

Chez un autre que lui, il aurait pu y avoir une pointe d'ironie.
Lui voyait juste le côté original de la chose. Et puis, les filles mettaient tellement tout et n'importe quoi dans leurs cheveux. Une baguette, ça avait presque un sens. Sans compter que c'était plutôt pratique, en été, quand on avait pas de chaussettes pour y glisser sa baguette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar




Catastrophe ambulante

Age du personnage : 22 ans
Messages : 70
Localisation : Perdue quelque part ...
Scolarité : Moldue
Université : Aucune
Occupation : Sans-emploi

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Ven 18 Nov - 23:22

Je me sentais parfaitement inutile en fait. Son plat semblait mijoter de lui-même sur ses fourneaux, et ce même s'il l'avait envoyer jusque là avec sa baguette magique. Heureusement que le sorcier écossais que j'avais sous les yeux semblait plus ou moins étrange, parce que cette démonstration de magie m'aurait mise naturellement en colère. Mais soit, il n'y peut rien, et moi non plus. Je dirais même que son petit sourire me laissa légèrement pantoise... - Et rosissante mais ça on le taira. - Par contre, le compliment qui suivit me fila des frissons d'horreurs.

N'allez pas croire que j'ai peur des gens, ce n'est pas vrai, ce qui m'a fait peur, c'est la véracité des propos. Oui, monsieur l'écossais qui parfois a des allures de psychopathe tueur en série, m'a fait un vrai compliment. Ce qui en fait m'a donné l'impression qu'il était encore plus louche que prévu. Par contre, ça changeait rien au fait que j'eus encore froid. Si j'avais essoré mes vêtements, ils étaient encore bien humides et le froid envahissait très facilement chacun de mes membres, j'en avais la chaire de poule et c'était plus ou moins horribles. Bon, aller, on va faire comme si tout était normal et on va se rapprocher de la cheminée avec un sourire poli.

"Merci..." Dis-je d'une petite voix.

Je n'ai pas très envie d'avoir l'air condescendante avec lui, mais je commence sérieusement à avoir froid, je serais probablement malade, et comme je ne suis pas une sorcière, je peux rien faire moi-même! Oui, je suis frustrée, mais j'ai le droit! Je me suis assise à coté de l'âtre, et j'ai observée quelques secondes le sorcier roux s'activer sur ses fourneaux... En fait, c'est bizarre d'observer quelqu'un d'autre cuisiner, d'habitude, c'est moi dans la cuisine, en train d’expérimenter des recettes, mais manuellement! Oui parce que moi, je n'utilise pas de baguette, moi, je fais tout toute seule! (Oui, je suis quelque peu frustrée de la magie)

C'est là que les horreurs ont commencées...

Oganagh m'a prise pour un canapé, sauf que je ne m'y attendais pas, alors j'ai sursauté, ma veste à soudain prit feu, et ce sans même que je m'approche trop de la cheminée. Oui, j'ai hurlé, et oui, je me suis dépêchée de me déshabiller pour lancer la veste dans l'âtre tout en faisant attention à la salamandre, qui était désormais sur mon épaule. Enfin tranquille et calme...
Est-ce que ce sont des flammes sur le canapé?

"Euh.... Joachim? Est-ce que? Est-ce que votre sofa brûle?" Tiens, ma voix est de plus en plus aiguë et accentuée, je crois que je panique... Calme Vesperina... Calme.... Ne va pas brûler une autre maison, calme! Restons sereine, c'est pas le moment de détruire les biens de ton seul et unique soutient dans ce pays!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t362-i-walk-through-the-fire-vesperina-gotthelf http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t116-vesperina-isaline-gotthelf-la-flamme-du-grand-nord-terminee
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Sam 19 Nov - 21:11

Le problème, c'était que Joachim pouvait bien faire le fanfaron avec sa baguette comme ça, posé, au calme... dès que le stress entrait dans la partie, c'était juste catastrophique. Il était incapable de gérer une situation de crise.

Il regarda Vespérina mettre le feu chez lui, les yeux ronds.

* Euh, qu'est-ce que c'est que ça !! *

Baguette en berne, il en restait comme deux ronds de flanc.

« Euh, eh bien... »

C'était pas du tout prévu au programme du moment, ça !

« Au moins, on aura pas froid ! »

Il savait bien qu'il allait devoir faire quelque chose. L'air résolu, il brandit sa baguette, comme si cette fois pouvait être différente. Et s'embrouilla la langue pour jeter un simple aguamenti. Or un aguamenti mal marmonné pouvait prendre des proportions étranges. La preuve en image avec la fontaine de whisky qui jaillit de sa baguette (n'est pas écossais qui veut).

« Ah euh, certes ! »

Il avait beau être une catastrophe ambulante en magie de l'urgence, il avait quand même quelques réflexes pas trop pourris : en deux mouvements, il avait réquisitionné son invitée pour la tirer des flammes qui se propageaient à toute vitesse. Oui, parce que même lui savait que l'alcool et le feu, c'était pas exactement la meilleure combinaison du monde.

Il tenta bien quelques sortilèges supplémentaires. Qui eurent au moins le bon goût de ne pas être aussi catastrophiques en conséquence que son aguamenti foiré. Pas beaucoup plus efficaces pour autant.

Oganach, quant à elle était ravie.
Joachim beaucoup moins.

En désespoir de cause, Joachim saisit le premier éclair de génie qui lui traversa l'esprit, en la matière de son pot de poudre de cheminette, qu'il répandit sur les flammes. Qui virèrent à un magnifique vert écarlate.

* Je suis génial ! *

Et pour cause, avec la poudre de cheminette, le feu perdait de sa chaleur pour ne plus susciter qu'une vague sensation de chatouillis.

« Bon, ben, ça, c'est fait ! »

Tout sourire, Joachim était plutôt triomphant.
Sauf que la poudre verte, hors de l'âtre et du réseau de cheminette, devint erratique. Les paroles prononcées, loin d'être une destination, activèrent malgré tout le processus. Joachim vit les murs de sa maison devenir flous tandis que son corps et celui de Vespérina quittaient son petit fief écossais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar




Catastrophe ambulante

Age du personnage : 22 ans
Messages : 70
Localisation : Perdue quelque part ...
Scolarité : Moldue
Université : Aucune
Occupation : Sans-emploi

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Sam 19 Nov - 21:48

Je déteste le monde sorciers... En fait, je dirais même que je vais l' exécrer toute ma vie!

Parce qu'après avoir mis le feu au canapé du bel écossais qui m'invitait, l'avoir entendu dire qu'on aurait pas froid tandis qu'il vivifiait les flammes avec du whisky, m'être faite limite arrachée le bras pour être éloignée des flammes - Et généralement, après cette série là on se dit que le pire est derrière nous... - mon hôte a balancé de la poudre de cheminette sur les flammes, les rendant vertes et actives.

Outre ce petit désagrément, je peux affirmer que son sourire félin est plus que magnifique.

Et l'expression qui a suivit lorsqu'il a comprit qu'on voyageait de force sans cheminée l'était encore plus. Je dirais même qu'elle fut mémorable! Je récapitule? J'ai un lézard flamboyant sur la tête et je suis présentement vautrée sur mon hôte, la tête dans le creux de son épaule, alors que nous venons d’atterrir dans ce qui ressemble à des ruines d'une maison sorcière... Pourquoi vautrée? Mais parce que le toit est à moins d'un mètre du sol, et que ce n'était définitivement pas prévu... Le bon coté des choses, c'est que plus jamais je ne me plaindrais d'avoir froid à cause de trois gouttes de pluie. Je me détache précipitamment du grand roux, reculant à quatre pattes pour ne pas percuter le toit avec ma tête, et observe le visage de ce dernier. J'espère qu'il ne s'est pas cogné, parce que je ne pourrais pas le soigner d'un tour de baguette moi.

"Est-ce que ça va?" Demandais-je, peu sûre de moi et probablement écarlate, tant par ce qu'il vient de se passer que par la chaleur précédente des flammes. S'il ne se réveille pas je fais quoi? Je le frappe? Bon... Où sommes nous? Heuuuuu.... Au milieu de ruine, avec de la bruyère pour remplacer le plancher et un plafond en charpente moisie dont le grincement est menaçant. Manque plus que les indésirables bestioles inconnues de la nuit, et je jure solennellement que magie ou pas, je craque. En plus, à cause de ses conneries - et des miennes mais moi j'y suis pour rien - je vais pas pouvoir goûter son haggis... Et moi j'ai faim! Je récupérais la salamandre entre mes mains et la posais sur le torse de son maitre inconscient.

"Bon, Oganagh, on fait quoi maintenant? Je t'écoutes, t'as pas un super plan pour nous ramener chez lui? Ou le réveiller? Parce qu'il est hors de question que je fasse du bouche à bouche ou une trachéotomie d'urgence... Pas sans avoir bu au moins 3 bouteilles de Strega en tout cas ! Bon... Courage... Folie... C'est pareil... Je me hisse sur les hanches du grand roux, et lui tapote la joue. D'abord gentiment. Si au bout de 5 secondes, il est pas réveillé, je frappe plus fort... Une... deux... cinq...

CLACK

ça, c'était le bruit de ma main rentrant en collision avec sa joue, maintenant, je crains le pire. Pourquoi? Parce que dans la panique j'ai fermé les yeux, et je ne sais même pas s'il a réagit...

Hors jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t362-i-walk-through-the-fire-vesperina-gotthelf http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t116-vesperina-isaline-gotthelf-la-flamme-du-grand-nord-terminee
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Jeu 24 Nov - 16:36

C'était un réflexe.
Dans un état semi-comateux, avec seulement un demi-neurone en marche, Joachim agit d'instinct. Entre un "keuwa" et le sentiment que sa joue était en train d'exploser, il se transplana à quelques pas de là. Ou du moins, fut-ce son intention. Parce que transplaner les yeux fermés, sans avoir le cerveau assez effectif pour se choisir une destination, et allongé de surcroît... pas sûr que même un génie comme Albus Dumbledore soit capable de le faire ! Alors un Joachim McEwan...

Il eut donc un vague sursaut, se décala d'un demi-centimètre, mais c'était pas la seule grâce de ses réflexes et d'un semblant de force musculaire.

« Quiquequoidoncoù ? », marmonna-t-il, alors que les derniers événements récents lui revenaient en mémoire. Le haggis, les flammes, la poudre de cheminette...

Il ouvrit grand les yeux d'un coup pour découvrir un paysage désolé. Et humide. Il avait pris son quota d'eau sur la figure pour les trois siècles à venir !

La première pensée qui lui traversa l'esprit (enfin, la quatrième ou la cinquième), c'était que le Ministère ferait bien de revoir son réseau de cheminette ! Comment un peu de poudre avait bien pu les propulser, ici, au milieu de nulle part ? C'était à peine si la cheminée qui avait dû les expulser émettait un faible crachotement !!

Il finit par aviser Vespérina, eut un vague sourire, malgré la certitude que c'était d'elle qu'il avait hérité sa joue cuisante.

« Fallait le dire, si tu voulais pas de mon haggis ! »

Piètre tentative d'humour qui lui arracha malgré tout un petit rire. Qui s'acheva en une quinte de toux. Ouch. Ça faisait mal. Aussi mal que d'essayer de se relever, idée qu'il abandonna avant même d'avoir véritablement commencé à la mettre en application.

« Y aurait moyen que tu me trouves de la menthe sauvage ? C'est l'ingrédient qui me manquait pour ma recette ! »

Bon courage à qui trouverait de la menthe sauvage dans ce coin d'Écosse, à cette saison.

* Si on est toujours en Écosse... *

Comme si on haggis en avait vraiment besoin...
Non, c'était juste un prétexte pour envoyer Vespérina au loin, le temps qu'il se relève laborieusement, tout en préservant son ego. Pas question de grimacer comme un vieillard face à une articulation rouillée devant elle ! Et puis, qui savait, elle allait peut-être découvrir quelque chose d'utile, là, dehors.

En lui-même, Joachim nota l'ironie du "là, dehors" alors qu'ils n'étaient pas vraiment "là, dedans"...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar




Catastrophe ambulante

Age du personnage : 22 ans
Messages : 70
Localisation : Perdue quelque part ...
Scolarité : Moldue
Université : Aucune
Occupation : Sans-emploi

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Sam 3 Déc - 14:29

Haha… J’ai toujours faim, j’ai encore froid, j’en ai marre… En plus, même si désormais cet idiot est réveillé, il ne fait rien… On est perdu, on est foutu, je craque, j’ai faim !!! Oui, c’est un cri du cœur, mais je n’ai pas mangé de la journée, j’ai besoin de sucre, j’ai besoin de nourriture pour vivre !!!  … Comment ça fallait le dire si je n’en voulais pas ? Mais j’en veux ! Justement ! Pourquoi moi ? Et en plus il rit… Bah tiens… Tu mérites des claques, espèce d’écossais de mes deux ! Arrrgh… Je veux mourir… j’ai faim… Ah, il s’étouffe… Faudrait peut-être que je l’aide ?

… Une minute, de la menthe sauvage ? Il se fiche de moi ou ?... Ah non, autant pour moi, c’est ce que l’on appelle de la fierté masculine. D’accord, donc il essaie de m’éloigner pour se relever dignement… Soit, je peux comprendre, mais est-ce que c’est digne d’envoyer se perdre une jeune femme sans défense ? –Le fait que je viens de mettre le feu à une maison n’est pas une défense valable – Bref… Soupirant, je prenais Oganagh avec moi, comme s’il s’agissait là d’une compagne d’arme, la posant sur mon épaule, et quittais l’étroite pièce en rampant à reculons.

« Aie… » Oui, je me suis cognée sur une poutre, mais là j’avoue ne pas trop savoir quoi faire.

J’ai fini par atteindre ce qui me semblait être un extérieur tout aussi lugubre que les ruines dans lesquelles nous étions arrivés. C’était une forêt grisonnante, brumeuse et humide. La nuit avait beau être tombée, il faisait encore clair, comme si la lune illuminait une terre osseuse parsemées de troncs morts. J’ai frissonné sans le vouloir en observant les lieux. Je ne me sens pas du tout à l’aise, j’ai l’impression que tout est mort autour de nous, et même si je ne suis pas une pro-vivant, j’ai tout de même du mal. C’est comme si un Barghest pouvait sortir de la brume et m’attaquer…

Il y eut un grondement sourd, et le frisson s’accentua. Qu’est-ce que c’est que ça encore ? J’ai pris Oganagh dans mes bras et je l’ai serrée contre moi, comme pour me rassurer. C’est le Barghest, je le savais, je suis maudite ! Odin sauve moi…

« Euh… Jo… Joachim… Il… Il… Il y a… »

Une paire d’yeux jaunes qui me fixe tout en grognant. Pile, c’est un loup, face, c’est plusieurs loups. Oui, mes chances de vivre sont réduites à néant, j’en suis certaine maintenant. Et moi qui voulais tant manger un délicieux repas avant de mourir, c'est triste...

"Oganagh, je veux que tu saches que j'ai adoré converser avec toi!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t362-i-walk-through-the-fire-vesperina-gotthelf http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t116-vesperina-isaline-gotthelf-la-flamme-du-grand-nord-terminee
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Dim 18 Déc - 20:33

Joachim comatait paisiblement quand un frisson lui parcourut tout le corps. De ses orteils à la pointe de cheveux qui se hérissèrent sur son crâne. Accompagné d'une pointe d'adrénaline bienvenue, il lui donna la force de se redresser à moitié, histoire de se mettre les idées au clair. En se redressant, son ouïe vacilla un instant avant de s'affiner. Et il les entendit. Les = les grognements. Il n'en fallut pas beaucoup plus à Joachim pour voir se réveiller son esprit chevaleresque. Qui dut s'accommoder de l'architecture archaïque des ruines dans lesquelles il était tombé.

Quelques instants plus tard, il réussit à s'extirper de tout ce fatras de poutres et de pierres, pour aviser une situation quelque peu fâcheuse.

* Le bel euphémisme ! *

Crocs et souffle brûlant...
Bon, l'avantage, c'était que c'était pas la pleine lune. Il avait spécialement envie de finir en haggis pour lycan. Et les loups ne s'attaquaient jamais aux humains. Restait le...

* J'aurais dû mieux écouter en SACM... *

Le grand truc avec le regard un peu fou qui n'avait pas l'air contre l'idée d'un steak tartare d'humains.

Joachim eut le réflexe baguette... qui ne se trouvait pas à sa place habituelle.
Très tenté de partir en courant, il resta néanmoins sur place. Il faut dire que Vesperina lui bloquait un peu la sortie. Dommage.
L'arrivée de Joachim sembla néanmoins déstabiliser la créature, dont le regard sautait de l'un à l'autre des deux humains. Il aurait presque juré qu'il avait esquissé un pas en arrière. Se sentant relativement inutile sans a baguette, et ce malgré son talent pour les sortilèges d'urgence ratés, Joachim se fia à son impulsion. Après tout, ce qui comptait, c'était de paraître plus sauvage que la bête sauvage. Et il poussa un rugissement, qui, étonnamment, n'était pas si pitoyable. Épaules carrés, figure menaçante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes copines salamandres ~ PV Joachim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entre copines [PV Maëva]
» Joachim Patinir (1485-1524)
» Le Secret de Maître Joachim - Sigrid Heuck
» Tablettes et Copines ?
» Joachim McEwan - éleveur de salamandres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Les écrits alternatifs :: On vous la fait courte?-