Météo du Moment

Nous sommes en juillet 2017. 

L'Écosse organise la première
édition du festival de
Greenock.
De nombreux moldus ont
répondu au rendez-vous.
Ils ignorent que parmi eux,
Et sur l'impulsion d'Adam
Campbell, des sorcières et des
sorciers participent eux aussi
au festival.
(pour + d'info)




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Un mouvement de panique a été enregistré sur le chemin de traverse le 24 février 2017.
Venez rejoindre le sujet commun Panique sur le chemin de Traverse!

Pour ramener Shawn Evans sur le forum
Tapez #1
(Si tu pouvais ramener tes fesses maintenant qu'on a tous tapé 1!)

Miss Shepherd,
ce n'est pas beau d'espionner les gens...
Le festival de Greenock
n'attend plus que vous! Il est temps de poster!

Campagne de dons entamée:
#BuyEzioShepherdaMac

Il semblerait que ce soit plus urgent que jamais...

WAKE UP TOUT LE MONDE!

On s'endort! Tous à vos claviers pour éviter le naufrage!

Monsieur Menroth ,
Nous vous avons à l'oeil...

Partagez | 
 

 Mes copines salamandres ~ PV Joachim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar






Age du personnage : 22 ans
Messages : 36

MessageSujet: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Ven 11 Nov - 20:16

J'ai toujours aimé me balader via les moyens de transports sorciers, oui oui c'est de l'ironie, parce que j'ai toujours tendance à me perdre dans des lieux bizarres...Tiens! Qu'est-ce que je disais justement! Je viens d’atterrir dans une plaine sombre... humide... et... Hop de la pluie! Quelle chance, je ne sais pas où je suis, trempée désormais de la tête au pied, et aucun moyen de rentrer sur Londres. GÉNIAL! Je vous ais déjà dis que je haïssais les sorciers et leurs moyens de transports? Je sursaute violemment en entendant le tonnerre gronder... Pitié!!! Je me suis mise à courir dans la première direction qui m'est venu à l'esprit dans l'espoir de trouver un abris.

Splatch!

ça c'est le bruit qu'à fait mon corps lorsque j'ai trébuché pour atterrir tête la première dans une flaque d'eau. Mais pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Qu'ai-je fais, Odin, pour mériter tout ça? je suis déjà cracmole, pourquoi en rajouter? ... Vas-y Vesperina, continue de parler toute seule, dans dix minutes tu auras une fluxion de poitrine! Je me relève rapidement, ne prenant même plus la peine de nettoyer mes vêtements désormais couvert de boue, et repars en courant. Un nouvel éclair frappa le ciel, illuminant la plaine ainsi que mon salut. Là, à environs 50 mètre sur ma droite, il y a une sorte de motte de terre renfoncée, comme une grotte souterraine! Je me précipite vers elle, me penche pour ne pas me cogner - je suis petite mais l'endroit l'est encore plus - et y rentre en poussant un soupir de soulagement. Plus de pluie! J'observe les lieux avec attention, c'est une toute petite caverne, avec une sorte de rehaussement de niveau sur un coté, comme pour faire un placard dans une troglodyte, sur lequel se trouve une racine.

Décor pittoresque mais ça fera l'affaire le temps de l'orage... Je m'appuyais contre le mur du fond, avant de me laisser glisser sur le sol, là, je retirais ma veste trempée, et essorais mes cheveux. Je dois avoir l'air d'une folle et... Un frottement prolongé sur ma droite me glaça le sang. Qu'est-ce que c'est que ça? Je tourne lentement ma tête vers l'entrée de la caverne, quand soudain, plusieurs choses se produisent : Un éclair zèbre le ciel en même temps que le clairon du tonnerre résonne - preuve que j'étais juste en dessous de l'orage - et l'éclair fit luit deux yeux jaunes à l'entrée des lieux, ce qui me fit hélas crier comme une petite fille, fit accélérer les battements de mon cœur, et paniquer ma magie quasi-inexistante. Les deux yeux se rapprochent, et bientôt, la silhouette d'un énorme lézard se dessine, il vient dans ma direction, comme s'il était habitué aux humains et... Il change tout à coup de trajectoire pour... Le mur? Devinez qui vient d'allumer un feu sur les racines  et sur lequel le lézard vient de se jeter? C'est moi!

Me voilà donc coincée dans une grotte minuscule avec un lézard géant qui se roule dans le feu comme un chien dans la boue. Génial!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Sam 12 Nov - 8:16

« Oganach ! Oganaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaach ! »

Voilà deux heures qu'il s'époumonait sur la lande écossaise, à chercher sa salamandre fugueuse (oui, il y avait des rebelles même chez les salamandres. Il y avait aussi des timides, des grincheuses, des placides, des dépressives... Pas si différentes des humains sur ce point). Chercher un reptile miniature dans l'immensité des highlands écossais... Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Sauf que Joachim ne connaissait personne qui donnait de petit nom à ses aiguilles, et encore moins qui nourrissait un semblant d'affection pour elles. Or, Oganach, entre toutes les salamandres était sa préférée. Assez pour justifier une quête éperdue sous une pluie battante. C'est qu'on aurait pu essorer son kilt et en tirer assez d'eau pour abreuver les serres de Poudlarf pendant un mois entier. Au moins. C'était un coup à faire rétrécir la laine et à se retrouver avec un gant de toilette aux couleurs du clan McEwan...!

Bon, Joachim n'était pas complètement frappadingue non plus. Il n'avait rien contre une marche forcée sous la pluie (enfin presque), mais de là à passer le payq au peigne fin pour retrouver un grand lézard jaune et noir, fallait pas pousser...

* Bénis soient les sortilèges de localisation... *, dont était dotée chacune de ses salamandres. Un, c'était plutôt pratique au quotidien (la preuve en image), deux, les clients étaient carrément contents de ce service après-vente, mais surtout, c'était un des sortilèges qu'il maîtrisait le mieux, alors il n'y avait rien de tel pour rebooster son orgueil.

Bref. Il avait beau errer au milieu de l'orage, il savait au moins qu'il allait dans la bonne direction.

Soudain, au beau milieu de nulle part, une lueur dansante.

* J'ai vu de la lumière alors je suis entré ..*

Le sortilège était formel : sa salamandre se trouvait dans les parages.
Joachim se fraya un chemin jusqu'à ce qui s'avéra être une grotte. Il avait fallu qu'Oganach trouve le seul coin de tous les environs doté d'une flamme. Évidemment. C'était une salamandre...
Jurant tout bas en gaélique, il finit, à moitié bossu, par arriver dans la petite cavité.

‹‹ Euuuuuh... ››

En lieu et place d'une salamandre, il y avait une jeune femme.

‹‹ Euuuuuh... ››

Bis.
Joachim la regardait avec des yeux ronds. Comment diable Oganach avait-elle bien pu se métamorphoser en humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 22 ans
Messages : 36

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Sam 12 Nov - 15:03

Le lézard géant était, en soit, plutôt joli à voir. Il était jaune et noir, sans être rayé, c'était comme un chemin d'ondulation de jaune, sur un noir d'encre. En soit, j'aimais bien... Tant que la bestiole restait dans le feu et ne m'approchait pas... Frissonnante, je repliais mes genoux contre ma poitrine, et les encerclaient avec mes bras, ça fera l'affaire le temps que la pluie se calme. Le tonnerre gronde de nouveau, nous faisant sursauter le lézard et moi, contre ma volonté, je souris, cette bestiole est comme moi. Je soupirais, avant de finalement me relever, je fis un pas vers le reptile, lorsqu'un son étrange provenant de l’extérieur me surpris. On aurait dit un animal beuglant... Bizarre. Je continuais d'avancer, lorsque de nouveau, le son gronda à l’extérieur, passant par dessus l'orage et la pluie battante. Non mais ça suffit maintenant! Je vais pas non plus subir l'attaque d'un ours enragé parce que mon copain reptile et moi-même squattons cette grotte, si? À présent, j'étais à coté du petit renfoncement enflammé dans lequel s'était couché l'animal, animal qui me fixait d'ailleurs...

La tête de celui-ci dépassait tout juste des flammes, et lentement, comme hypnotisée, j'avançais ma main... Contre toute attente, c'était doux et chaud. Je lui caressais donc la tête lentement, profitant de la chaleur du feu pour me ressaisir quelque peu. Ce lézard n'était pas dangereux, du moins il semblait habitué aux humains, et puis même si j'en avais eu peur au début, il ne semblait plus vouloir me foncer dessus... Qu'est-ce que? Couché! Non, j'ai dis couché! Oh et puis zut! Me voilà donc avec un lézard dans les bras... Génial! J'inspirais lentement, tentant de calmer mes nerfs, et me laissais de nouveau glisser contre le mur, juste à coté du petit feu. La bestiole vint se lover contre moi, et je lui lançais un regard lourd de reproche - qu'elle ne remarqua même pas - avant de la sentir grimper sur mes épaules et se coucher. Génial. Génial et encore génial. Maintenant, je suis coincée dans une grotte, toujours trempée, avec une racine que j'ai enflammé tout prés de ma tête et un lézard cajoleur sur les épaules. Je peux peut-être envisager le suicide? J'allais m'enfoncer dans un mélange de pensés plus ou moins morbides, lorsque le son de tout à l'heure retentit de nouveau, mais bien plus fort, et un éclair illumina l'entrée de la caverne...

où une silhouette bossue se tenait.

La silhouette se rapprocha, et je découvris ce qui semblait avoir été un homme - un écossais à en juger par le kilt - mais encore plus trempé que moi. D'ailleurs, il me fixe comme si j'étais une aberration... J'aime pas du tout! Tiens, il parle... Enfin... On dirait qu'il essaie... Qu'est-ce que c'est que ce charabia incompréhensible? Bon... Faisons bonne figure... On va pas non plus se mettre à dos la première personne qu'on croise, il pourrait nous être utile!

"Hi, Est-ce que... Est-ce que vous cherchez quelque chose?" Ouch... L'accent est de sortie... J'suis même pas sure qu'il m'ait comprise en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Sam 12 Nov - 21:14

Plus Joachim la regardait, plus il était perplexe. Il n'y avait rien chez elle qui lui rappela la version salamandrienne d'Oganach. De près ou de loin.

* Tu t'attendais à quoi ? À ce qu'elle ait la peau jaune et noire ??! *

Ça aurait été du plus bel effet !

* Certes certes. Bizarre mais esthétiquement sympa. *

Elle avait un peu de feu au fond des yeux, non ?
Et ses cheveux, là... y avait bien un ou deux reflets qui n'auraient pas déparé sur la robe d'Oganach. Et puis, ce contraste, avec sa couleur de peau si pâle et ses grands yeux...

Tout occupé qu'il était à jouer au jeu des sept erreurs entre Oganach-la-salamandre et Oganach-l'humaine, Joachim mit trois secondes de trop, avant de percuter qu'Oganach-l'humaine avait parlé. Avec un petit il-ne-savait-quoi au fond de l'accent. Un truc exotique venu d'ailleurs. On aurait pu croire qu'une salamandre née en Écosse roulerait les ''r'' et aurait les intonations de sa région natale, mais pas du tout !

* Tu te rends de ce que tu dis ???! Et tu t'étonnes même pas qu'Oganach soit douée de paroles !! *

Boaf, ça allait peut-être de paire avec la métamorphose anthropomorphique (jolie formulation !!)... Il était plus à un peu de bizarre près ! Et puis, si ça se trouvait Oganach était une animagus depuis le début !
Joachim songea avec un sourire un peu mal à l'aise à toutes les situations plus ou moins compromettantes auxquelles Oganach avait été mêlée ou dont elle avait été spectatrice... Bah !! Mieux valait être un type ridicule qu'une salamandre cachottière...

Le temps de réponse était arrivé.

‹‹ Ben oui, je te ...vous ...te ...››

Grand débat de l'étiquette : doit-on vouvoyer ou tutoyer sa salamandre apprivoisée, une fois qu'elle a déballé sa paire de jambes humaines ? Ils apprenaient vraiment rien de rien à Poudlard !!!

‹‹ Je te cherchais quoi...››
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 22 ans
Messages : 36

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Sam 12 Nov - 23:03

J'attendais toujours la réponse de l'énergumène trempée qui nous faisait face, enfin... Je dis nous mais le lézard dort toujours sur mes épaules, donc je doute qu'il écoute. Je clignais plusieurs fois des yeux, me sentant détaillée de la tête au pied, et fis donc de même avec mon vis-à-vis tout trempé. Il était roux - quelle originalité pour un écossais! - avec un visage bien dessiné et puissant, ce qui était surprenant en revanche, c'était ses yeux très légèrement bridé... En fait, je suis presque sure qu'il serait magnifique s'il n'avait pas des allures de chien mouillé... Bon sang, la réponse à ma question arrive enfin!

... C'était vraiment pas ce à quoi je m'attendais... UNE MINUTE! Comment ça il me cherchait? Mais non! c'est impossible! Je ne l'ai jamais vu, et je ne le connais - reconnais - définitivement pas!

Résumons donc la chose de nouveau, je suis coincée dans une grotte minable, j'ai froid, j'ai flambé des racines, un lézard jaune et noir m'aime, et un écossais probablement saoul est persuadé d'être à ma recherche. Odin... Dis-moi, ce serait pas à cause de mon absence de fête à ton nom que tu me tortures? Parce que tu sais, cramer des chèvres je le commande pas moi! Non plus sérieusement... Le roux me fait peur... Je sais que j'ai dis plus haut qu'il avait du charme, mais après réflexion, il a l'air massif et il me cherche, et la sensation d'être un steak me déplait fortement. Bon... Essayons de rentrer dans son jeu pour voir s'il est possible de le calmer.

Déjà, étape numéro un, tenter de se reculer vers le fond de la grotte, comme si de rien n'était, pour lui proposer une place au chaud - avec un peu de chance, ses cheveux prendront feu et je pourrais me tirer! Donc... Ah oui... faut que je lui réponde... Donc, avec un sourire contrit, je me décale quelques peu - le lézard s'est glissé dans mon dos en dormant, et tapote la place à mes cotés.

"Et bien... J'étais ici... la pluie vous savez... Mais je... Je me demandais... Pourquoi me cherchiez-vous?" Tiens c'est marrant, lui il roule les r, et moi j'en ai pas... on dirait des l...

Tiens d'ailleurs je me demande... Est-ce que les écossais serait en partie viking comme certains le disent? Cela expliquerai pas mal de chose je pense... Mais je me vois mal lui demander si lui aussi il descends des barbares... D'autant que c'est pas trop le moment... Remarque, avec un peu de chance, vu son temps de réponse, j'ai le temps d'y réfléchir toute seule!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Dim 13 Nov - 11:14

Okay. Quelques lignes à ajouter dans le code de communication salamandres-humains : si les humains tutoient les salamandres, les salamandres, elles, vouvoient les humains. A moins que le cas de figure "humain-éleveur vs salamandre-élevée" ne vienne compliquer les règles de l'étiquette inter-espèce ? Il faudrait qu'il planche un jour sur la question et peut-être même qu'il convoque un grand rassemblement de salamandriers pour discuter de la question. Mais bon, l'heure n'était pas vraiment venue de déblatérer sur la question. Aux yeux de Joachim, la priorité c'était de rentrer se mettre au sec. De préférence avec Oganach sous le bras. Enfin, si elle reprenait forme salamandrienne, parce que se trimbaler avec cette fille sous le bras jusqu'à Inverness.. oublions.

* C'est pas gagné... *

Apparemment bien consciente d'avoir fait une bêtise, Oganach tentait de se replier dans un petit coin de sa grotte. Et ça lui paraissait soudain bien plus complexe d'apprivoiser une humaine qu'une salamandre, même si l'humaine était salamandre pas plus tard que quelques minutes plus tôt ( Rolling Eyes ).

Soupir intérieur.

Joachim afficha son plus beau sourire (Oganach-l'humaine y serait probablement plus sensible qu'Oganach-la-salamandre) et s'efforça de reprendre l'intonation fluide, un peu rauque, mais douce qu'il utilisait pour parler à son cortège de salamandres. Ça avait généralement le don de les apaiser.

« Pourquoi je te...? Mais pour te ramener à la maison ! on serait bien mieux à l'intérieur, devant un bon feu ! »

Ou comment lâcher son argument le plus percutant, l'air de rien.
Bon, la grotte était dotée d'un joli petit crépitement de flammes, mais Joachim savait (et Oganach aussi, si elle n'était pas décidée à faire sa mauvaise tête) que rien ne valait la chaleur de ses propres âtres qu'il entretenait amoureusement.

Quoi que... dans sa tête jaillit l'image d'Oganach, sous sa forme actuelle, se roulant au milieu des autres salamandres (qui, elles, avaient toujours leur apparence reptilienne - du moins, l'espérait-il... Manquerait plus qu'à son retour, tout son élevage se soit doté de jambes, de bras et... misère. Peut-être y avait-il une conjonction des planètes qui générait un phénomène rarissime chez les salamandres et...)...
Joachim se mit à réfléchir à voix haute.

« Humph... Je vais peut-être pas te mettre avec les autres... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 22 ans
Messages : 36

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Dim 13 Nov - 15:44

Je continuais de me demander les raisons qui poussaient cet homme à me rechercher, lorsqu'un nouvel évènement vint s'ajouter sur le pilier de ma frayeur. Il m'avait parlé avec une voix certes rauque et plus qu'agréable, comme la caresse d'un grain de sable sur ma peau, mais les propos tenus m'avaient soudain refroidit. Si je continuais à trouver cet écossais plus que magnifique, et incroyablement avenant avec sa voix, je ne pouvais nier qu'il me faisait de plus en plus peur. Il disait vouloir me ramener à la maison, parce que nous aurions été bien mieux au coin du feu. J'avais très envie de prendre mes jambes à mon cou et de disparaitre, tant pis pour la pluie finalement.

À présent, et malgré la chaleur générée par mon feu accidentel, je frissonnais avec violence, cet homme n'était vraiment pas net, et même si je pouvais désormais affirmer qu'il a des yeux clairs magnifiques, ses propos étaient définitivement malsains et bizarres. je ne le connaissais pas, et il me demandait de venir avec lui, et plus il le faisait, plus j'avais l'impression d'être dans l'un de ces faits divers moldus de tueur en série. J'allais restée le plus calme possible pour lui dire que je ne suivrais pas lorsqu'il prononça une nouvelle phrase, et cette fois-ci, même les iceberg étaient chaud à coté de la sensation qui s'empara de moi. Il n'allait peut-être pas me mettre avec les autres... Quelles autres???

Je voyais déjà une fosse macabre remplit de cadavre de femmes battue avec une expression de terreur sur le visage. je ne voulais pas, non non non! Tremblante, je me suis alors écartée de lui lentement, le probleme, c'était qu'il était entre la sortie et moi. Les mains en arrière, je commençais à ramper vers le fond de la grotte, priant pour que la salamandre que j'abritais ne glisse pas alors que j'essayais de nous sauver la vie à toutes les deux. Je ne le quittais d'ailleurs toujours pas des yeux, et je me sentais de moins en moins fortes, nauséeuse via la peur qui grandissait en moi. Je continuais de me reculer, lorsque ma tête percuta le fond de la grotte, et je poussais un petit cri de douleur. Ma poitrine se soulevait très rapidement au rythme de ma respiration, et je ne voulais qu'une chose, brûler cet infâme écossais qui voulait me kidnapper.

Soudain, alors que je priais pour que la magie fonctionne, la salamandre qui dormait accrochée à mon dos se mit à bouger, et grimpa jusqu'à atteindre mes épaules sous ma veste, pour venir se glisser contre mon cou. Elle avait du sentir ma détresse, puisque je pus sentir sa langue fourchue me caresser la joue. Mais même son réconfort n'était pas assez puissant pour me calmer, et je lançais un regard affolé en direction du type qui voulait m'emmener avec lui. Son expression avait changé du tout en tout, qu'allait-il se passer encore?? "Odin, je t'en supplie, aides-moi..." Ma main caressa le reptile fébrilement, alors que je fermais les yeux, persuadée que ma fin était proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Dim 13 Nov - 20:36

De toute évidence, il s'y prenait comme un pied. Et encore... Un pied aurait probablement réussi à se sortir du pétrin. Et sans effaroucher sa salamandre humaine, qui plus était !

Oganach ne semblait pas le reconnaître (ou alors faire encore plus sa tête de mule que d'habitude, il ne savait pas trop). Peut-être que passer d'une vision reptilienne à une vision humaine changeait le monde du tout au tout. Mais elle aurait tout de même dû reconnaître sa voix.

* Quoi que... son système auditif a dû changer aussi ? *

Promis, quand cette affaire serait réglée, il écrirait un mémoire sur les capacités sensorielles des salamandres, mais là, vraiment, il voulait juste rentrer. De préférence avant qu'Oganach ne s'assomme. Ou ne finisse par dépérir. Une salamandre ne pouvait survivre que six heures hors des flammes.

* Elle est bien partie depuis au moins deux heures... *

Il avait toujours aimé ses reptiles semi-apprivoisés, mais maintenant que leur nombre se réduisait comme peau de chagrin, il y était encore plus attaché.

Une salamandre ne pouvait survivre que six heures hors des flammes, certes. Encore fallait-il la nourrir de poivre.

Joachim était tellement occupé par ses propres cogitations (et par l'examen approfondi de ses poches, en quête de poivre), qu'il ne vit pas la salamandre se glisser dans le cou d'Oganach-l'humaine.

« Ah ! », lança-t-il d'un ton triomphant en dénichant une petite bourse pleine de graines noires.

Il en attrapa quelques unes qu'il disposa dans la paume de sa main gauche. Paume qu'il tendit vers Oganach-l'humaine tout en s'approchant d'elle :

« Tiens, ça devrait t'aider à aller mieux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 22 ans
Messages : 36

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Mar 15 Nov - 19:04

Parfois, je me dis que je m'emballe un peu trop vite, et parfois, je me dis finalement que certaines personnes sont vraiment des boulets.Si au début, j'avais une peur bleue de l'énergumène qui voulait me ramener chez lui, à présent, j'étais presque désespérée - et soulagée, mais ça je ne l'avouerai pas. Je comprenais parfaitement son problème, et tout était parfaitement logique - à un détail prés... Je n'étais pas une foutue salamandre de feu!

Dans tous les cas, tout devenait parfaitement logique, il avait suivit la petite bête qui reposait sur mon épaule, probablement via un sort de traçage, et n'avait trouvé que moi. Comment je l'ai compris? Mais parce que j'ai tout de même un minimum de connaissance sur les lézard magiques, sachant que mon père était dragonnier. Et les salamandres mangent du poivre en grain, et que vient-il de mettre dans sa main pour me la tendre? Du poivre en grain. Ce type est certes très beau, mais il est clair qu'il lui manque une case, surtout avec l'air qu'il abhorre, persuadé que j'irais mieux après avoir été "nourrit". Je soupirais un peu malgré moi, ma politesse risque de disparaitre, surtout que cet idiot m'a foutu la frousse... Il a probablement bu trop de scotch.

En soupirant une fois encore, je finis par prendre la parole d'une voix douce "Je crois qu'il y a erreur sur la personne... Sir... Je ne suis pas votre salamandre... Mais je crois qu'elle..." Et je délogeais la petite créature de mon cou, m'agenouillant aux cotés du rouquin, pour l'approcher de la main tendue pleine de graine de poivre. "oui..." Je pus donc apercevoir ma super copine du moment quitter mes mains de quelques pas et se régaler des graines de poivres avec un certain plaisir.

J'ai vraiment un problème avec les reptiles, d'abord les dragons de mon père, et maintenant elle... Heureusement, ce n'est définitivement pas le même gabarit. Un autre soupir franchit mes lèvres, alors que je relevais la tête vers l'écossais. Je crois que je l'ai choqué, peut-être devrais-je m'excuser? Oui... Après tout, c'est la moindre des choses...

"Désolé de vous avoir prit pour un tueur en série... Pour ma défense, vous êtes vraiment très impressionnant... Mais vous semblez très attentionné envers votre salamandre, donc un point pour vous..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Mar 15 Nov - 20:49

« Oganaaaaaaaaaaaaaaaach ! »

Un sourire énorme dans la voix.
C'était tout juste si Joachim ne se lançait pas dans une danse de la joie, sa salamandre au creux de la main. Disons que c'était un effet secondaire de l'orage sur le jeune homme. Ou, alors, une folie définitivement héréditaire.
Il lui fallut quand même quelques secondes de plus pour percuter que si Oganach se lovait dans sa paume, ben, la fille, elle, n'avait donc strictement rien à voir avec une version anthropomorphique de sa salamandre. Il était presque déçu. Il avait fini par aimer cette histoire abracadabrantesque de transformation, de course-poursuite à travers la lande écossaise et de rencontre au coin d'un feu. Il avait définitivement une imagination trop débridée. On ne se refaisait pas.

Il aurait pu être gêné de la situation, il choisit plutôt de s'en amuser. Ce ne serait pas la première fois que sa réputation de farfelu précéderait des présentations en règle.
Son sourire se figea quand même un instant lorsque ...

« Un tueur en série ??! »

Joachim n'aimait pas être où on l'entendait et être pris pour un autre ne lui posait pas de problème particulier mais là, tout de même...

« Un tueur en série... », répéta-t-il à mi-voix en secouant la tête, l'air de ne pas y croire. On ne la lui avait jamais faite, celle-là !

Oganach toujours entre ses doigts, Joachim fit deux pas, de quoi aller s'asseoir là où la fille était perchée, même pas deux minutes plus tôt.

« Mais si vous êtes pas une salamandre... Vous êtes qui ? »

Et que diable foutait-elle dehors (oui, enfin, dans une grotte, mais dehors quand même) par un temps pareil. Il était bien placé pour savoir qu'il n'y avait pas grand chose dans le coin.
Pour rire de lui-même et pour dédramatiser la situation, il dévisagea la fille, l'air taquin :

« T'es sûre que tu veux pas un peu de poivre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 22 ans
Messages : 36

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Mar 15 Nov - 21:04

Je devais admettre que l'écossais et la petite salamandre formait un beau couple. Oganagh semblait d'ailleurs très contente d'avoir retrouvé son propriétaire, à moins que cela ne soit la passion pour les graines de poivre. J'observais donc la scène touchante des retrouvailles qui se jouait sous mes yeux, l'éleveur et sa petite salamandre enfin réunie. Et grâce à moi, qui plus est. Ce n'était certes, pas une immense bonne action, mais c'était un petit début, surtout que j'avais confondu plus tôt, l'éleveur en question avec un psychopathe. Ce dernier finit par se tourner vers moi et, dans son regard, je su que mon aveu sur la méprise l'avait grandement surprit. Il répéta d'ailleurs plusieurs fois ma comparaison.

« Un tueur en série... », répéta-t-il une fois encore, et je le vis secouer la tête, faut croire que j'arrive toujours à surprendre les gens. Il bougea quelque peu, et revint s'asseoir à mes cotés, avant de me poser la question sur mon identité. Sachant que si je n'étais pas sa salamandre, il ignorait mon nom. Je réfléchissais à ce que j'allais dire, lorsque je sentis son regard azuréen perçant sur moi, et me tournais vers lui. Il y avait quelque chose dans son regard que je n'arrivais pas à identifier... On aurait dit qu'il allait sortir une bêtise et...

« T'es sûre que tu veux pas un peu de poivre ? »

Je n'ai pas réussis à m’empêcher de sourire... C'était trop prévisible que je n'y avais pas cru. Mais il l'avait fait, et j'avais raison... Il allait dire une bêtise. Je me mordillais la lèvre, avant de le pousser gentiment du bout des doigts « Je préfèrerais du Haggis venant d'un écossais, mais s'il n'y a que ça...  » Je secouais la tête pour essayer de chasser les légères rougeurs qui s'étaient emparé de mon visage après ma réplique, pour finalement répondre à sa question première. « Je suis Vesperina, et vous, monsieur l'éleveur de salamandre en fuite? » Je lui tendis la main en guise de salutation par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Mes copines salamandres ~ PV Joachim   Mar 15 Nov - 21:18

« Enchanté Vesperina ! »

* Qu'est-ce que c'est que ce nom à coucher dehors ? *

Bon, il fallait dire que les sorciers, de manière générale, avaient souvent des noms imprévisibles, mais tout de même.
Joachim saisit la main qui lui était tendue et ne sachant pas trop quoi en faire (cinq minutes plus tôt, dans sa tête, c'était la main d'une salamandre, quoi), il y déposa un léger baiser, dans la plus grande tradition. Le style quoi.

« Moi, c'est Joachim ! »

Il aurait bien fait rouler quelques "r" pour faire ressortir son accent, mais son prénom en était dramatiquement dépourvu. Il faudrait qu'il pense à porter plainte contre ses géniteurs.

« Bah... », marmonna-t-il en se passant la main dans sa tignasse déjà bien malmenée par la pluie, ce qui y eut pour seul effet d'envoyer de l'eau valdinguer un peu partout... « Pour le haggis, ça peut encore s'arranger ! T'as un truc de prévu ce soir ? »

Ben quoi ? Il fallait bien être à la hauteur de l'hospitalité légendaire des Écossais. Et puis, c'était pas tous les jours qu'une fille se voyait proposer du haggis pour la soirée. Question originalité, elle avait pas à s'en plaindre.
Joachim s'apprêtait à amorcer le trajet retour quand une pensée lui traversa le crâne (sans causer de dommages irréparables, je vous rassure. En tout cas, très peu).

« Qu'est-ce que tu fais, d'abord, dehors, comme ça ? enfin, dehors dans une grotte, je te l'accorde, mais on est quand même loin de la civilisation... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
 
Mes copines salamandres ~ PV Joachim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Entre copines [PV Maëva]
» Joachim Patinir (1485-1524)
» Le Secret de Maître Joachim - Sigrid Heuck
» Tablettes et Copines ?
» Joachim McEwan - éleveur de salamandres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Les écrits alternatifs :: On vous la fait courte?-