Météo du Moment

Nous sommes en juillet 2017. 

L'Écosse organise la première
édition du festival de
Greenock.
De nombreux moldus ont
répondu au rendez-vous.
Ils ignorent que parmi eux,
Et sur l'impulsion d'Adam
Campbell, des sorcières et des
sorciers participent eux aussi
au festival.
(pour + d'info)




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Un mouvement de panique a été enregistré sur le chemin de traverse le 24 février 2017.
Venez rejoindre le sujet commun Panique sur le chemin de Traverse!

Pour ramener Shawn Evans sur le forum
Tapez #1
(Si tu pouvais ramener tes fesses maintenant qu'on a tous tapé 1!)

Miss Shepherd,
ce n'est pas beau d'espionner les gens...
Le festival de Greenock
n'attend plus que vous! Il est temps de poster!

Campagne de dons entamée:
#BuyEzioShepherdaMac

Il semblerait que ce soit plus urgent que jamais...

WAKE UP TOUT LE MONDE!

On s'endort! Tous à vos claviers pour éviter le naufrage!

Monsieur Menroth ,
Nous vous avons à l'oeil...

Partagez | 
 

 Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Ven 4 Nov - 21:15

Joachim, lui, était sur un petit nuage. Presque littéralement, en plus !

La situation ne lui paraissait pas si affreuse que ça : il avait toujours rêvé de trouver un moyen pour voler sans balai et la citrouille avait exaucé tous ses vœux ! Bon, certes, il commençait à faire un peu froid, mais devenir une boule glacée géante, c'était quand même plutôt la grande classe.

Seulement, Saoirse était son amie à la vie à la mort et elle avait pas l'air de s'éclater, elle. Alors pour luis faire plaisir, il tenta le coup :

« Balai ! Balaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaai ! »

Y avait bien des trucs qui passaient pas loin d'eux, mais rien qui ressemblât à un bout de bois et quelques brindilles. Plutôt des machins à bec et à plumes.

« Bon, en même temps, un balai, ça a pas d'oreille, alors, c'est peut-être normal... »

Les oiseaux se faisaient plus nombreux et les évitaient parfois de justesse.

« Et si on chantait ? Comme ça, on charmerait un oiseau, on s'accroche à lui et il nous ramène en bas ? »

Joachim attrapa le premier air qui lui passait par la tête et se mit à chanter à pleins poumons :

« On m'avait dit que le
bonheur était
Un trésor à chercher.
Je suis parti loin de ma maison,
Très loin, très loin,
Au-delà des contrées.

Ici, là-bas et plus loin encore
J'ai cherché, cherché, et n'ai rien trouvé,
... »




Et ça marchait ! C'était presque comme si les oiseaux tendaient l'oreille (ils devaient en avoir, eux !!) ...
Quand soudain, semblant crever le ciel et venant de nulle part, surgit un aigle noir... Ou un cygne noir. Ça volait, ces trucs ? Plutôt bien, oui ! Et il avait l'air franchement pas content. Il fonça droit sur Joachim qu'il se mit à pincer violemment avec son bec, perforant sa peau de plein de petits trous. Et Joachim se sentit commencer à (se) dégonfler. Il se tut.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 309
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Mar 22 Nov - 20:18

- Tu sais quoi? J'ai pensé bien des choses loufoques à ton sujet... mais j'aurais jamais cru que t'allais te dégonfler!

D'ailleurs, si j'aurais su, j'aurais pas du tout viendu.

Il perdirent en altitude aussi vite qu'en bavarderies joyeuses, plus vraiment à la fête, alors que l'aigle noir revenait à la charge, non content de les avoir déjà crevés mis à mal.

Elle sentait l'air qui sifflait à ses oreilles ( et Merlin sait qu'elle aurait préféré que ce soit Joachim) et l'emprise de ses mains commençait à s'amoindrir sur les chevilles en voie de rétrécissement de son ami. C'est que le pauvre garçon devenait tout flasque sous l'effet du coup de bec.
Soudainement, elle fut prise d'une violente crise de panique. Et si Joachim se mettait à perdre tout son sang par les trous creusés par l'oiseau? Et si il se dissolvait dans l'air, trop fin pour résister à la pression atmosréphique? Et si ils s'écrasaient tout deux au sol comme de vieilles boules de neige réchauffées?

Et si on se servait de lui comme parachute?

Et si le parachute était abîmé en cours d'aventure?

Alors que le sol se rapprochait à vitesse grand (... ça commence par quoi déjà "vitesse"?) Grand maximum, son esprit faisait le tour de toutes les possibilités envisageables, ou non.

- Tu sais quoi? Quand je serai grande, je serai animagus!

Et je serai un aigle noir, comme...

Et puis les larmes. Soufflées immédiatement par la vitesse qui s'escrimait aujourd'hui à tout massacrer, à commencer par eux, jusqu'à ses larmes!

- 'Kim!!! Je veux pas mourir avant d'entrer à Poudlard!!

Ni après, d'ailleurs. Enfin, si, forcément. Mais plus tard.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Ven 2 Déc - 18:43

« T'inquiète pas, t'inquiète pas ! On va gérer, Sir, tu vas voir !! »

Ce qui aurait bien plus convaincant si sa voix avait arrêté de trembler et de bégayer.

* Euh, et maintenant ? *

Ça ressemblait à ses rêves où il faisait la feinte de Wronski, mais sans balai, c'était beaucoup moins la gloire. Et puis, sa maison qui se rapprochait à vue d'œil, c'était carrément plus gros qu'un vif d'or. Et vachement plus douloureux, sans doute, quand on se la prenait sur le petit orteil.
Mais Joachim, dans un réflexe hérité de ses contes de chevaliers sorciers (ah ! Comme il aimait les aventures de Filbert le Brave !), fit ce qu'il put pour ramener Saoirse plus près de lui. Après une super gymnastique des jambes (c'était un sport de moldus, où ils mettaient une drôle de tenue toute collante et brillante, pour gesticuler dans tous les sens), des bras, et de tout ce qu'il put bouger, il réussit à la serrer contre lui. Bon, elle avait la tête en bas... Ou était-ce lui qui avait les pieds en haut... Bref, toujours était-il qu'il lui serrait fermement les jambes, comme si sa vie en dépendait. Et fermait les yeux au moins aussi fort. Pour quelqu'un qui voulait assurer comme un chef, c'était pas franchement réussi.

* On va mourir ! On va mourir ! *

Il voyait pas la vie défiler devant ses yeux. Il voyait surtout tout ce qu'il aurait jamais le temps de faire. Et ce qui l'embousait le plus, c'était qu'il pourrait même pas se venger d'Astrid.

Schbong !

Schbong ?

Et re-schbong !

Ça faisait pas si mal de mourir, en vrai. Un peu mal à la tête mais c'était tout.

Re-re-schbong !

Joachim ouvrit un œil prudent. Le monde continuait d'avoir une drôle de tête. Il se rapprochait. Il s'éloignait. Il se rapprochait. Entre deux schbong, Joachim finit par comprendre qu'ils rebondissaient sur la neige de leur petit bout d'Écosse.

« Yahoooooooooooooooooooou ! »

Avec les re-schbong, ça donnait plutôt un « Yaaaaaah-schbong-aaaaaaah-schbong-ouuuuuu ! ».

* Euh, et c'est quand qu'on s'arrête ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 309
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Mer 4 Jan - 15:25

Joachim avait toujours su rebondir. Dans toutes les situations possibles et imaginables dans lesquelles l'avait entraîné leur puissant goût de l'aventure. La preuve, une fois encore.
Gonflé à bloc, le garçon semblait se déformer à chacun de ses contacts avec le sol. Il amortissait le choc de ses rondeurs allergiques, épousait la forme du sol et repartait de plus belle.

Saoirse nota que les rebonds se faisaient de moins en moins puissants. Ils allaient peut-être finir par s'arrêter après tout.

Tête en bas, telle une trapéziste folle, elle observait le sol se rapprocher et s'éloigner de plus en plus (ou de moins en moins tout dépend du point de vue) et attendit patiemment (bien que ça ne soit pas son fort) que l'échange de force entre son ami et la gravité terrestre, veuille bien s'achever.

A bien y réfléchir, et maintenant que toute hypothèse de mort atroce était écartée, elle aimait bien la sensation de décollage et d’atterrissage que provoquait les rebonds. C'était un peu comme faire du manège, avec en prime, la joie d'avoir Joachim pour manège. Souriant de toutes ses dents, elle ferma les yeux et apprécia les derniers tours, tout en se demandant si ce serait très grave, de proposer à Joachim de reprendre un de ces délicieux bonbons citrouille pour retenter l'aventure.

Après un instant de réflexion (si, ça lui arrivait) elle estima que le manège ne valait pas le coup de risquer la vie de Joachim. Bel exemple d'altruisme non?

Le dernier rebond s'acheva dans un drôle de Glops et eut pour conséquence de les planter tous deux dans la neige. Les jambes de Joachim, et sa tête à elle. Bien profondément.

- Kim! Sors moi de là!! Hurla-t-elle dans son tas de neige.

Ce qui extérieurement, relevait plutôt du :

- Hmmmmmm!! Shhhmmmmmmmmmmmm ddddddddddeaaaaaaaaaaa!

Bien plus complexe à déchiffrer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Ven 6 Jan - 20:41

De la neige jusqu'au nombril, Joachim avait un sourire aussi large que l'Écosse. Et un peu le tournis. La faute à tous ces schboong. La partie supérieure de lui-même était à moitié avachie dans la neige, avec des replis partout. Il avait dégonflé, mais sa peau était toujours complètement distendue. Ça dépassait de partout et c'était plutôt froid, toute cette peau en direct sur la neige. Une drôle de forme l'intrigua un moment jusqu'à ce qu'il comprenne que c'était son nombril. Grossi quinze fois et tout déformé. C'était fou ce truc parce que même ses chevilles avaient changé. Elles étaient toutes fines. Et ses chaussures...

* Keuwa ? *

Il fixa un instant les deux pieds qui dépassaient de la neige en essayant de comprendre comme une dragée surprise, quand bien même elle était à la citrouille, avait bien pu transformer ses chaussures du tout au tout. Et soudain, le flash !

* Saoirse ! *

Joachim était pas plus bête qu'un autre, mais les derniers rebondissements lui avaient un peu éparpillé les idées... A la réflexion, son oreille avait bien capté quelques gémissements, dernièrement.
Il commença par attraper les deux chevilles qui s'agitaient, et tira de toutes ses forces. Mais lui aussi était coincé dans la neige, alors ça donna pas grand chose de concluant. Il poursuivit ses efforts en gratouillant la poudreuse comme il pouvait. Mais à mesure que ses efforts se révélaient vains, il paniquait de plus en plus. Et sans trop savoir comment, il se retrouva à envoyer la neige au loin, par rafale, jusqu'à ce que le petit visage de Saoirse apparaisse. Elle était dans une drôle de position, ce qui l'empêcha pas de la serrer contre lui (qui n'a jamais rêvé de se faire câliner l'oreille ?) :

« Saoirse, Saoirse, ça va ??!!! »

Elle avait quand même une drôle de couleur.

« Saoiiiiiiiiirse !! T'es pas morte, dis, t'es pas morte !!? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 309
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Dim 12 Fév - 10:02

Fort heureusement, point de miroir il n’y avait dans la nature blanche environnante. Dans le cas contraire, elle aurait certainement fait une crise cardiaque à voir leur reflet. Déjà que l’image de Joachim en version ballon de baudruche flasque et éparpillé pouvait être traumatisante, si on y avait ajouté celle de ce petit être bleu-schtroumpf échevelé, les lèvres violettes et la peau marbrée de froid, le tout rehaussé d’un regard furieux et de claquements de dents perceptible à l’autre bout de l’Ecosse, les conséquences auraient pu être classées cauchemardesques.
Dans une manœuvre de retournement neigeuse spectaculaire, Saoirse se remit sur pattes et dévisagea son ami en tremblotant de tous ses membres. Ses cheveux roux pendouillaient autour de son visage aux triple mentons dégonflés qui se répandaient le long de son cou tel une fraise de la haute noblesse alors que ses bras semblaient pareils à deux énormes jantes de vélo pour géant qui auraient été percées par un rocher.
Non, vraiment, il y avait du potentiel dans ce garçon.

Ramenant ses bras contre elle pour tâcher de se réchauffer, pendant que son cerveau d’enfant cherchait un peu de combustible pour fonctionner à peu près normalement.

- Ben tu sais quoi ? Quand je s’ra grande, je deviendra concocteuse d’antidote pour allergies.

Elle se redressa complètement et fit quelques pas dans la neige, tirant sur quelques membres épars, hasardeusement, dans le but de relever ce pauvre Joachim. La prise était glissante et le pauvre garçon très élastiqué par sa mésaventure, aussi entama-t-elle de dégager la neige à l’aide d’une branche, tout autour de lui.

- En attendant, tu es privé de citrouille. Déclama-t-elle gravement en enfournant le dernier bonbon dans sa propre bouche.

Puis marquant un temps d’arrêt, au cours duquel elle leva un sourcil circonspect :

- Ça fait quoi si je t’embrasse après en avoir mangé à ton avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Age du personnage : 25 ans
Messages : 229
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Mer 22 Fév - 13:59

«  C'est génial comme métier ! »

Lui, il serait...il serait... Éleveur de bonshommes de neige.
Maladroitement, il essayait d'aider Saoirse à se creuser une voie hors de la poudreuse.
Ou alors dompteur d'orage.
C'était pas très concluant, et puis, il avait l'impression que son corps lui obéissait pas très bien. Comme si il était emprisonné dans du coton.
Ou bien...

Joachim fut interrompu dans ses plans de carrière par une nouvelle sortie de Saoirse.
L'embrasser ? Lui ? C'était pas un truc de grands un peu dégoûtant ?
L'idée l'écœurait pourtant pas vraiment. Il se surprenait même à imaginer la scène avec une drôle de petite sensation dans le creux du ventre. Ce qui lui donna envie de fanfaronner un peu. Il lança alors, d'un air innocent :

 « Je pense qu'il faudrait essayer, pour voir ? »

Il fallait bien vivre dangereusement.

« Il était pas à la citrouille, celui-là, par hasard ? », demanda-t-il d'un ton plein d'espoir un peu effrayé.

Ils avaient, pendant ce temps, réussi à le dégager de sa prison de neige. Saoirse tremblait, et si lui tremblait tout autant, il se débrouilla quand même pour la prendre maladroitement dans ses bras. Cette histoire de bisou continuait de lui trotter bizarrement dans le crâne et lui embrouillait les idées.

« On est loin de la maison, tu crois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 309
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille   Mer 1 Mar - 15:37

Un regard espiègle et le tour fut joué.
Ils avaient toujours fonctionné ainsi. Si la legilimencie telle qu’on la connaît semblait désespérément hors de portée, ils ne pouvaient nier tout deux qu’une connexion de leurs esprits était profondément établie. Avec un débit à vous dégommer un sombral en plein vol.
Lùan les taquinait souvent en affirmant que ces deux-là avaient hérité d’un cerveau pour deux. Ce que les deux en question, revendiquaient, assumaient et clamaient haut et fort.

A peine une bêtise était-elle pensé par l’un d’eux, que l’autre s’exécutait déjà. Un tressaillement, levé de sourcils, sourire en coin, regard échangé, suffisait amplement à obtenir la confirmation que oui « je pense à ce que tu penses. ». Imparable.

Alors qu’il la serrait dans ses bras encore un chouïa distendus, elle se haussa sur la très pointe de ses pieds (si ce garçon continuait à grandir sans elle ne pourrait plus jamais le regarder dans les yeux !) et déposa un baiser gelé sur ses lèvres tout aussi froide.
C’était pas désagréable. Il sentait bon le bonbon et ça paraissait moins violent que dans les cinémagik. Attendant avec un peu d’anxiété que les premiers symptômes apparaissent, elle adressa un drôle de regard à son ami avant d’ajouter :

- Chuis pas sûre d’avoir fait ça bien. Puis légèrement à regret. ‘Kim, va falloir que t’arrête de grandir…

Sinon, je pourrais plus jamais faire ça…

- Viens on fait un pacte ! Si …

Mais avant qu’elle ne puisse poursuivre, le contour des lèvres de Joachim se teinta de rouge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pissenlit, nénuphar et cire d'abeille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Des torches !
» Nuage d'Abeille
» Un joli pissenlit, pissenlit, lit, lit... [FINISHED OH YEAH BABE]
» Emilie [ABEILLE]
» Camille Kovenbourg [Abeille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Les écrits alternatifs :: « Et si ....? »-