Météo du
Moment
Nous sommes en octobre
2017.

Suite au décès d'Archibald
Strogov, Ministre de la Magie
pour l'Ewiland, le 21 août
dernier, Maureen Kinkaid
assure l'intérim à la tête
du gouvernement sorcier
anglo-saxon. 




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Les absents ont toujours tort.
Méfiance, nous sommes d'humeur taquine...

Une animation d'Halloween vous attend...

Venez donc nous présenter vos plus beaux sourires.

Hé, t'as vu ton rang?

Partagez | 
 

 Un orteil au-delà des frontières • Saoirse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Un orteil au-delà des frontières • Saoirse   Mer 22 Fév - 13:36

... avait les traits flasques, comme s'il n'était pas vraiment conscient de ce qui se tramait autour de lui.
Type Un se saisit de quelque chose que Joachim ne réussit pas véritablement à identifier, tandis que Type Deux prenait des notes frénétiquement.
La vision se troubla légèrement, juste un instant. Quand l'image fut de nouveau net, Type Un s'éloignait de l'homme en blouse blanche. Ses yeux à lui s'étaient fermés et il semblait pris de convulsions. Et soudain, ce fut comme s'il exsudait de la lumière par tous les pores de sa peau. Ou plutôt, des flammes. Oui, on avait l'impression que sa peau crépitait presque. Sans qu'il ait vraiment l'air de souffrir. Pire, quand il ouvrit enfin les yeux, il avait l'air triomphant, quoiqu'un peu apeuré. Ses prunelles étaient devenues d'un rouge incandescent.

* Qu'est-ce que... ? *

Si Saoirse lui écrasait vaillamment les doigts, Joachim n'était pas en reste, quand bien même il ne l'aurait jamais avoué à la lumière d'une belle journée d'été, dénuée de nuages et d'esprits en tout genre. Au cas où ils réussiraient à sortir de là un jour, ils allaient devoir composer avec une compote de doigts sauce McShepherd. En cas de petit creux, y avait que ça de vrai.

* Tu dérailles mon vieux... *

Et y avait de quoi.
Là, dans sa tête, Types Un et Deux hochaient la tête d'un air ravi. Type Deux dirigea sa baguette sur l'homme en blouse blanche, mais...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar




Journaliste de poche

Age du personnage : 25
Messages : 410
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Re: Un orteil au-delà des frontières • Saoirse   Jeu 23 Fév - 18:48

Peut-être fallait-il qu'elle le morde pour qu'il épargne ses doigts? A moins que ... ce ne soit elle qui ait commencé. Elle se rappelait plus vraiment.

La douleur lui parvenait à la fois prégnante et lointaine, toute concentrée qu'elle était sur la scène qui se tenait devant ses yeux.
L'homme à la blouse blanche se contenta de lever la main pour se protéger de la baguette qui lui faisait face. Un simple mouvement de son membre et le porteur de la baguette s'effondra au sol dans un gargouillement d'agonie. Il fut pris d'un léger spasme et s'immobilisa, les lèvres cyanosées.
Saoirse réprima un cri et tordit désespérément ce qui s'avèrera plus tard être le petit doigt de son ami.
Alors qu'elle se tournait vers lui pour mettre en ordre les informations que leur avaient apportées ses visions, le décor se brouilla à nouveau et tout sembla être avalé par un vortex géant qui lui donna la nausée.
A contrecœur, elle lâcha Joachim et se couvrit les yeux pour tenter une stabilisation de sa vision interne. Oui ça paraît compliqué comme ça mais quand tout tourne autour de vous, parfois, mieux vaut ne rien voir.

Lorsqu'elle retira enfin ses mains, ils étaient de nouveau dans la grotte et le petit fantôme se tenait devant eux, le visage grave, porteur d'une lueur étrange au fond des yeux orbites.

- Et ils seront plus puissants que vous. chuchota-t-il.

Saoirse haussa un sourcil. Se demandant encore par quel moyen cette petite chose dépourvue de vie avait réussi à leur insuffler ces visions.

- C'est votre arrogance qui vous perdra. Tous. Siffla-t-elle avant de fusionner avec un pan de la roche et de disparaître aux yeux des deux amis.

- Hé! Attends! Reviens!

Tu veux sérieusement qu'elle revienne la petite drôlesse au cris suraigus?

Puis se tournant brusquement vers Joachim :

- Tu as vu ce que j'ai vu??? Comment a-t-elle fait ça? C'était qui? On était où? Et quand? C'est un délire tu crois? Une hallucination? A moins que ... ce ne soit un portoloin... non, j'ai touché à rien moi. Et toi? A part toi. Je t'ai touché toi. Mais t'es pas un portoloin toi. Ajouta-t-elle en secouant la tête et faisant trois pas vers l'endroit ou avait disparu la petite fantômille. (Fantôme fille... mot valise, vous suivez?) C'est bizarre parce que je savais que je n'étais pas dans la pièce et pourtant... non... c'est pas possible... je me demande si...

Elle se retourna une fois encore vers Joachim.

- Et bien quoi? Tu dis rien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




L'homme salamandre

Age du personnage : 25 ans
Messages : 262
Localisation : Inverness
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Occupation : éleveur de salamandre

MessageSujet: Re: Un orteil au-delà des frontières • Saoirse   Ven 24 Fév - 12:06

« Ben non, je suis pas un portoloin. »

* Enfin, je crois... *

Quelqu'un avait-il déjà tenté de jeter un Portus sur un être humain ? Est-ce que ça avait marché ? Peut-être le sortilège qui créait les portoloins n'était-il qu'un dérivé de la magie qui permettait de transplaner ? Sauf que les portoloins ne servaient qu'une fois... Donc, les humains-portoloins ne pouvaient plus voyager après ça... Ou devait-on les ré-ensorceler ? Et, comme les portoloins, les humains enportolés émettaient-ils une petite lumière bleue ? Pour les festivités de fin d'année, ce devait être du plus bel effet.

Joachim se mit à ricaner en imaginant le réveillon de la St Sylvestre avec tous ses potes illuminés en différentes teintes de bleu. Avant de s'arrêter net, seulement à moitié conscient qu'il entretenait son délire interne juste pour échapper deux minutes à la réalité de ce qu'il venait de vivre. De ce qu'ils venaient de vivre. Ou à ce rêve aux relents réalistes. Ou à cette hallucination collective. A deux, c'était déjà du collectif, non ?

« Ça te dirait pas qu'on sorte ? »

Question rhétorique dont il n'attendit pas la réponse pour l'envelopper de ses bras et la traîner dehors. Il lui semblait soudain que le soleil serait l'antidote idéal à ce simili-cauchemar qui s'était frayé un chemin jusqu'à leurs yeux.

Durant tout le trajet qui les mena dehors, il ne prononça pas un mot, se contentant de serrer Saoirse contre lui. Pour la rassurer, bien sûr.

Il n'eut l'impression de respirer pour de bon, qu'une fois à l'air libre.

« Ça ressemblait un peu à une pensine. »

Non, il n'en avait pas une mais oui, Mélusine l'avait entraîné dans quelques expériences... Les souvenirs et tout ce qui touchait à la mémoire la fascinait.

« Une plongée dans un souvenir... Mais t'avais déjà entendu parlé de cette histoire, toi ? Ça ressemblait pas à un truc du passé... »

Bon, il était nul en Histoire de la Magie et en culture générale.
Mais ça semblait tellement vrai. Et si c'était pas des images passées, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com/t69-joachim-mcewan-eleveur-de-salamandres
avatar




Admin

Messages : 1264
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: Un orteil au-delà des frontières • Saoirse   Lun 17 Avr - 22:22

L'écho des derniers mots de l'esprit les suivit encore quelques temps. Votre arrogance vous perdra tous. Votre arrogance vous perdra tous....
A peine avaient-ils fait quelques pas qu'une nouvelle silhouette s'immergea dans leur champ de vision : un homme légèrement voûté, mais qui n'avait pourtant pas dépassé la quarantaine d'année, s'avança vers eux d'un pas précipité. Il était visiblement effrayé et les regardait de côté, comme s'il doutait de leur santé d'esprit.

- Vous n'auriez jamais dû entrer ici., lâcha-t-il en guise de salutations, le regard un peu fou. Il se reprit rapidement, conscient de présenter mauvaise figure et enchaîna : Vous devriez oublier ce que vous avez pu voir. Et entendre. Oui, oui, je m'en occupe..., ajouta-t-il en aparté. En vérité, vous allez oublier tout ça., conclut-il en sortant sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un orteil au-delà des frontières • Saoirse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un orteil au-delà des frontières • Saoirse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Un orteil au-delà des frontières • Saoirse
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» Au delà des mots...
» Les mensonges de Reporters sans frontières sur Cuba
» Fermetures des frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Les écrits alternatifs :: On vous la fait courte?-