Météo du
Moment

Nous sommes en août 2017.

Au matin du 21.08, Archibald
Strogov, Ministre de la Magie
pour l'Ewiland, est retrouvé
pétrifié dans son bureau.
Les circonstances de sa mort
restent obscures.
(pour + d'info)




 

L'Oracle te voit Invité et tu es en train de rêvasser!!! Prends ta plume et va poster!
( Ou clique au moins sur les top sites!)

Il y a de la nouveauté !
Allez consulter le What's new !!

Une cotisation Ulule a été lancée pour financer les dosettes de café.
Même si les puristes préfèrent les cafetières ancestrales.

Dormir ou écrire, il faut choisir.

Plan canicule sur le forum...

Venez donc brassez un peu d'air avec nous...

Partagez | 
 

 Saoirse Shepherd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Age du personnage : 25
Messages : 353
Localisation : London
Scolarité : Gryffondor (2002-2009)
Université : Norma de (2009-2012)
Occupation : Journaliste à la Gazette

MessageSujet: Saoirse Shepherd   Lun 31 Oct - 14:28


Saoirse Calliope Shepherd


•• Nationalité : Ecossaise

•• Date de naissance  : 14 juin 1991
•• Lieu de naissance : Portree, île de Skye
•• Nature du sang : Sorcière
•• Taille : 1m62
•• Poids : 45 kg


Origines & évolutions :
•• Famille proche : Née d'un père (pas toujours commode!) Ewen Shepherd, actuellement juge au Magenmagot et d'une mère (sérieusement allumée) Gabriella Shepherd, voyante en free-lance aux talents redoutables, Saoirse (à prononcer Siir-cha, elle y tient et ce n’est pas la seule) est aussi la cadette d'une fratrie de trois enfants. Ses frères aînés, Luan et Ezio sont respectivement briseur de sorts (mais aussi de ménage, de glace, de noisettes entre autres) et barde-poète toujours par monts et par vaux.
•• Scolarité :   Ses deux aînés étant passés par la maison de Rowena Serdaigle, Saoirse s'imaginait avant son entrée au château qu'elle y serait probablement envoyée, elle aussi, par association. C'était bien mal connaître le choixpeau, qui eut pitié du calme nécessaire à la maison de Rowena pour étudier.
Gryffondor fut donc la famille d'adoption de Saoirse pour les 7 années qu'elle passa à Poudlard, accueillant ses gais bavardages et ses discours révoltés.
•• Université : NORMA pour la plus grande joie de son père qui restait persuadé qu'elle marcherait dans ses traces. C’était là encore mal anticiper les ambitions de ses enfants puisque cette dernière avait pour objectif de devenir grand reporter à renommé mondiale. A moins qu’elle ne devienne avocate pour les droits de la sorcière ou encore ambassadrice d’Ecosse dans un lointain pays exotique. Saoirse a toujours 1 000 idées et beaucoup de mal à concrétiser les choses.
•• Curriculum Vitae :
Elle effectue donc ses étude 2002 à 2009 à Poudlard, Puis sera admise à l’université en filière NORMA de 2009 à 2012. Elle obtiendra ses LUCIOLES cette année-là, avec un excellent dossier qui lui permit d’être acceptée dans les divers stages qu’elle avait demandé à la sortie de l’université.
Manquant de causer à son père une mort prématurée par étouffement, elle porta son choix sur un stage à la gazette du sorcier où elle avait déjà exercé quelques fonctions en tant que rédactrice aux courriers du cœur (pour payer la fin de ses études). Frayant son petit chemin parmi les journalistes du quotidien (et ayant été accessoirement la petite amie du #1 question reportage) elle finit par obtenir une place de reporter pour de petits articles, pour commencer. Sa maîtrise des lois et de l’histoire de la magie écossaise lui permit de faire ses preuves sur le terrain au moment de l’indépendance de l’Ecosse et elle se vit remettre le dossier Campbell (pour sa plus grande joie, vous imaginez bien). Elle suivit le jeune ministre dans ses débuts, s’intéressant à sa politique et tout particulièrement au sérum. Bien rapidement, on lui reprocha son manque d’intérêt pour la vie privée de Campbell (il parait que ça se vend mieux que la politique) et son entêtement à ne pas suivre les directives de ses employeurs.
Actuellement, elle est en pleine remise en question et comme bien souvent, se lance dans trop de choses en même temps sans parvenir à en achever une seule. Sa dernière lubie ? Maîtriser les aspects de la médicomagie. Elle s’est donc inscrite aux cours du soir de l’Université Albus Dumbledore en filière Ophiuchus mais a beaucoup de mal à composer avec son emploi et ses études, aussi chronophages l’un que l’autre.

•• Lieu de vie : à Londres, Neals street, dans un petit studio.
•• Occupations : Ses occupations sont donc, vous l’aurez compris, assez nombreuses. Elle est journaliste pour la Gazette, étudiante et a encore de nombreux rêves non exploités, mais elle y viendra plus tard. Entre autres : danseuse étoile (passionnée de danse depuis son plus jeune âge), dresseuse de licornes (passionnée de licornes depuis tout ce temps aussi), joueuse de quidditch professionnelle l’aurait bien tentée également (passionnée de quidd… vous avez compris quoi.)



Un portrait esquissé :
•• Qualités et défauts :
Le premier trait de caractère venant à l’esprit pour la décrire est : Passionnée... par tout et n'importe quoi (Souvent n’importe quoi d’ailleurs). De la cause féminine jusqu'aux plantes vertes (puisqu’on vous dit que c’est passionnant), en passant par la musique, la photographie, l’histoire de la magie, Saoirse a beaucoup de centres d'intérêt aussi divers que variés. Et quand elle aime, elle aime vraiment. Capable de s'enflammer pour une cause qui n'est pas la sienne, elle fait preuve d'une ténacité à toute épreuve et il faut bien l'avouer, d'un brin d'obstination (c’est un trait de famille paraît-il) pour défendre ses idées. Son exubérance conjuguée à un fort esprit de contradiction en font une jeune femme qui se plaît à défier et débattre, pour le plaisir de défendre ses idées.

Bercée dès sa naissance par les histoires et légendes de son frère Ezio, c’est une grande rêveuse idéaliste qui a développé une imagination débordante (qui ressemble à s’y méprendre à une locomotive écrasant tout sur son passage) où les dragons pourraient être des animaux de compagnie, où la plupart des créatures pourraient être douées de parole...et surtout, où les gens ont constamment besoin d'être sauvés et de préférence, par elle.
Bien souvent parée d’un sourire immense (elle en a toute une gamme à utiliser dans diverses circonstances), Saoirse est une jeune femme avenante qui aime les autres et s’y intéresse vraiment. Bienveillante envers ceux qu'elle aime, elle n'hésite pas à prendre les choses en main à leur place ce qui parfois souvent lui attire des ennuis. On l’a déjà souligné, quand elle aime, elle aime, envers et contre tout. Capable du meilleur (comme du pire) pour ceux qu’elle porte dans son cœur, elle serait probablement prête à tout pour eux : cacher un cadavre, tuer quelqu’un, épouser un gobelin, séquestrer Adam Campbell. Le cœur gros comme un dragon, elle a tendance à faire facilement confiance aux gens et, un brin naïve, est souvent déçue. Elle est tout à fait consciente que son point faible est sa sensibilité, autant sur le plan personnel que professionnel (elle ne compte plus le nombre d’articles abandonnés par peur de blesser quelqu’un ou par pitié pour le sujet en question).
Sensible, elle l’est dans tous les sens que peut revêtir ce terme. Sensible aux belles choses comme aux plus tristes, Saoirse est de celles qui pleurent et rient facilement, pouvant passer de l’un à l’autre en un battement de cil, pour le plus grand désarroi de ses interlocuteurs. Avec tout ceci, elle est également sensible : à l'art, aux hommes, à la souffrance des autres et à la vue du sang (Oui, mais elle se soigne).

Et puis, en vrac elle est aussi : bavarde - superstitieuse -  idéaliste - audacieuse -  romantique - impatiente - parfois un peu névrosée - râleuse - attachante - franche - franchement têtue - survoltée ...

Peut-être serait-il bon de mentionner sa jalousie. Totalement assumée en plus. Elle est souvent très envieuse en voyant de belles et grandes jeunes femmes ou des reporters talentueux. Cependant, rien ne surpasse la jalousie qu’elle ressent vis-à-vis de toutes celles et ceux qui approchent ses frères d’un peu trop près, en particulier le plus jeune. Elle rêverait de le voir casé et marié, mais paradoxalement, ne supporte pas qu’une femme l’approche (et le touche, alors là, encore moins). Elle a développé avec l’âge, une fâcheuse tendance à se coller à lui dans la rue dès qu’une représentante de la gente féminine pose ses yeux sur lui, ne manquant pas de se blottir dans ses bras, se pendre à son cou et lui prendre la main. Une sorte de réflexe qu’elle n’explique pas vraiment mais qui la rassure. Et comme il est trop gentil pour protester (ou trop perché pour en réaliser les enjeux), le manège dure depuis des années.
Il est probablement son second point faible, puisqu’elle lui pardonne tout ce qu’il fera avant même qu’il le fasse. Et on ne peut pas dire que le garçon soit pourvu d’un tact immense la concernant.
Puisqu’on les mentionne, être élevée avec deux garçons plus grands présente cependant des avantages indéniables qui ont impactés son être en devenir : on n'est jamais accusée ni responsable des bêtises, c'est forcément eux (le pouvoir de l'auréole et la candeur féminine probablement), on développe une certaine force (bien obligée) malgré sa petite taille (on parfait morsures et pincements pour parer les coups de pieds et poings) et une certaine dextérité (pour évacuer rapidement la chambre de l'aîné quand on y a mis le boxon). On devient débrouillarde et on touche sa bille en bricolage (même si parfois on affirme ne pas savoir comment s'y prendre, jouer les idiotes, ça peut servir aussi). Le revers de la médaille, on cultive aussi quelques inconvénients pouvant nuire à la version jeune fille de bonne famille : bien souvent survoltée, audacieuse et tout à fait capable de faire sa place, Saoirse oscille entre le côté attachante et le versant insupportablement têtue en flirtant avec les deux extrêmes...

•• Allure & silhouette :
Saoirse ressemble à sa mère, c'est indéniable. Alors que Luan est le portrait de son père, qu'Ezio ne ressemble à personne, elle, a tiré la carte "mère" et ce n'est pas pour lui déplaire, ayant toujours admiré sa mère (avant de réaliser qu'elle n'était, je cite "pas vraiment seule dans sa tête"). Un seul regret : être restée bloquée à 1m62. Elle aurait volontiers grappillé quelques centimètres de plus. Et quelques kilos aussi. Cela lui aurait évité de se faire chahuter aussi facilement par ses frères et permis de s'imposer plus facilement dans le métier. (Allez donc vous faire sortir d'un lieu prisé quand vous faites 1m90 et 70 kg!)
Avec un corps menu et harmonieux, une certaine élégance dans les déplacements et un visage candide aux yeux noisettes expressifs, elle se sait plutôt jolie. Elle se maquille volontiers, mais juste un peu parce qu'elle n'aime pas les pots de peinture. Côté fringues, elle est passée par tous les styles (parlez-en à son père) du look hippie aux tailleurs, en flirtant avec les jolies robes de soirées, mais honnêtement, rien ne vaut un bon vieux jeans de préférence au bord de la rupture, parce que c'est ceux dans lesquels on est le mieux.
Au premier abord c'est la douceur qui se dégage d'elle. Petit lutin nimbé d’une crinière soyeuse et parée d’un joli minois, elle semble à première vue fragile et délicate. Ensuite seulement, on prend conscience des possibilités dévastatrices de la jeune écossaise. La douceur du sourire s’efface derrière un brin de malice, les yeux pétillent et les joues se colorent dans ses emportements.
Elle pratique la danse classique depuis l’âge de 5 ans et en a tiré quelques bénéfices : bien que menue, elle s’avère très tonique et ne craint pas l’effort. Ses mouvements sont gracieux, elle possède un excellent sens du rythme et applique une certaine rigueur dans son hygiène de vie. Elle est également très souple et combinée à sa petite taille, se trouve donc capable de se faufiler n’importe où (extrêmement pratique pour une journaliste).

•• Tics et manies : Comme la plupart des gens, Saoirse sera la première à dégoter les tics des autres ( en particulier ceux de ses frères) et la dernière à reconnaître qu'elle en a. Parmi la longue liste de petites manies de la demoiselle, en voici quelques-uns :
- Elle compte ses pas lorsqu'elle marche seule. Cela lui tient compagnie. Il fut un temps où elle comptait tout, mais là aussi, elle se soigne.
- Elle est maniaque et déteste que les choses soient déplacées ou mal rangées.
- Elle replace régulièrement ses cheveux derrière son oreille lorsqu'ils sont détachés,
- Elle fait se toucher ses deux index quand elle est gênée et fronce le nez quand elle est suspicieuse
- Et comme ses frères, lourde hérédité, lève les yeux au ciel assez aisément.

•• Trois anecdotes :
Elle est passée à travers la glace quand elle avait cinq ans en patinant avec ses frères et a manqué se noyer ce jour-là. Personne n’a réellement su si la glace avait cédé où s’il s’agit là de la première manifestation de ses pouvoirs. Elle serait certainement morte sans l’intervention d’Ezio et lui voue depuis ce jour, un amour inconditionnel et sans bornes. Elle est également sortie de cette expérience avec une horrible phobie de l’eau et ne sait toujours pas nager depuis.
Elle enchaîne les relations amoureuses n’aboutissant à rien (si ce n’est à la faire pleurer) et s’est juré depuis 2015 d’arrêter de tomber dans les bras de n’importe qui. Histoire de sauver l’honneur, elle a établi un pacte avec son ami de toujours, Joachim : s’ils ne sont pas casés à 30 ils se marieront ensemble. Ils en plaisantent et s’en amusent beaucoup, mais force est de constater qu’à 25 ans, ils sont mal barrés tous les deux.
Elle cache sous sa sensibilité, une grande force morale. Si elle-même tend à l’ignorer, ses amis le savent, c’est une jeune femme sur qui on peut compter en cas de coups durs. Alors que son émotivité ressort dans les petites situations du quotidien, elle est tout à fait capable de prendre les choses en main avec beaucoup de sang-froid lorsque le monde s’écroule.


Les informations facultatives:
•• Ma baguette : 26,5 cm - Ventricule de dragon - bois de charme.
•• Mon patronus : Un loup au pelage clair.
•• Mon épouvantard : L'un de ses frère, mort.
•• Ma vision dans le Miroir du Riséd : Elle se verrait très probablement en femme totalement accomplie, professionnellement et personnellement. Grand reporter enfin reconnu pour son talent, les lois machistes abrogées et une grande famille unie autour d'elle.

Pour la petite histoire...
Elle est la seule qui parvienne à le dérider. Par "le" entendez le juge, son père. De nature sévère et pas franchement un gai-luron, il a tendance à réserver ses rares sourires pour sa petite dernière.
Elle a eu une enfance plutôt choyée, fille attendue après deux garçons ; Probablement aussi en raison de l'accident qu'elle avait eu à l'âge de 5 ans et qui l'avait fait paraître bien plus fragile aux yeux de ses parents que ses deux bonhommes de frères.
A sa naissance, il semblerait qu’une petite tornade se soit abattue sur la calme maison des Shepherd. Son énergie débordante et un caractère passionné mais plutôt heureux, eurent tôt fait de mettre la maison sens dessus dessous, y faisant résonner ses rires, ses farces mais également ses colères redoutables.
Son enfance fut heureuse et portée par l'imaginaire de ses frères qui lui inventèrent mille jeux et défis. Très protecteurs à son égard, elle n’eut jamais à souffrir d’un quelconque problème relationnel avant d’être propulsée seule dans la vie à Poudlard.
Lorsqu'elle fut admise chez les Gryffondors, son frère aîné, Luan, était déjà dans la vie active, quant au second, Ezio, il effectuait au château, sa dernière année chez les Serdaigles. Elle eut donc peu le loisir de traîner avec eux et se créa son propre cercle d'amis, non sans veiller en secret sur son frère, parce qu'elle l'avait toujours fait et le ferait probablement toujours.
Les élèves se rassemblaient rapidement autour de cette petite boule d'énergie un peu farfelue qui dispensait joie et bêtises à tour de bras. Durant ces quelques années, son caractère débordant et parfois un peu envahissant lui permit de se faire de très bons amis, comme d'impitoyables ennemis.
Si elle savait parfois se montrer discrète, Saoirse avait une notion de la pudeur assez modérée. Lorsqu'elle aimait quelqu'un, elle s'octroyait d'office le droit d'intervenir dans sa vie pour le "sauver" et ne comprenait nullement les réticences de certains à aider leurs amis, par respect pour leur soi-disant vie privée.
Entière et généreuse, il lui était à l'époque, tout à fait concevable d'offrir sa chemise à un ami qui en aurait besoin. On se débrouillerait bien sans. Cette conception de l'amitié et de la famille (car rien pour elle n'est plus précieux que ses frères vous commencez à le saisir) lui valut à l'époque les amis les plus fidèles comme les ennuis les plus redoutables. Elle mit quelques années à comprendre que bien des gens aiment à garder leurs jardins secrets, même avec leurs plus proches amis. En grandissant, elle apprit peu à peu à composer avec la vie privée des autres, même si elle n'est toujours pas pleinement convaincue qu'il est bon de se cacher des choses quand on s'aime.
Si son grand cœur accueillait toujours plus d'amis, il fondait aussi régulièrement pour les représentants de la gente masculine. Combien de fois ses amis de l'époque l'entendirent ils annoncer que cette fois-ci, c'était l'homme de sa vie ?  Et combien de fois encore, ce fut les yeux rouges qu'elle réalisa que ce n'était pas encore pour cette fois-ci ?
Trop crédule, un brin naïve en amour, elle collectionnait toujours les histoires sans lendemain, peu consciente que ce qui attirait ces messieurs n'était ni sa gentillesse ni ses traits d'esprit.
A sa sortie de Poudlard, elle intégra l'Université, ne sachant pas vraiment ce qu'elle comptait faire ensuite. Afin de financer la suite de ses études, elle passa un entretien à la Gazette des Sorciers pour écrire quelques articles et fut embauchée pour répondre aux courriers du cœur, ce qu'elle fit durant les deux dernières années de l'université qui lui permirent d'obtenir ses LUCIOLES.
Appréciée à la Gazette pour son efficacité et ses traits d'humour (enfin!) on lui proposa alors un poste de correspondant stagiaire durant les deux années qui suivirent. Elle parcouru le monde avec son idole, le célèbre journaliste Lenny Starcey, en tomba amoureuse, manqua de l'épouser et réalisa qu'il avait une petite amie dans chaque capitale avant de s'en séparer et de demander un poste à la Gazette en tant que reporter tout terrain.
Reporter accomplie maintenant depuis environ deux ans, elle s'est vue chargée de l'affaire Campbell lorsque celui-ci guida l'Ecosse indépendante, mais continue à avoir du mal à s'imposer pleinement. Peu encline à travailler pour le gouvernement avec une ligne de conduite toute tracée, elle sort souvent des sentiers battus, ce qui ne convient guère au directeur de la Gazette. Ayant réalisé (peut-être encore avec trop de naïveté) que Barnabas Cuffe et son journal coopérait pleinement avec le ministère anglais, elle désespère de pouvoir un jour faire entendre sa propre voix et avec elle, la vérité vraie.
Petite favorite d'Adam Campbell, elle parvient néanmoins à dégoter d'importants articles, puisqu'il lui a promis depuis peu, l'exclusivité de certaines informations et continue à espérer pouvoir être un jour à la hauteur de ces grands reporter qui parcourent le monde en quête d'exclusivité.


Comment avez-vous connu le forum ?

Je viens, moi aussi, de Poudre de Cheminette. Et nul besoin de me délationner, c'est un peu ma faute si certains ont eu besoin d'un léger lifting. Smile  J'avais besoin de gagner deux ans et... ça a légèrement impacté deux ou trois autres joueurs. Mais en théorie, tout concorde. Enfin, je crois.
Merci, merci, merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Admin

Messages : 1134
Localisation : Entre deux mondes

MessageSujet: Re: Saoirse Shepherd   Lun 31 Oct - 18:36

Bienvenue dans la communauté

Carte n° 161031910612


Prénoms : Saoirse Calliope
Nom : Shepherd


Sexe féminin
Né(e) le 14 juin 1991
A : Portree

Lieu de vie : Londres
Occupations : journaliste et étudiante




En hj...

Bienvenue à toi, Saoirse,

Nous sommes ravis de retrouver ton personnage, sa passion et son audace ! Le monde du journalisme n'aurait pas été le même sans l'idéalisme de Saoirse... Nous espérons la voir atteindre tous ses objectifs. Nous manquons cruellement dresseuse de licornes étoile.
Ce sera un plaisir de lire la suite de ses péripéties, de ses découvertes et de ses râlages.



Maintenant que tu es validé(e), pense à compléter les différentes listes et référencements : listes des prénoms, des patronymes, des avatars, des lieux de naissance et de vie. Le cas échéant, recense également ton personnage dans l'inventaire des métiers et occupations et dans les annuaires de Poudlard et de l'Université.
Veille à mettre à jour ton profil (Scolarité, Université, Occupation, Localisation, Âge du Personnage...) et les différents champs de contact (Fiche et Portrait du Personnage).
Tu es un peu passée à la vitesse supérieure avant l'heure, jeune fille Rolling Eyes ...
Maintenant que tu es validé(e), il ne te reste plus qu'à te lancer dans le jeu. Guette les sujets sans réponse, les topics collectifs... sans oublier de contacter les joueurs qui t'intéressent pour tisser des liens par mp. Ne sois pas timide !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cheminsdetraverse.forumactif.com
 
Saoirse Shepherd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» camelia shayan shepherd - i'm out of touch, i'm out of love. u.c
» " Alongée comme une fleur coupée sur un nid d'araignée | Saoirse.
» Ezio Shepherd {Poète et barde}
» ─ Liste des Avatars Pris.
» Recherche d'avatar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins de Traverse :: Autour du Jeu :: Membres validés & Pnj-